AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edena Zhanna Doles [F]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 11:34



Doles Edena Zhanna


27 ans, d'apparence 18
Vampire se suffit à lui même, non?


« Venez, mon bien-aimé, m'enivrer de délices
Jusqu'à l'heure où le jour appelle aux sacrifices.»

« La modération des personnes heureuses vient du calme que la bonne fortune donne à leur humeur»



Wild Child.






II. Secret words

    Psychologie de la patiente: Une rebelle? Edena? Vous avez frappé à la mauvaise porte, désolée. Repassez plus tard peut être. La jeune vampire est l'archétype même du je m'en foutiste de base. C'est simple: les conflits lui passent loin, très loin au dessus de la tête. Sa philosophie est on ne peut plus simple et se résumes en une seule phrase : "Faites ce que vous voulez, tant que je suis pas concernée, je m'impliquerais pas." Enfin,certes, d'un côté, même quand elle est concernée elle reste partisante du moindre effort, vous n'avez pas tort.
    Il faut pas croire que c'est une chiffe molle non plus. Mine de rien elle est très énergique. Quand elle en a envie. Elle alterne donc les grands moments de folie amusée avec les passages à vide se justifiant par un poil dans la main ayant atteint le périmètre d'un tronc d'arbre centennaire.
    Edena a son carractère bien à elle, avec ses changements, ses humeurs et son humour. Pour elle, il y a des choses qui la feront plus sourire que d'autres, comme tout le monde. Sa façon d'être aidant, elle n'est jamais atteinte trop en profondeur, même lorsque quelque chose de grave lui arrive. La plupart du temps, elle chassera ces soucis d'un haussement d'épaules négligent, avant de passer à autre chose. On ne peut même pas qualifier ça de lâcheté. Pour fuir quelque chose, il faut le considérer à sa juste valeur. Et ce n'est pas son cas. Elle est bien consciente que ce genre d'attitude entraîne inmaquablement une certaine légerté dans ses rapports avec les autres, mais dans l'ensemble ça ne la dérange pas outre mesure. Elle ne s'atache qu'à peu de personnes, et ça l'arrange. En fait, elle ne s'est vraiment attachée qu'à sa soeur. Toutes les autres personnes sont mortes. Les fréquentations d'un vampire sont toujours en danger, c'est de notoriété publique. D'ailleurs, en parlant de sa soeur, il faut bien remarquer qu'elle a une tolérance à ce sujet en dessous du niveau zéro. Pas touche! Ce côté grande soeur-poule était déjà assez proéminent chez elle, et sa transformation en vampire n'a pas été pour améliorer ça chez elle. Pour elle, elle est capable d'un grand self control tant qu'elle n'est pas directement menacée. Pour elle, elle a rejoint les Black Blood, et pour elle elle serait capable de compromettre sa réputation, son avenir et sa vie. Pour elle, elle a été obligée de changer sa manière d'agir, devant recourrir à la ruse et à l'action détournée au lieu de foncer dans le tas comme elle préféres si bien le faire. Pourtant, elle est bonne actrice, seulement réfléchir sur du long terme la lasse assez rapidement.

    On ne pourrait pas dire qu'on a fait le tour sans avoir abordé un point essentiel de la psyché de la jeune femme. Nous parlons bien évidement de sa nature de vampire. Obéissant à son carractère pour le moins changeant, elle est tout aussi capable d'obéir à ses pulsions et à se mettre à mordre au petit bonheur la chance que de passer à côté sans accorder un seul regard à ce magnifique repas. Tout dépend de comment elle est lunée. Cependant, attaquer des humains ne la rebutes pas. Encore une fois son carractère intouchable joue là dedans. Tuer les humains est pour elle devenu un acte naturel. Cependant, comme un grand enfant, elle connaît la valeur de la vie, ainsi elle évite les carnages quand c'est possible. Et quand elle craque? Elle se gourmande intérieurement pendant trente secondes au grand maximum et repars ailleurs bien sur!

    Ses goûts et dégoûts: Comment pourrions nous présenter Edena sans faire un passage par ses préférences? Rolling Eyes Et qu'est ce qu'elle aime? Avant sa transformation, c'était une inconditionnelle au chocolat, comme nous toutes, vous me direz. Evidement, depuis, la nourriture humaine ne l'attire plus. Ce sont plus les humains en fait. Quoi qu'il en soit, elle a continué à en aimer l'odeur. Ca et les fruits rouges. Mettez là face à une grande coupe de groseilles et de franmboises, et elle ne pourra s'empêcher de s'approcher pour en humer le parfum. C'est compuslif je vous dit! Oui, elle aime les bonnes odeurs. Pour un vampire, c'est préférable, surtout avec un tel odorat. Etrangement, l'odeur du sang ne la fait pas autant baliser que ses congénères, par conséquant, il est plus aisé pour elle de ne pas perdre les pédales lorsque de telles effluves viennent à chatouiller ses narines.
    Un autre de ses coups de coeur, j'appelle la chaleur! Pour elle, l'été est synonyme de rennaissance, et ce même maintenant que ces températures ne osnt plus liées à sa survie. C'est, certes, psychologique, mais en tout cas elle se sent toujours gorgée de vie et de joie lorsqu'elle ressent qu'il fait chaud autour d'elle.
    Aute incohérence à sa nature de vampire: son amour pour sa soeur. Pour un vampire, aimer un humain est fatal, autant pour l'un que pour l'autre, mais c'est bien le propre de ce fléau: se propager là où il aurait été préférable de ne jamais se montrer.
    Habillée de façons originale avec un bouquin dans le sac, et une chanson de rock non loin de ses tympans. C'est comme ça que vous la verrez la plupart du temps. Elle n'aime pas les vêtements trop serrés, ou portés uniquement par style. Pour elle, ça sert premièrement à s'habiller. Si elle ne l'aime pas, ou n'est pas à l'aise dedans, ce n'est pas parceque ce t-shirt et au dernier cri qu'elle le mettra. Il en faudra plus,bien plus que ça. Si à la limite on la payait, elle ne dirais pas, mais sinon...
    Une dernière chose, un dernier coup de coeur. Ne cherchez pas à savoir pourquoi, mais un jour alors qu'elle s'ennuyait, ses yeux effleurèrent les lignes d'une pièce de théatre. Atce III scène 3 pour plus de précision. Son nom? Lorenzaccio. Elle fut fascinée par ce monologue qui s'était déplié le long de ces lignes. Ainsi, l'idée qu'un pêché considéré comme grave et capital puisse devenir l'unique et derniere réminescence d'une vertu à présent révolu l'a fascinée, et la fascine encore.



III. Open your mind

    Quelle est votre vision d'avril 1973 ?
      Jouons la franchise. Pour Edena, ce jour n'a été que le coup d'éclat d'idiots en mal de domination. C'est peut être un peu exagéré, certes, mais en attendant, ça résume bien l'idée qu'elle se fait du jour qui est sans doute l'un des plus importants de sa vie.



IV. What are you hiding?

    Pseudonyme/Prénom ; Call me Heile Wink
    Âge ; 16 ans
    Fille ou Garçon ; Fille
    Célébrité ; Nathalie Portman
    Code du Règlement ; code ok.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Grâce à ma petite soeur voyons!


Dernière édition par Edena Z. Doles le Mar 16 Juin - 17:33, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth B. O'Connor
Admin |A woman's face is her work of fiction.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2743

Age : 26
Votre Prénom/Pseudo : Margaux
Nourriture : Rhésus positif.
Humeur : A jouer à pile ou face.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 25 ans. En parait 17.
● Citation: When other little girls wanted to be ballet dancers I kind of wanted to be a vampire.
● Relations:

MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 13:30

Bienvenue =)
Les Black Blood sont des centenaires, ils ne peuvent être si jeunes.

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-dawn.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 13:31

Shit... Bon, va faloir réaranger ça... Pour mon histoire ca m'aurait arangé de pouvoir y être... Sympatisante BB serait possible ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth B. O'Connor
Admin |A woman's face is her work of fiction.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2743

Age : 26
Votre Prénom/Pseudo : Margaux
Nourriture : Rhésus positif.
Humeur : A jouer à pile ou face.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 25 ans. En parait 17.
● Citation: When other little girls wanted to be ballet dancers I kind of wanted to be a vampire.
● Relations:

MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 14:58

Tu peux être un Wild Child à tendance Black Blood oui. Relis les définitions des groupes Smile

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-dawn.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 15:00

I. Story left behind


      Date & Lieu de Naissance ; New York, 21 Juin 1947
      Date & Lieu de Décès ; New York 17 Aout 1955



    {P r o l o g u e}



Intéressons nous à une histoire. L'histoire d\'une jeune femme qui commence dans la petite clinique d'une modeste petite ville appelé New York.A vous aussi ça ne vous dit rien? Rolling Eyes On entendit alors le cri d'un petit premier né, qui, encore couvert de sang et autre ragoutants fluides maternels, ouvrit ses petits yeux qui à la naissance étaient bleus sur le monde. Vous l\'avez bien compris, il s'aggissait d'Edena.

Il n'y a pas grand chose à dire ensuite, pour le moment. Naissance normale, et elle a passé sa période couches-cullotes comme tout le monde. Jusqu'à ses deux ans, où un évenement pour le moins imprévu survint. Pour commencer, sa mère tomba enceinte. Jusque là, rien de très suspect, mais quand on prend en considération que leur père était devenu stérile dans le laps de temps qui avait suivit sa naissance, on peut dire que les choses se gataient. Et ça n''alla pas en s'amméliorant lorsque la pauvre femme mourru en couche. Edena etait trop jeune, pour elle, un tel évenement était trop loin de sa portée. Cependant, un tel climat de tristesse, de chagrin et de colères mêlés planait trop fort dans son entourage pour qu'elle ne puisse être touchée. Elle tenta alors de se protéger comme elle put. A savoir, elle s'enferma dans sa petite bulle à elle, comme font tous les enfants. Sauf que pour elle, on ne pouvait pas appeler ça un monde à part. On aurrait plutôt dit qu'elle s'était réfugiée derrière la surface d'un étang, où tout lui apparaissait de manière ouatée et étténuée. La colère, la tristesse, la haine, tout lui glissait dessus sans parvenir à trouver de prises. Cela fonctionnait aussi avec le bonheur enfantin et l'innocence juvénile, mais on ne peut pas toujours avoir le beurre et l'argent du beurre non plus.
Rien ne traversa sa bulle, sauf une chose. Un petit poupon aux joues bien roses et au sourire purement enchanteur. Déjà au berceau, la jeune fille avait ressenti le besoin de protéger ce sourire.
Et cela ne changea jamais. A six ans par exemple, la petite Edena était toujours la première à prendre sa défense à l'école, et elle n'hésitait pas à se faire gronder à sa place par son père. Ah, son père. Si Edena n'avait gardé aucun grief pour sa soeur de la mort de sa mère, c'était loin d'être son cas. Déjà toute petite il l'avait haïe. Avant même sa naissance. Après, ça avait été pire. Après le déshonneur de voir son mariage bafoué s'était ajouté l'horreur de perdre la moitié de son âme. Et face à une telle souffrance le besoin de se trouver un responsable devient impérieux. Et tout retomba sur Thalya.

Le reste de son enfance passa, ponctué de ses éternels éclats de rires, de ses moments de tristesse, de ses questions existantielles, et de ses éclats de voix, le tout ponctué d\'une pincée de rêves assaisonnés à la sensation du temps qui passe. Edena appris à lire, à écrire, à faire du vélo, à nager... Elle eut ses premières règles, appris à forger sa propre opinion sur le monde qui l\'entourait, se mis à aimer le rock, appris à parler francais. Elle goûta pour la première fois à l\'alcool, fuma son premier join, fit l\'amour pour la première fois, connu son premier, et pour l\'instant dernier chagrin d\'amour, alla à des fêtes, se promena dans les rues avec ses amis, joua à leur faire peur en faisant semblant de se perdre dans ces mêmes rues. Bref, elle vécu.

/E n t r a c t e

C\'est un lendemain de fête qu\'Edena se réveilla avec l\'étrange sensation que quelque chose ne tournait pas rond, mais alors pas rond du tout. Ce à commencer par l\'affreux cauchemard qu\'elle avait fait. Un rêve de souffrance pure et simple. Un rêve durant lequel elle avait hurlé à s\'en arracher la gorge, appelé, supplier une mort qui n\'était pas descendue la chercher et l\'emporter dans une étreinte glacée et salvatrice. Elle avait détesté ça, plus que tout au monde, et pas uniquement à cause de cette douleur qui avait été trop réaliste à son goût, mais bien parce qu\'elle avait voulu mourir. Si jamais elle partait manger les pissenlits par la racine, qui s\'occuperait de Thalya? Qui arrêterait la main de son père lorsqu\'il céderait à sa haine qui le consumait et brisait Thalya un peu plus chaque jour? Non, elle ne pouvait pas mourir.
Autre chose qui lui mit la puce à l\'oreille, ce fut le patchwork de pensées qui lui fut déservi lorsqu\'elle tenta de se souvenir qu\'est ce qu\'elle avait bien pu absorber pour voir la lumière découpée, et en huit couleurs qui plus est. Oui, quelque chose en elle ne tournait pas rond. Pas rond du tout même. Et pourquoi est-ce qu\'elle se mettait à entendre les ronflements de son père à l\'étage en dessous? Les murs étaient parfaitement assonorisés, c\'était d\'ailleurs pour cela que Thalya n\'était pas montée pour la tirer de ce désagréable cauchemar. Ca devait être une chimère de son esprit sans doute. Elle coula un regard vers le ciel. Le temps était bien morose ce matin. Pas un seul rayon de soleil ne filtrait. Inconsciement, elle se mit à regarder le petit réveil posé sur sa table de chevet. Et elle poussa un juron à faire verdir le plus cru des charretiers. Elle était en retard. Très en retard. En coup de vent, elle atrappa son sac volumineux qui lui sembla ne peser que deux grammes ce matin, et dévalla les escaliers en courrant. Elle ne croisa personne ce matin là. Par elle ne sait quel miracle, elle arriva à l\'heure au lycée. Les gens la regardaient étrangement, comme si un troisième nez lui était poussé durant son sommeil, mais elle ne s\'arrêta pas. Elle avait cours de mathématiques, et son proffesseur était aussi teigneux qu\'une chevre. C\'est ainsi qu\'elle ignora les regards circonspects qu\'on lui lançait, et choisi volontairement de ne pas se demander pourquoi ses yeux étaient instinctivements attirés par la gorge des gens qu\'elle croisait. Soudain elle fut obligée de s\'arrêter. Dans la cour, une jeune fille avait trébuché. En soi, ce n\'était pas ça le problème. Ce qui monopolisait son attention, c\'était bel et bien le sang qui coulait de sa blessure. Par un effort de volonté dont elle ne se serait pas crue capable, elle ramena ses pensées à l\'instant présent, et se contraint à partir s\'isoler loin, très loin. Dans une ruelle déserte. Il lui fallu du temps pour se ressaisir. Pour être franche, un malheureux chien abandonné de passage l\'y aida beaucoup. De pouvoir planter ses crocs dedans l\'aida à comprendre ce qu\'il lui était arrivé. Il y a des fois où il faut se rendre à l\'évidence et savoir passer outre les préjugés que la science impose. Elle ne savait pas qui, ni comment, et encore moins pourquoi, mais Edena s\'était changée en vampire. La découverte fit mal sur le coup. N\'importe qui aurait du mal à assimiler l\'idée, non? Au bout de trois heures passées à ressasser sa situation pour le moins originale, et a tenter de savoir quoi faire, elle fini par hausser les épaules et se dire que de toutes façons la vie suivait son cours, avec ou sans elle.
Elle était tout de même consciente d\'être passée à deux doigts de la catastrophe. Au cours de la journée, il y avait eu des miliers d\'occasions pour que tout ça se termine dans une bain de sang, mais, encore une fois, on venait d\'avoir la preuve que le fait de ne pas savoir quelque chose fait qu\'il n\'existe pas totalement. Et en l\'occurence, le fait d\'ignorer qu\'elle était une vampire assoifée, et que ses instincts lui disaient de tuer le plus de monde possible en un temps record avait sauvé des vies.
Ses projets pour la suite? Rentrer à l\'hotêl familial, prendre un grand bain chaud, et continuer à vivre comme si de rien n\'était. Plutôt bien comme plan, non? Elle avait l\'air changée, d\'accord, mais il est bien connu que la chirurgie esthétique fait des miracles. Produit de beauté fantastique, chirurgien aux doigts de fée, Edena laissa aux autres le choix des armes. Pour éviter d\'avoir un geste malheureux, elle se contenta d\'arrêter ses études et de prendre des cours par correspondance.

Son père ne se rendit compte de rien. Pour lui, elle était parfaite. Elle aurait pu s\'être tondu les cheveux entre temps et s\'être fait le tatouage d\'une immense et hideuse araignée en plein milieu de la figure qu\'il aurait continué à la trouver magnifique, splendide, parfaite, merveilleuse, bref, être un paragon de mauvaise foi à lui tout seul.
Par contre sa soeur ne fut pas dupe. Elle ne dit rien, mais elle voyait bien que quelque chose avait changé en elle. C\'est pourquoi qu\'elle se sentit obligée de la prendre entre quatres yeux, et tout lui expliquer de ses changements d\"état. Nerveuse, elle observa le kadélioscope d\'émotions qui traversa son beau visage, avant qu\'elle ne lui déserves un sourire un peu contrit, et lui dises que tout allait bien. Le soulagement qui la submerga failla la faire chavirer de bonheur. La simple idée de lui mentir relevait de la souffrance physique pure. Ne pas être accepté par les autres, elle s\'en fichait depuis toujours, mais sa soeur, c\'était une autre affaire.
Et la vie suivit son cours, avec ses surprises et ses ennuis. La soif de sang se faisait pressante souvent, dévorante toujours, mais elle l\'ignorait suberbement. Céder à elle signifiait perdre Thalya, et elle était prête à endurer toutes les souffrances pour éviter que ce jour n\'arrive. Et pourtant, il fallit bien arriver...


A n d B l o o d y N i g h t /

EDENA !! Un cri déchirant remonta jusqu\'à elle à travers les épaisseurs du béton. Un cri qui parvint faiblement à ses oreilles, et qui pourtant résonna dans son esprit aussi douloureusement que si il avait été émis juste à côté d\'elle. Thalya. Elle souffrait. Elle allait mourir. Le verre rempli de sang qu\'elle tenait dans sa main chût lentement, très lentement. Lorsqu\'il tomba par terre et se brisa en une kyriade d\'éclats de verre et de goutelettes de ce merveilleux liquide vermeil, Edena avait dévaà dévalé les trois étages qui la séparaient de sa soeur. Et ce qu\'elle vit la plongea dans un brouillard aux couleurs carmines. Quel poignant tableau que celui de sa famille cette nuit là. On y voyait un homme déchiré, détruit par un chagrin et une haine qui le portaient depuis à présent seize ans, fappant, tuant sous ses coups l\'être qu\'il avait choisi pour déverser toutes ces émotions qui le détruisaient. Son père punissant sa soeur d\'un péché qu\'elle n\'avait pas commis. Un acte qu\'il n\'aurait jamais du imaginer.

Son poing s\'écrasa sur son visage, et sa pomette éclata. Sans une seule réaction pour ce bruit plus que sinistre, il s\'était reculé, déjà prêt à frapper à nouveau. Seulement il n\'atteignit jamais sa cible. En une seconde, Edena avait traversé la distance et, d\'une seule main, encastré son père dans le mur. Deux folies s\'affrontèrent. L\'une dattant de plusieurs années, et sur le point de céder le pas à une terreur pure, l\'autre toute jeune, et pourtant chargée d\'une sagesse séculaire qui n\'était pas la sienne. Et cette deuxième brûlait fort dans son âme. Chez les vampires, le principe de la préservation est on ne peut plus ancré, et c\'était SA soeur que cet être qui à ses yeux n\'avait plus rien d\'humain avait entreprit de détruire.
Alors qu\'il s\'apprêtait à hurler, une paire de crocs saisit cette joue si désagrable qui appartenait à ce visage à présent déformé par l\'horeur et la douleur,, et l\'avait arrachée aussi simplement que s\'il s\'agissait de la chair que l\'on enlevait d\'une cuisse de poulet. En sentant ce liquide poisseux et pourtant délicieux couler le long de sa gorge, Edena vu rouge. Au sens strict du terme. Cette nuit était placée sous le signe du sang et d\'un festin de morts, et elle n\'etait pas prête de s\'arrêter. Sa prise autour de sa gorge se ressera, broyant la gorge de sa proie, lui arrachant une exclamation de souffrance teintée de sang et parsemmée d\'éclats d\'os. Et pourtant, il avait encore assez d\'espace pour hurler. Hurler et hurler encore, tandis que sa fille, la chair de sa chair, le sang de son sang lui arrachait lentement chaque centimètre de peau à l\'aide de ses dents et de ses doigts. Elle ne s\'arrêta pas lorsque le visage de ce qui fut autrefois Clifford Doles fut transformé en un masque de chair et d\'osn ni même lorsqu\'elle ne trouva plus un seul os en lui qu\'elle n\'avait pas brisé. Elle ne pouvait simplement pas. Il devait soufrir, et payer pour les larmes que sa soeur versait. Il devait payer.

Une main couverte de sang et de chair s\'approche d\'un visage figé en un masque de peur et d\'horreur avant de s\'arrêter. Est ce que si elle le touche elle le brisera? Elle ne pouvait pas faire ça. Mais alors, que pouvait elle faire? Assise, là en face d\'elle et sans défense, Thalya ressemblait à un ange déchu qui avait éprouvé des difficltés à atterir. Et elle se savait loin de la vérité. Son nez, ses yeux, et même ses oreilles lui permettaient de voir qu\'elle était brisée. Edena était arrivée trop tard. Elle n\'avait pu la protéger. Et maintenant, que pouvait elle faire? Elle voyait bien dans ses yeux qu\'elle éfrayait sa soeur... Elle ne pouvait pas la toucher. Elle n\'en avait plus le droit. Mais la sauver, elle le devait.
Elle se forca donc à se calmer, à se lever. Elle cru que son coeur qui ne battait plus allait se briser, mais elle se contraint à sortir de la pièce, à laisser seule sa soeur. A la laisser seule avec son père, ou ce qu\'il en restait, sa peur et sa douleur. Elle se forca à décrocher un téléphone, à composer le numéro des secours, et à appeler à l\'aide en disant d\'une voix qu\'elle ne peina pas à rendre larmoyante qu\'un cambrioleur, un assassin était entré et avait tué son père. Et surtout que sa soeur était en danger.
Lorsque les pompiers arrivèrent, Edena était déjà partie.


Dernière édition par Edena Z. Doles le Mar 16 Juin - 20:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 16:23

Bienvenue.
Up quand tu auras terminé. Wink

_______________________________



©️ collapsingnight
Living is easy with eyes closed, misunderstanding all you see. It's getting hard to be someone but it all works out. IT DOESN'T MATTER MUCH TO ME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 16:26

[E p i l o g u e]

Maintenant qu'elle avait goûté au sang humain, elle ne pouvait se permettre de rester près d'elle. Ca aurait été la condamner à un supplice trop long à décrire. Alors elle était partie un moment, le temps de réussir à se reprendre, à pouvoir être à nouveau digne de la mission qu'elle s'était donnée. Avant de partir, elle avait tout de même laissé une lettre à l'hopital où Thalya avait été envoyée, avec la demande de lui remettre une fois qu'elle serait sortie de son état de choc. L'écriture en elle même était sacadée, comme si la personne qui l'écrivait était en train de pleurer, même si le papier était resté vierge de toutes larmes.

"Ma chère Thallie.

Pardonne moi. Je sais que je t'avais promis de rester près de toi, mais j'ai failli. J'ai échoué par deux fois. La première fut cette nuit où j'ai ... massacré paClifford. Je m'en voudrais surement toute ma vie de n'avoir pu arriver à temps, et je regrettes que tu aies eu à me voir comme ça. Mais maintenant, je dois encore une fois te laisser toute seule. J'aimerais tant rester, mais malheureusement, je ne suis pas sûre de réussir à me contrôler à nouveau. Il vaut mieux pour moi que je m'éloignes un bout de temps, le temps pour moi de réussir à me controler. Je ne sais pas combien de temps ça prendra, je ne sais pas si tu me pardonneras un jour pour ce que je t'ai fait subir. J'aimerais juste que tu saches que je t'aimes plus que tout, plus que ma vie même. Ne croit pas ce qu'on te dis. Tu a amplement le droit de vivre, et naître ne fut pas une erreur.
J'ai trouvé un groupe de gens comme moi, plus au nord. Je leur ai parlé, et ils acceptent de les laisser me joindre à eux. Je vais pouvoir apprendre à me connaître, et ainsi mieux me maîtriser. Dès que je serais sûre de pouvoir t'approcher sans avoir à te tuer, je reviendrais,je te le promets.
Je t'aime.
Edena."


Il lui fallut six ans ans. Six ans de déchirements internes, mais elle réussi à renier l'appel du sang quand elle le désirait. Alors elle revint à New York, et retrouva sa soeur après l'avoir cherchée à Babylon, qui avait réussi à s'en sortir. Voyant qu'elle allait plus ou moins bien, elle resta de loin pour la surveiller, sans jamais tenter de se réimiscer dans sa vie. Elle avait assez fait de dégâts comme ça.
Elle assista aux évenements d'Avril 1973 sans manifester d'interêt pour les différents protagonistes. Après tout, ils avaient lancé leur bataille sans son avis, alors elle n'allait pas demander le leur pour vivre sa vie. La seule chose qui l'importait, c'était que Thalya ne soit pas bléssée. Le reste ne la concernait pas.
Lorsque tout se calama, elle adhéra aux Wild Child plus par comodité qu'autre chose. A part le nom de ce clan qu'elle portait, rien ne montrait qu'elle y appartenait.
Et la vie suivait son cours. L'immortalité aidant, elle prit le temps de lire, apprendre, et comprendre le monde qui l'entourait et le passé. Ca aurrait bien pu continuer longtemps si les Black Blood n'avaient soudainement décidé de mettre la main sur sa soeur, et s'en servir comme esclave et vache à sang. Elle devait l'aider, mais discètement. Si jamais Ils apprenaient qu'elle était la soeur d'une humaine, ils la tueraient pour le plaisir, ou bien la forceraient à la tuer pour jouir de sa douleur. Dans tous les cas, c'était innaxeptable. Alors elle tenta de se rapprocher d'eux, jouant le rôle des quelques uns des membres de son clans qui se faisaient attirer par les promesses que ces gens faisaient mirroiter pour les attirer. Plus elle était près, plus elle pourrait la protéger. Lentement, une idée germa. Une idée folle, téméraire, mais qui pourrait lui permettre de la sauver, et l'ôter de sa servitude. Il fallait juste qu'elle réussisse à l'approcher, et lui faire accepter. Car elle ne pouvait pas faire ce qu'elle comptait faire contre son grès...


Dernière édition par Edena Z. Doles le Mar 16 Juin - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 19:58

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Mar 16 Juin - 20:05

Merciiii!!! XDD
Revenir en haut Aller en bas
Declan W. Bowden
Devil Admin | Not a Monster. Just a Villain.
avatar

Féminin Nombre de messages : 3882

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Maëva
Nourriture : Humains.
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 247 ans
● Citation:
● Relations:

MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Jeu 18 Juin - 1:37

Bonjour, Bienvenue ici. =)
Pour l'instant, nous avons un peu de mal avec votre histoire, les deux soeurs, donc nous allons y réfléchir encore. Enfin pour l'instant, nous ne sommes pas vraiment convaincus.

_______________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   Sam 18 Juil - 13:52

Bah écoute, on donne une chance à votre histoire donc fiche validée et bon jeu. Wink

_______________________________



©️ collapsingnight
Living is easy with eyes closed, misunderstanding all you see. It's getting hard to be someone but it all works out. IT DOESN'T MATTER MUCH TO ME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edena Zhanna Doles [F]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edena Zhanna Doles [F]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: ▬ Anciens membres; présentations-
Sauter vers: