AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What if? (PV Tennessee)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: What if? (PV Tennessee)   Mer 18 Fév - 23:42



    Blodwyn avait prit le tour de Nate ce jour-là. Il était resté très vague sur la raison qui l'empêchait de prendre son tour de garde, mais Bee aimait beaucoup Nate et s'était portée volontaire pour aller se balader en forêt. Le fait était qu'elle avait besoin de réfléchir de toute façon. Sa vie allait très bien en général, de bons résultats scolaires, de bons amis, mais elle commençait à s'ennuyer terriblement de son ancienne vie d'insouciance ou il n'y avait pas de vampires à traquer et ou elle pouvait tout dire à ses parents. Elle avait reçu une lettre de sa mère, la veille, qui disait que son père vieillissait et qu'il était de plus en plus fatigué. Elle lui disait qu'ils songeaient tous les deux à prendre leur retraite d'ici un an ou deux. Ils lui manquaient terriblement, et ils vieillissaient, eux.

    Que ce passerait-il lorsque le temps passerait et qu'elle irait rejoindre sa famille pour un anniversaire ou une autre occasion, sans avoir prit une seule ride? Il y avait beaucoup de vampires à Babylone, elle ne redeviendrait pas totalement humaine avant très longtemps. Elle resterait coincée dans un corps très jeune durant plusieurs années. Sa famille finirait probablement par se poser des questions... C'est la raison principale qui la poussait à vouloir s'isoler un peu des humains. Elle savait qu'un jour elle allait devoir dire adieu à sa famille, afin qu'ils ne remarquent pas son "non-vieillissement", bien sur à condition qu'elle ne se fasse pas tuer prochainement. Cela lui faisait beaucoup de mal, car ayant été élevée dans un foyer rempli d'amour, elle ne pouvait concevoir de ne plus jamais revoir ses parents, uniquement afin qu'ils ne remarquent pas qu'elle ne vieillissait plus, mais elle se doutait bien qu'elle devrait le faire, un jour ou l'autre. Elle détestait être lycan, elle ne voulait pas être différente des autres. Elle était même différente des loup-garous en partie à cause de son pelage blanc et de sa petite taille. La vie l'avait mise à l'écart, et cela la rendait triste d'une certaine façon.

    Elle se promenait donc dans la forêt, c'était le tout début de la soirée, elle marchait lentement, comme un chien errant, reniflant d'arbre en arbre. Elle gratta le sol avec ses pattes planches à quelques endroits. Il ne se passait rien du tout. La louve poussa un soupir, un peu déprimée, sa queue était basse et pendait, frôlant le sol et les pierres. Puis quelque chose vint la sortir de ses pensées. Une odeur, faible et désagréable. Un vampire. Il n'y avait pas d'odeur humaine par contre, mais il se pouvait bien qu'elle soit trop éloignée pour le sentir. Normalement, Bee ressentait un sentiment de déception en reniflant cette odeur. Et ce fut encore le cas. Le fait était qu'elle détestait faire face aux suceurs de sang toute seule. Ils étaient très fort et Bee très petite pour un lycan, ce qui lui donnait un désavantage. Elle n'aimait pas se battre non plus. Bref, elle haïssait tout ce qui lui apportait son gène lycanthrope. Par contre, c'était tout de même son devoir de faire en sorte que les humains soient protégés, alors elle se lança donc dans la direction de l'odeur du vampire.

    Elle courut pendant un long moment avant que l'odeur soit plus claire, plus nette et curieusement, moins nauséabonde qu'à l'habitude. Lorsqu'elle sut qu'elle était proche, elle ralentit sa course et se mit à rechercher le vampire avec plus de prudence. Bien entendu, son pelage blanc très repérable ne lui donnait pas d'avantage, elle devait donc se faire toute petite et ramper sur le sol au maximum pour tenter de se dissimuler le plus possible. Même avec cette technique elle n'était pas certaine de réussir à bien se camoufler, mais elle devait faire avec. Puis, elle arriva à la clairière, là ou les arbres étaient beaucoup moins rapprochés et ou les buissons étaient rares, il n'y avait plus moyen de se cacher de quiconque. Par chance, le soleil était en plein dans sa descente et la lumière se faisait plus rare, ce qui donnait peut-être une chance à la louve. Elle resta donc près des arbres, au ras le sol et observa ce qui se passait dans la clairière.

    Le vampire était là, baignant dans ce qui restait des rayons du soleil. Il étincelait comme aucun vampire auquel Bee avait eu affaires par le passé. Ses cheveux ondulés retombaient sur son visage alors qu'il était penché au dessus d'un puma. Sa bouche était rouge de sang, puisqu'il venait de s'abreuver avec le sang de l'animal. Blodwyn le trouva très beau, elle en fut même sous le choc. Il avait dans les yeux quelque chose de spécial. Elle y trouva une certaine douceur durant les premières minutes. Elle resta là à l'observer, un peu curieuse d'ailleurs. Elle savait que certains vampires se nourrissaient de sang animal, mais on lui avait toujours dit qu'il ne fallait pas se faire avoir. On lui avait toujours dit qu'un vampire était un danger, qu'il boive du sang humain ou non. Bee croyait ce qu'on lui disait, mais la seule et unique motivation qui l'habitait était de protéger les humains, et elle ne voyait aucun humain en danger pour le moment. Elle resta donc immobile à analyser les traits du vampire. Jusqu'à ce qu'un traitre coup de vent glisse sur son poil et se dirige directement en direction du Sang Froid. Bee frissonna, sachant qu'elle allait être repérée. Végétarien ou pas, cela ne voulait pas dire qu'il ne s'attaquerait pas à elle en la voyant. Couchée sur le sol au maximum, la tête baissée, elle tenta de se faire toute petite, mais elle savait très bien que cela ne suffirait pas.


Dernière édition par Blodwyn V. Graham le Jeu 19 Fév - 6:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Jeu 19 Fév - 1:17









    L’ombre de la nuit n’était que pure folie en ce jour. Les arbres frémissaient de partout, les alentours semblaient tellement hantés. L’air était sec, l’air était tellement lourd. Le vent faible mais présent rendait la scène encore plus effrayante qu’elle ne l’était vraiment. Les minuscules brindilles encore présente sur les branches d’arbre se décrochaient une a une, comme un jeu de carte que l’on ferait glisser par une fenêtre. Le vent était encore plus présent, de plus en plus présent, ce qui rendait la chasse moins facile. Il était seul comme à chaque fois, comme presque toute les fois, il préférait ces moments de solitude, d’autosatisfaction, mais la compétition, c’était excitant, la chasse à deux était une compétition à qui ramènerais la plus grosse prise au clan, à la famille. Le vent fit frémir ses cheveux brun clair, presque blond, ses yeux s’écarquillèrent, il n’était pas seul. Il ne l’avait jamais été. Le vent l’avait trahis, lui se rôdeur qui le suivait depuis bien de temps maintenant. Aucune peur et aucun pitié, il ne fallait rien laissé paraître. Rien du tout, sous peine d’être dévoré vivant. Il se releva donc, silencieusement, calmement. Ses yeux avait viré au rouge foncé, rouge sang, rouge feu. Il tourna la tête, aussi sereinement que l’on pourrait et pouvait l’imaginer, il se retourne pour voir qu’elle était la bête qui allait l’attaquer. Il se retourne pour voir le monstre qui l’observait, ce même monstre qui avait une odeur assez familière : Un loup Garou

    Retour en Arrière


    Lui : « Aurais-tu peur d’y aller avec moi ? »
    Elle : « Peur moi ? Je n’ai jamais peur, surtout pas de toi … Mais, il fait un peu sombre et froid je l’avoue »
    Lui : « Tu es un vampire, tu ne ressens pas le froid et la nuit est ton domaine, trouve autre chose »
    Elle : « Je … Je n’ai juste pas envie d’aller chasser aujourd’hui , enfin pas maintenant , je n’ai pas très soif , et pour le moment , il n’y a pas vraiment grand-chose »
    Il souleva le sourcil avant de pencher sa tête sur le côté. On aurait di un petit chien essayant de comprendre les ordres de son maître. C’était presque que cela, on lui donnait des ordres, il obéissait. Il ferma les yeux prit une bouffée d’oxygène, qui d’ailleurs ne lui servait à rien et continua sur sa lancée
    Lui : « Comme tu le voudras princesse, ne t’inquiète pas, je peux absolument comprendre que tu n’ai pas envie de perdre… Aller je te laisse, je commence a avoir extrêmement soif »
    Elle : « C’est pas Possible Tennessee, la compétition, j’aime cela, mais pas maintenant, je, tu sais … Il y a beaucoup de chose qui rode dans les bois en ce moment et je n’ai pas envie que mon existence s’arrête d’un coup, surtout pour, ou plutôt à cause d’une bande de clébard »
    Les yeux de Tennessee se figèrent. Des Chiens, il y avait ses satanés chiens dans la forêt, dans leur territoire, dans sa foret. Ce qu’il pouvait les Haïr. Ce qu’il pouvait les détester. Il était bon à tuer, tous autant qu’ils sont. Nessee sera les poings de plus en plus fort jusqu'à ce qu’il lance un grognement inattendu, enfin, pas vraiment… Il ne savait pas réellement comment il aurait pu réagir si il venait à rencontrer un loup garou, il n’aurait certainement pas su se contrôler. Il avait tellement de haine envers heu. Il les détestait, à cause de ces loups, il avait perdu la seule femme qu’il n’avait jamais aimée. Il sera les dents et regarda par terre. Une lourde mèche de ses cheveux mi long vint se déposer entre ses deux yeux qui avaient viré au rouge sang de nouveau. Elle regarda sa réaction avec stupeur, elle ne s’imaginait pas comment il aurait pu réagir. Elle était sa compagne de chasse, entre vampire il était normal de ne pas vraiment aimer les loups garou, mais elle était étonnée de la haine qu’il pouvait éprouvé. Elle posa ses main sur le visage de Tennessee pour le calmer. Il fallait qu’il se calme, car elle savait très bien comment il devenait lorsqu’il était en colère, incontrôlable, et un vrai tueur. Elle chassait avec lui depuis des années maintenant, et en toute ses années, elle lui avait fait éviter de tuer quelqu’un une bonne dizaines de fois.
    Elle : « Tennessee, calme toi, ce n’était que une odeur, c’est tout, il n’y a rien de mal . tu sais très bien que le vent peu emmener des odeurs à plusieurs kilomètres à la ronde , si cela se trouve , plusieurs odeurs se sont mélangées et cela m’a porter à confusion . C’est aussi simple que cela »
    Il desserra les dents et ouvrit légèrement les yeux, elle le regardait dans les yeux calmement et celui-ci sentis sa colère redescendre. Elle avait encore réussis, c’était une très bonne amie dans son clan, et Tennessee ne voulait vraiment pas qu’il lui arrive quelque chose
    Lui : « Tu as raison, ce n’était peu être qu’un mal entendu, mais un loup garou chez nous, c’est vraiment impensable , qui dis-je cela signifierait que … Je ne sais même pas quoi . Je ne saurais même pas comment réagir.»
    Elle enleva ses mains de son visage et lui sourit. Il était redevenu calme, aussi paisible qu’il l’était, les traits fins de son visage c’était de nouveau adoucis, il avait comme d’habitude repris son air d’un jeune homme malheureux
    Elle : « Je pense que tu devrait vraiment aller chasser pour te relaxer, vas-y, je serais la à ton retour »
    Lui : « Tu as raison, Merci encore. J’essaierais de te rapporter quelque chose, enfin si je n’ai pas tout bu en chemin »
    Il se retourna et commença à courir à travers les bois à la recherche d’une proie qu’il pourrait vidé aussi vite que l’éclair.

    Ce qu’elle lui avait dit le travailla tout de même. Des loups garous… Il n’en avait vu qu’une dizaine en plus de cent cinquante ans. Pas vraiment grand-chose soit un tout les quinze ans. Vraiment nul. Limite impensable que un ai pu s’approcher de lui. Cette idée de loup lui trotta dans la tête jusqu'à ce qu’il sente une odeur alléchante… Un puma. Assez gros, un mal, un jeune, encore en pleine forme, un magnifique repas à ramener. Il s’arrêta brusquement pour pouvoir renifler l’odeur de l’animal. L’odeur de la chasse, l’odeur de la boisson, l’odeur du repas lui provoquait une réellement jouissance psychologique. C’était vraiment le seul moment de la journée ou il était libre et heureux. Il arrêta de renifler et courut après sa jeune proie. Ils arrivèrent face à face et le combat pu avoir lieu d’être. Le puma se battrait jusqu'à la mort, c’était certain, comme ça l’était aussi qu’il allait de toute façon mourir. Le combat dura dix bonnes minutes, avant que Nessee envoya son coup fatal à son adversaire. Celui-ci s’écrasa comme un mort que l’on aurait jeté à l’eau. Tennessee, s’accroupi pour pouvoir enfin boire à sa guise le sang de l’animal qui était chaud et encore en excitation suite au combat. Il commença et ne su plus s’arrêter, il aimait cette odeur, mais préférait l’odeur alléchante du sang de l’homme. Le vent était de plus en plus fort, puis il stoppa nette. Nessee était toujours concentré sur son repas. Il se releva avant de s’essuyer le coin de la lèvre du peu de sang qui était encore présent. Une légère brise passa, et cette brise le mit en colère. Son amie Vampire avait belle et bien raison, il y avait des loups garous dans le territoire.


    Moment actuel


    Il cherchait désespérément la personne à associé a une odeur aussi répugnante, nauséabond e , écœurante qui dis-je pestilentielle qui se répandait dans l’air ambiant. Il continua à renifler, jusqu'à tombé nez à nez avec un arbre. Celui-ci était gigantesque, Il devait être très âgé, aussi vieux que Tennessee lui-même. Il renifla le tronc, quelque chose y était passé il n’y a pas si longtemps de cela. Il ferma les yeux et écouta avec attention. Un craquement se fit, suivit d’un deuxième, puis un autre…. Il avait compris qu’il était observé, la bête avait compris qu’elle était observée par Tennessee. La chose passa la tête au dessus de l’arbre, ils étaient enfin face à face, Le vampire et le Loup . La Magnifique Louve et Le Vampire .Le Traqueur et le traqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Jeu 19 Fév - 2:35

    Le vampire s'était définitivement rendu compte de sa présence. Son visage doux s'était complètement transformé, il était maintenant effrayant, empli de rage. Ce qui eut pour effet de terrifier Blodwyn. Elle recula, se frottant à un très grand arbre au passage, pendant que le sang froid approchait de sa position. Bee tenta de faire le moins de bruit possible, mais malgré sa petite taille, elle écrasa quelque branches au passage. Baissant les oreilles et redressant la queue, elle s'attendait à tout. La haine dans le visage du vampire était très facile à voir, Bee était probablement dans de beaux draps. En plus, elle était seule, il n'y avait aucun membre de la meute actuellement sous forme de loups, donc aucun moyen de communiquer avec eux. Sa peur des vampires refit surface à la vitesse de l'éclair. Elle frissonna pendant que son ennemi approchait, tranquillement. La scène était digne d'un film d'horreur. Ses poils s'étaient quelque peu hérissés sur son dos. Blodwyn se redressa en position debout, les pattes légèrement repliées, prête à bondir en cas de besoin.


    *Flashback*


    Il faisait froid et humide, le soleil disparaissait et Blodwyn allait très bientôt se retrouver dans le noir. Le peu de lumière qui passait par la crevasse de la grotte devenait de moins en moins présente. Repliée sur elle même, le dos à la partie la plus profonde de la grotte, elle tremblait comme une feuille, de froid et de peur. Sa petite robe d'été, déchirée par une branche, était loin de la réchauffer et il n'y avait rien d'autre que des pierres et de la terre couverte de crottes de chauve souris sur le sol. Bee pleurait, complètement effrayée. L'homme qui l'attendait à l'extérieur de la grotte chantait des chansons très sinistres dans lesquelles il parlait de la tuer et de goûter son sang, rien pour rassurer la jeune femme. Prisonnière, seule et effrayée, ses joues étaient couvertes de larmes. Elle était totalement traumatisée et le vampire riait, attendant patiemment que la faim et la soif la fasse sortir de son trou. Blodwyn se frotta les jambes et les bras pour tenter de se réchauffer un tout petit peu, pendant qu'elle entendait les paroles et les rires de son attaquant qui se prenait un malin plaisir à la torturer mentalement. Elle n'avait jamais eut aussi peur de toute sa vie, et n'aurait probablement jamais aussi peur jusqu'à sa mort... si elle survivait à cette expérience.


    *Fin du Flashback*


    Ce remémorer ce moment n'aida pas la cause de Bee qui était hantée jour et nuit par les chansons que le premier vampire qu'elle eut rencontré lui avait chanté alors qu'elle gelait au fond d'une caverne. Phyllis lui avait souvent dit d'utiliser cette peur, de la transformer en rage afin de pouvoir mieux combattre les vampires. Cette méthode avait porté fruit jusqu'ici, mais étrangement, cette fois-ci, elle n'arrivait pas à se mettre en colère. Elle n'arrivait pas à imaginer le visage du premier vampire sur celui qui la traquait à ce moment même. Elle n'arrivait même pas à se souvenir de ce visage qui l'avait tant hanté, tellement elle était éblouie par celui qu'elle avait devant les yeux. Un nouveau sentiment de frayeur était monté en elle. Une toute nouvelle sensation, différente d'à l'habitude. Son corps en entier se sentait engourdi, paralysé. Sa nuque était tendue.

    Puis, le regard du vampire croisa celui de la louve blanche. Un regard froid, haineux, rouge de colère se plongea dans les yeux caramel et inquiets de Blodwyn. Elle fit instinctivement un pas en arrière, signe de faiblesse, puis grogna, signe d'avertissement. Ses yeux ne lâchèrent pas ceux du vampire. Elle ne voulait pas se battre, d'ailleurs elle n'avait aucune raison de le faire, ce vampire n'avait pas attaqué d'humain. Tant que le vampire ne l'attaquait pas, elle resterait immobile. Sa grande queue touffue s'abaissa, ainsi que sa tête, très légèrement. Ce qui signifiait qu'elle n'allait pas attaquer. Cependant, son dos et ses pattes restèrent en position de défense, prête à toute éventualité. Elle regretta à ce moment là, de ne pas pouvoir parler, mais elle ne prendrait pas le risque de reprendre sa forme humaine devant un tel prédateur.

    Bee n'avait d'ailleurs jamais eut affaire à un tel vampire. Il était différent. C'était peut-être parce qu'il buvait du sang animal, ou parce qu'il avait tant de haine dans le visage. Bee n'aimait pas sentir un tel regard sur elle, même venant d'un vampire. Ceux qu'elle avait combattu étaient normalement très hautains et sur d'eux, mais jamais aussi haineux. C'était probablement ce qui rendait Blodwyn aussi mal à l'aise, ou aussi curieuse. Car oui, elle ressentait une pointe émergente de curiosité monter en elle. Elle était fascinée par le vampire, par sa beauté, par son regard, par le sang qui coulait de ses lèvres, mais elle était aussi terrifiée par ces mêmes caractéristiques. Ses yeux n'ayant pas clignés une seule fois, étaient toujours plongés dans le regard dévastateur de son ennemi. Elle resta immobile puis attendit, espérant ne pas avoir à se battre contre un tel adversaire, mais sachant qu'elle serait prête à le faire, si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Mar 24 Fév - 4:42



    L’odeur du sang animal se faisait de plus en plus présente, Tennessee la sentait, mais cette odeur ce faisait de plus en plus envoûtante. Il était la face à ce gigantesque monstre « poilu » il aurait du avoir peur, mais il pensait trop pour laissé place à de la anxiété. Elle était à quelques mètres de lui, seulement quelques mètres. Les deux Monstres étaient l’un face à l’autre et les deux étaient prêts à passer à l’attaque. Toutefois, Tennessee sentait bien que la bête devant lui était plus sur ses gardes qu’autres choses. Une sorte de peur l’envahissait peu être ? C’était une possibilité. Il la dévisagea de haut en bas. La regarda de tout son corps, de ton son être de toute son âme. Elle ne lui faisait pas peur, mais il n’avait aucune confiance en cette énorme chose dressée devant lui. Ce n’était cependant pas la première fois qu’il rencontrait ce genre de créature, d’ailleurs, la première créature de la nuit qu’il avait rencontré n’était personne d’autre que le monstre qui avait tué sa femme. Et d’ailleurs il l’avait tué, et serais prêt à recommencer si l’occasion lui avait été donnée, il aurait été capable d’exterminer une race entière de loup garou si on lui avait demandé. Quoi que, même si on ne lui avait pas demandé, il l’aurait fait même si on ne lui avait rien dit.

    Il regardait donc sa jeune ennemie droite dans les yeux, il aurait tellement aimé savoir à quoi elle pensait, si elle se disait qu’elle allait lui sauter dessus pour en faire son petit déjeuner ou si elle réfléchissait à une tactique pour s’enfuir. Dans la tête de Tennessee en tout cas, c’était le cas, il se demandait comment il allait faire pour s’en aller sans un minimum de blessure car c’est vrai, il allait sûrement devoir y avoir quelque échange de coups de pattes et de griffures dans les environs si ils voulaient l’un et l’autre sans aller calmement. Il aurait mieux fait de profiter du fait que la louve avait peur de lui pour lui dire de dégager de son passage mais aucun son ne voulut sortir de sa propre bouche, en réalité, il était autant crisper que elle, mais il avait trop de fierté pour le montrer.

    Tout en réfléchissant, il l'observait s'éloigner de lui pour se loger dans le creux d'un arbre. Il ne l'avait pourtant pas quitté des yeux. Il ne l'avait également pas interrompu dans ses pensées, ce qui ne surpris pas le jeune. Mais petit à petit, le regard observateur qu'elle lui portait en disait bien plus long. Il la savait perturbée en cet instant précis. Ils ignoraient encore la raison de ce silence, de ce regard imposant, mais ils savaient qu'il ne présageait rien de bon. Nessee savait aussi que le silence était une muraille, La louve s’en servait, tout comme lui, Ce silence servait de muraille pour une non guerre, une non bataille. Chaque espèce avait un instinct de survie et protection. Ce silence permettait au vampire de ne pas révéler ses craintes. Mais le jeune homme n'avait pas dit son dernier mot, il irait jusqu'à la pousser à bout pour connaître la raison de ce malaise. C'est pourquoi il continuait à la regarder droit dans les yeux, ne lésinant pas sur la provocation, attendant le moment où elle sortirait de ses gonds et avouerais enfin sa peur. Mettre tout en œuvre pour énerver un loup était dangereux certes, mais pour Tennessee, c'était utile. Il avait confiance en elle. Une confiance aveugle peu être. Mais il savait qu'il parviendrait à se contrôler. Du moins il l'espérait plus que tout. Parce que une morsure de Loup Garou, ce n’est pas ce que l’on pouvait appelé quelque chose de très enviable…


    FLASH BACK


    Elle : « Je déteste les loups garou »
    Lui : « Et moi donc, tu ne peux t’imaginer à quel point »
    Elle : « J’aimerais imaginer, mais tu ne me raconte jamais rien sur toi »
    Lui : « C’est que je n’ai peut être pas envie de me rappeler de ce qu’il s’est passé avant de devenir celui que je suis devenu après ma transformation »
    Elle : « Mais je suis certaine que tu étais quelqu’un de bien avant Tennessee, je suis absolument certaine que tu étais quelqu’un de merveilleux qui faisait attention à tout et tout le monde »
    Lui : « Tu ne sais pas ce que tu dis, Personne ne peut être merveilleux pour ensuite devenir un vampire. Donc maintenant chasse et tait toi »
    Elle : « Je sais que tu étais quelqu’un de bien, je l’ai vu, donc arête de te mentir à toi-même »
    Elle l’embrassa sur la joue avant de prendre sa main et de continuer à courir a travers la foret. Il l’observa pendant qu’elle reniflait les alentour à al recherche d’un animal quelconque. Il était bien en ce moment, il était même plus que bien. Lorsqu’elle s’arrêta d’un coup, elle leva le nez en l’air espérant deviner sur quel animal elle était tombée, toujours en tenant la main de Tennessee. Elle le regarda du coin de l’œil, elle avait compris qu’il avait déjà trouvé ou se trouvait l’animal mais surtout de quelle taille de quelle age et surtout de quelle sorte il s’agissait.
    Elle : « Un cerf N’est-ce pas ? »
    Lui : « Bingo »
    Les deux vampires coururent après leur proie avant de se jeter dessus avec calme et délicatesse, enfin, aussi calme que deux vampires affamés l’auraient fait. Après plusieurs minutes passées à boire le sang de l’animal, la jeune fille s’arrêta pour regarder le ciel devenu presque noir, Tennessee la dévisagea quelques instants avant de prendre une bouffée d’oxygène , enfin de cet espèce de chose qui remplissait l’air et qu’il avait eu besoin quelques années auparavant

    Lui : « Je me suis marié avec une indienne, Cheyenne, au début elle n’était que ma propriété puis je me suis, au fil du temps rendu compte que je devenais de plus en plus amoureux d’elle. Un jour nous avons eu la chance d’avoir un fils, nous étions tellement heureux, puis le petit est mort, suivit de la relation entre moi et ma femme. Alors que tout recommençait a aller pour le mieux, Elle se fit tuer, tuer dans les bois, par une de ses sale bête. Au début , je crus comme tous les gens de mon village qu’il ne s’agissait que d’un loup , par la suite , lorsque je me fit transformer en vampire , je m’aperçus qu’il s’agissait en réalité de bien plus que cela . Je traqua pendant des années l’assassin de Cheyenne, je le tua de sang froid, mais ma colère était toujours présente alors lorsque j’en croise un j’ai une espèce de boule de nerf qui me pétrifie, mais seulement quelques instant avant que je ne l’attaque et le réduise en morceau. Je veux leur faire passer le message, leur faire comprendre qu’ils ne sont rien face à moi et qu’ils ne me font pas peur »
    La pluie avait fait son apparition, des fines lamelles fluides se glissait le long du visage froid des deux vampires. Elle l’avait écouté avec attention, comme d’habitude, elle lui sourit et comme d’habitude il baissa les yeux avant que sont visage ne soient pris de par et d’autre par les deux mains glacées de son amie.
    Elle : « Tu n’es pas Terrifiant »

    FIN DU FLASH BACK


    La pluie était aussi au rendez vous. Il se remémora ce passage de sa vie dans les moindres détails. Il se remémora cet instant précis pourquoi ? Car il avait dit à son amie qu’il voudrait tous les tuer, tous les exterminer, mais la, il allait contre lui, il avait plus envie de continuer à la regarder plutôt que de lui sauté dessus pour la tuer. Tout autour de lui allait au ralenti. Pourquoi réagissais t’il comme cela ?

    TENNESSEE – Qu’es ce que Tu regardas Comme cela Sale Clébard ?
    Et la fierté avait repris le dessus. C’était peu être un vampire, mais c’était un homme avant tout. Un homme de vingt deux ans.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Mar 24 Fév - 7:48

    Sans réellement s'en être rendu compte, Bee s'était coincée entre son Némésis et un tronc d'arbre creux. La situation sembla très familière sur le coup, faisant rompre le silence par les battements de son cœur et ça, elle le savait, le vampire pouvait sans aucun doute le déceler. Se sentir prise au piège de cette manière lui faisait remonter à nouveaux d'anciens souvenirs plus que difficiles. Après un bon moment, à se regarder de la sorte, les yeux plongés dans ceux de l'autre, le silence les entourant comme dans un rêve, comme si tout avait cessé d'exister, Blodwyn finit par se dire qu'aucun des deux adversaires n'allait attaquer. Les battements de son cœur devinrent plus calmes, elle détendit même certains de ses muscles, sans pour autant se décontracter totalement. Puis le vampire fini par rompre le silence, la traitant de "clébard" au passage. Blodwyn n'allait pas se laisser impressionner par une telle insulte, si souvent entendue depuis ces deux dernières années. Le fait était que le vampire venait de lui poser une question à laquelle elle ne pouvait pas répondre dans les circonstances présentes.

    Pour la deuxième fois en très peu de temps, elle allait faire un acte digne de suicide. La première fois, elle s'en était sortit, peut-être pas cette fois-ci, mais étrangement, elle avait beaucoup moins peur de le faire, devant cet homme fascinant. Elle poussa un long soupir par ses grandes narines noires. Elle releva les oreilles ainsi que la queue, perdant ainsi toute agressivité dans sa posture. Elle posa ses fesses par terre, et alla chercher le sac que Phillys avait attaché à sa patte arrière avant qu'elle ne parte de la maison. Elle arriva à défaire le nœud d'un coup de dent, puis déposa le sac devant elle. Il contenait des vêtements et des chaussures. Puis, elle regarda de nouveau dans les yeux du vampire, tentant de lui envoyer un message de cette manière. Elle n'était pas agressive, mais tout de même, elle avait toujours peur. Elle savait qu'elle n'avait pas d'autre échappatoire, mis à part la bataille qu'elle préférait éviter à tout prix. Ce vampire n'avait mis aucun humain en danger, ou du moins, pas à ce qu'elle avait vu. Sans lâcher le monstre des yeux, elle se concentra sur sa mutation.

    Elle commença par rapetisser à vu d'œil et ses épaules, sa carrure, son coup, reprirent lentement une position humaine, dans un vacarme de craquements d'os. Son visage aussi se transforma, sa gueule repris sa forme humaine, avec ses belles lèvres rosées, ses yeux jaunes reprirent leur vert émeraude si envoutant. Sa peau redevint lisse après que le poil se soit mit à tomber, elle utilisa ses bras qui étaient maintenant munis de mains douce et de doigts fins, pour cacher sa poitrine alors qu'elle était accroupie sur le sol afin de dissimuler le plus possible son costume d'Ève. Ses longs cheveux bruns avaient repoussés, elle était maintenant totalement humaine. Son regard n'avait pas quitté celui du vampire, tout le long de sa transformation. Elle étira un bras vers son sac et en sortit un t-shirt vert très pâle et une paire de pantalon ajusté de couleur grise qu'elle enfila, très très lentement afin de ne pas faire de gestes brusques en aucun cas. Le vampire aurait très bien pu profiter de cette situation de faiblesse pour se débarrasser d'elle, elle avait prit une énorme chance en faisant cela. Au fond du sac trainait une vieille paire de bottes de cowboy noires, qu'elle se dépêcha d'enfiler aussi, il faisait réellement très froid. Elle ne l'avait pas réalisé avec tout ce poil. La pluie, qui avait déjà complètement humidifié ses cheveux, était complètement gelée, elle se transformerait probablement en neige sous peu.

    Elle se releva en position debout, essuyant l'eau qui coulait sur son front avant de laisser retomber son bras dans le vide, ses deux mains étaient ouvertes, montrant ainsi qu'elle ne voulait aucun mal au vampire. Peut-être que ce n'était pas réciproque et que ce dernier allait lui sauter à la gorge sur le champ, mais Bee faisait ce qu'elle croyait le plus juste. De toute façon, à défaut d'être la plus petite et la plus repérable des loups, elle avait l'avantage de la vitesse et pouvait se transformer en quelques secondes, elle avait donc encore une chance de s'en sortir en cas d'attaque. Elle se sentait totalement vulnérable malgré cela, elle se surprit même à penser que si elle avait à se faire tuer par un suceur de sang, elle voudrait que cela soit par celui qui se tenait devant elle à ce moment précis. Elle tremblait, pas de peur, non, mais de froid. Sa peau était recouverte de chaire de poule, la température n'était pas son alliée. Étrangement, sa peur devenait de moins en moins grande, comme un vieillard qui accepte que le moment de sa mort est arrivé. Elle se sentit de plus en plus sereine.

    - J'ai suivi ton odeur jusqu'ici, puis j'ai vu que tu ne t'étais pas attaqué à un humain, alors je suis restée à l'écart. Les pumas ne sont pas de ma juridiction. Je ne voulais pas te mettre en colère, je fais mon travail... c'est tout... tu n'as rien à craindre de moi, tant que tu t'en tiens aux animaux.

    Elle avait parlé de sa voix douce et calme, disant les choses clairement, sans sous-entendus, sans agression, sans haine. Sa personnalité entière avait été décrite dans ces simples paroles lancées au vampire. Elle passa son poing devant sa bouche afin d'essuyer de l'eau qui coulait toujours dans son visage. Ses vêtements étaient détrempés déjà, quelques mèches de cheveux s'étaient collées sur son front et ses joues. Elle se frotta ensuite les bras avec ses mains pour tenter de se réchauffer un minimum. Elle ne se rendait sans doute pas compte de tout le courage qu'il fallait à un loup qui se respecte pour se rendre aussi vulnérable devant un vampire. Bee avait encore beaucoup de mal à réaliser qu'elle était une personne aussi forte, car elle se sentait si minuscule et si faible la plupart du temps. Bien que ce qu'elle tentait de faire à ce moment là relevait du suicide, il lui fallait une énorme dose de courage. Tout ce courage, pour finalement faire un geste de couardise. Elle regarda toujours dans les yeux du vampire, puis lui demanda avec une toute légère dose d'inquiétude dans le regard.

    - Doit-on réellement en venir aux crocs, maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Mar 24 Fév - 16:11

    ©️ carol • chips-o-cel @ LJ
    I guess I should've kept my mouth shut
    When I started to brag about my car
    But I can't back down now
    I pushed the other guys too far.
    DON'T WORRY BABY • THE BEACH BOYS

    Tennessee lui aussi était coincé entre La louve et un tronc d’arbre, il s’avança de quelques mètres pour pouvoir se poser soigneusement sur ses deux jambes. Un coup de vent passa dans ses cheveux ondulés blonds foncés ce qui répandit une forte odeur de sang dans la partie de la foret ou il se trouvait. L’odeur du vampire et l’odeur du loup se mélangèrent l’une a l’autre pour donner quelques chose de légèrement amère , que dis-je , de fortement amère , un humain n’aurait pas supporter une t’elle odeur . Un humain en aurait recraché ses tripes. Pour Tennessee, l’odeur des loups garous était vraiment une odeur nauséabonde, une odeur fétide … Mais dans cette répugnante odeur , Tennessee y trouvait quelque chose de vraiment captivant , attrayant presque excitant. Si il avait été humain, son sang n’aurait fait que un tour, il aurait été en pleine euphorie. A ce moment précis, il se sentait comme il y a cent vingt ans, comme lorsqu’il était un vampire nouveau née, une horreur de vampire nouveau né. Il était en pleine jubilation, si il pouvait, il aurait sauté partout, cette odeur le rendait fou. C’était la première fois que lorsqu’il rencontrait un loup il était comme cela. C’était vraiment frustrant, mais la haine qu’il éprouvait envers « l’animal » s’était transformée en fascination. Il aurait voulut comprendre tellement de chose sur les loups. Mais la il n’eu pas le temps de réfléchir, ses pensées se bloquèrent. La louve s’abaissa, elle s’assit à terre. Toujours sous ses yeux ébahi, Tennessee allait être témoin d’une chose fantastique, une chose à laquelle il n’avait jamais vraiment pensé. La louve allait reprendre son apparence humaine. Sa pire ennemie allait reprendre face humaine alors que si il voulait, Nessee, aurait pu l’attaquer sans rien se reprocher.

    La pluie était devenue de plus en plus forte. Les fines gouttes de pluies c’étaient littéralement transformé en minuscule flocon, au grand regret de Tennessee. Il allait être recouvert de la tête au pied par ces minuscules cristaux d’eau congelés. Pendant qu’il regardait la transformation de la louve, les flocons étaient déjà passés à l’attaque. Ils avaient déjà conquit une bonne partie de son visage et de ses cheveux. Il passa sa main sur ses yeux pour se dégager la vue. Il n’aurait raté aucune seconde, que dis-je aucune micro seconde de ce qui se passait devant lui. Il regardait sans bouger, il s’essayait juste les yeux de temps à autre. Les flocons étaient décidément bien armés. Ils allèrent se poser sur ses vêtements, bien sur, ceux-ci fondèrent en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire, mais ceux posés sur ses mains restèrent en position, le temps n’était pas pour lui, il était complètement contre lui. Les flocons s’arrêtèrent nette. Tennessee regarda le ciel, il le regarda de ses yeux presque noir maintenant. Il était éprit de la noirceur du ciel, la noirceur de cette nuit qui, si il n’avait pas été vampire mais bien humain, lui aurait sans doute valu d’être pourchassé par n’importe qu’elle animal et bête en manque de nourriture. Lorsqu’il revint à lui, hors de ses pensés, il fixa son regard de nouveau sur la jeune louve devenue maintenant une jeune femme. La main posée elle essayait de s’habiller pour paraître plus correcte. Tennessee pencha la tête sur le coté, comme un chien, il n’avait plus vraiment eu la chance de voir le corps d’une femme depuis bien longtemps. Surtout d’aussi prêt. On aurait di un petit chien venant de découvrir une chose qu’il n’avait jamais vu. Et c’était presque vrai, c’était la première foi depuis qu’il était devenu vampire qu’il voyait le corps nu d’une femme. Il était en admiration devant ce que Dieu avait crée. La femme, il pensait, était réellement la plus belle chose qu’il avait crée.

    Alors qu’il avait toujours la tête penchée, elle empoigna quelques affaires entreposées dans un petit sac qui était attaché à sa jambe. Une bonne technique pensa le vampire. Toujours en exaltation devant cette scène qu’il n’oublierait certainement jamais, il remit sa tête droite avant de refermer la bouche. Un léger grognement sortis par inadvertance de celle-ci. Mais ce n’était pas un grognement de colère, fait en signe d’attaque, enfin, il le croyait et il l’espérait.
    Elle était enfin habillée et s’était remise debout. Elle était tellement magnifique, tellement belle. Si Tennessee n’avait pas été un vampire, il lui aurait sauté littéralement dessus. Et pas seulement pour la croquer, bien au contraire. Mais c’était impossible, Ils étaient tous deux opposés l’un à l’autre. Les chats ne s’accordaient pas avec les chats. C’était bien connu. Et pourtant …



    Elle - J'ai suivi ton odeur jusqu'ici, puis j'ai vu que tu ne t'étais pas attaqué à un humain, alors je suis restée à l'écart. Les pumas ne sont pas de ma juridiction. Je ne voulais pas te mettre en colère, je fais mon travail... c'est tout... tu n'as rien à craindre de moi, tant que tu t'en tiens aux animaux.

    Alors comme cela, elle l’avait suivit depuis longtemps. Elle l’observait depuis quelques heures. Tennessee se repris et fronça les sourcils de nouveau. Il venait de se faire traquer. Il détestait se faire traquer. Il sortis les crocs et laissa de nouveau échapper un grognement, un peu plus méfiant que le précédent. Puis, elle grelotta. S’en fut terminé de toute la haine qu’il éprouvait pour elle. Elle était redevenue Humaine. Et Tennessee n’avait rien contre les humains. Il tendit la main en avant et remarqua que les flocons étaient revenus. Il regarda la admirable humaine qui se serrait elle-même pour combattre le froid. Il ne voulait pas attaquer, il ne voulait plus. Il s’avança vers elle, Elle recula. C’était une réaction logique, c’était une réaction totalement humaine. Qui aurait voulut qu’un Monstre s’avance près de sois. Il l’a regarda a nouveau grelotter. Il enleva sa veste noir qu’il portait au dessus de sa chemise a carreau verte et blanche. Il la renifla en fermant les yeux avant de la jeter au visage de son « ennemie ». Il enleva ensuite le béret beige qu’il portait, juste par politesse.

    Tennessee Tien et évite de la déchirer quand tu te retransformera. D’ailleurs si tu te retransforme. Je…. Je ne vais pas t’attaquer, j’ai d’autre chose à faire. En réalité, je ne sais pas vraiment quoi dire. Je suis totalement troublé par toi, par ce que tu viens de faire. Je ferais mieux de m’en aller avant que cette fascination en tourne à l’obsession et que mon instinct reprenne le dessus.

    Il lui fit un signe de la tête avant de reposer son béret sur le haut de son crâne. Et de se retourner. Toujours en reniflant l’air à la recherche de cette magnifique odeur qu’il ne voulait pas perdre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Mar 24 Fév - 20:18

    Le vampire fit un pas vers elle, ce qui eut pour effet de la faire reculer instinctivement. Devant ce réflexe, son Némésis arrêta d'avancer, il avait comprit qu'il y avait toujours une limite à ne pas franchir, malgré le fait qu'elle se soit complètement offerte aux yeux du Sang-Froid. Le vent poussa un grand coup déclenchant un énorme frisson à la jeune femme qui en ferma même les yeux sous le choc. Elle les ouvrit juste à temps pour voir la pièce de vêtement que le vampire lui lançait. Elle attrapa la veste noir avec ses deux mains, la reçu pratiquement en plein visage. L'odeur du morceau de vêtements sentait la mort, mais elle ne voulait pas vexer personne, elle l'enfila donc, finalement heureuse de pouvoir se réchauffer un minimum. Même si le vêtement était trempé, il cachait du vent, c'était beaucoup mieux. Elle fit un léger hochement de tête suivit d'un début de sourire poli, en signe de remerciement. Puis le vampire leva son béret dans les airs, comme un merveilleux gentleman, ce qui eut pour effet de stopper les battements de coeur de Bee durant une seconde ou deux. Elle avala sa salive, ainsi qu'un peu d'eau de pluie et de neige au passage.

    Lui – Tien et évite de la déchirer quand tu te retransformera. D’ailleurs si tu te retransforme. Je…. Je ne vais pas t’attaquer, j’ai d’autre chose à faire. En réalité, je ne sais pas vraiment quoi dire. Je suis totalement troublé par toi, par ce que tu viens de faire. Je ferais mieux de m’en aller avant que cette fascination en tourne à l’obsession et que mon instinct reprenne le dessus.

    Puis il remit son chapeau et fit un demi tour sur lui-même, se préparant à partir. Mais Blodwyn ressentit un sentiment d'urgence, comme si le ciel allait lui tomber sur la tête au moment ou cet homme allait disparaitre de son champs de vision, ou alors que le sol allait se dérober sous ses pieds et que la terre entière allait s'arrêter de tourner. Elle resserra la veste autour de ses épaules, se rendant compte que l'odeur n'était plus du tout un problèmes. Comme si elle s'était complètement mélangée à la sienne pour en former une toute nouvelle. Elle passa la main dans son visage car ses cheveux glissaient jusque dans ses yeux et sa bouche, elle les ramena derrière ses oreilles. Elle était tellement trempée qu'elle aurait aussi bien pu sortir d'une piscine à l'instant même. Cependant, elle ne s'occupait même pas de la température, trop éblouie par le vampire. Il était passé de monstre empli de haine en parfait gentleman. De plus, ces paroles, ces mots, troublé, fascination, obsession, les mêmes sentiments qu'elle ressentait aussi au même moment. Elle ne pouvait pas le laisser partir comme ça, elle devait trouver quelque chose.

    - Attend! Maintenant que je connais ton existence... je veux dire... celle des vampires qui ne s'attaquent pas aux humains... je... il y a tellement de chose que je voudrais savoir! Que je me dois de savoir... pour ne pas attaquer les tiens, pour ne pas faire d'erreurs.


    Un autre coup de vent vint balayer les cheveux mouillés de Bee qui volèrent violemment. Elle se resserra d'avantage dans la veste et essuya l'eau qui tombait sur son visage. Elle allait attraper la crève, elle ne pouvait pas rester là, c'était de la folie. Elle savait que ce n'était, ni l'endroit ni le moment idéal pour avoir une discussion. Le fait était qu'elle voulait réellement savoir s'il y en avait d'autres comme lui, comment faire pour les reconnaitre et ne pas attaquer les bons vampires, puis elle voulait le revoir, celui qui l'avait complètement déboussolé, celui qui possédait ce regard dans lequel elle voulait se perdre. Comment était-ce possible? Elle ne le savait pas, et elle était consciente du danger, elle était consciente que ce sentiment était probablement très malsain, et qu'il était sans doute du à une capacité d'attraction du vampire, un genre de truc pour attirer ses proies, ou peut-être que non, peut-être que c'était vraiment quelque chose... d'autre.

    - Je veux.... je dois te revoir... ici même, après demain dans l'après-midi... S'il te plait...

    Elle fit même un pas en avant, sans réfléchir, mais n'approcha pas plus, toujours aussi craintive. Elle était complètement déstabilisée, éblouie par la mort personnifiée. Mais, elle n'avait plus peur, elle était simplement prudente, enfin, en oubliant le fait qu'elle se retrouvait volontairement en position de vulnérabilité devant un vampire, et qu'en plus, elle l'invitait à la revoir. C'était complètement dingue. Son cœur de femme parlait bien avant son propre instinct animal. Puis elle fit quelque chose qu'elle n'avait jamais fait auparavant. Elle mit un nom sur son propre visage. Révélant son identité au vampire, par politesse ou peut-être aussi parce qu'elle voulait étrangement connaître celui de son interlocuteur. Elle ouvrait donc une porte grande comme le monde à son Némésis, l'invitant à la revoir, mais aussi en révélant une partie d'elle-même, premièrement son corps, deuxièmement ses faiblesses, puis maintenant son prénom.

    - Je suis Blodwyn...
Revenir en haut Aller en bas
Declan W. Bowden
Devil Admin | Not a Monster. Just a Villain.
avatar

Féminin Nombre de messages : 3882

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Maëva
Nourriture : Humains.
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 247 ans
● Citation:
● Relations:

MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Lun 25 Mai - 20:03

Le topic peut-il être adapté à la saison 2 ou souhaitez-vous le continuer dans le passé, ou bien l'abandonner ?
Suivant la réponse, le topic sera déplacé dans la partie adéquate et les messages effacés.

_______________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Mar 26 Mai - 23:40

Bah j'ai pas de nouvelles de Tennessee depuis un long moment, alors je sais pas trop en fait, je pense que c'est terminé pour ce rp
Revenir en haut Aller en bas
Declan W. Bowden
Devil Admin | Not a Monster. Just a Villain.
avatar

Féminin Nombre de messages : 3882

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Maëva
Nourriture : Humains.
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 247 ans
● Citation:
● Relations:

MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   Mer 27 Mai - 0:36

Elle a des problèmes de connexions. *a reçu un MP*
Donc faudra l'attendre et voir avec elle. Wink

_______________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What if? (PV Tennessee)   

Revenir en haut Aller en bas
 
What if? (PV Tennessee)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Opération Golden Gate Bridge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: GO TO THE PAST. :: FLASHBACK :: ▬ Saison Une & Deux; RP-
Sauter vers: