AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thalya Lily Doles [ Done ]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 19:37



Doles Lily Thalya
25 ans

Barmaid au McEwan's Tavern. Victime à ses heures perdues.

« La terre entière, continuellement imbibée de sang, n'est qu'un autel immense où tout ce qui vit doit être immolé sans fin, sans mesure, sans relâche, jusqu'à la consommation des choses, jusqu'à l'extinction du mal, jusqu'à la mort de la mort. »
« Tout captif porte dans sa main gauche le pouvoir d'anéantir à sa servitude. »

Flesh and Blood


II. Secret words


••• Physionomie

Thalya laisse peu de personne indifférente. Un magnétisme certain se dégage d'elle et parvient à faire de ses quelques défauts de véritables atouts majeurs. Sa beauté n'échappe à personne et, si cela ne lui apportait que des avantages jadis, passer inaperçue n'aurait pas été de refus par les temps qui courent. Ni trop grande, ni trop petite, Thalya atteint honorablement le mètre 75. Sa taille élancée, ses hanches remarquablement fines et ses longues jambes lui ont permis de maintes fois de s'attirer les faveurs de la gente masculine. Ne la jugeant que par son physique, tout porte à croire - et ils auraient bien raison - que cette jolie brune entretient son corps svelte de mannequin. Sa peau claire prend naturellement un teint halé après seulement quelques minutes passée au soleil contrastant alors subtilement avec ses yeux en amande d'un bleu clair profond. Tantôt saphir, tantôt gris, les yeux constituent le principal atout de la jeune Thalya. Accordez lui ne serait-ce qu'un regard et l'emprise qu'elle obtiendra sur vous n'est pas à négliger. Autrefois véritables miroirs de l'âme, Thalya a pourtant appris avec le temps à se protéger. Aujourd'hui, vous ne verrez aucune émotion traverser son regard - du moins aucune soigneusement choisie. Son nez arrondi mais pourtant fin, ses lèvres pulpeuses et ses sourcils parfaitement épilés finissent ce contraste du visage aux traits fins et ayant tout de même un léger air exotique. Plus jeune, ses longs cheveux d'un blond clair et scintillant lui apportaient un effet de fragilité et la faisaient ressembler à une princesse de contes de fée. Cependant, bien vite, Thalya voulut se débarrasser de cette image et, aujourd'hui, sa chevelure brune aux reflets auburn et lui descendant en cascade jusqu'au milieu du dos colle parfaitement au style piquant et sensuel qu'elle s'est donné.


••• Psychologie

Pragmatique & Réaliste ⎜⎟ Au fil des années, et malgré son jeune âge, Thalya a été amené à voir ou encore à vivre plusieurs situations, à passer dans différents états d'esprit, qui ont fait d'elle la personne qu'elle est aujourd'hui. Quelquefois sceptique sur le monde qui l'entoure, la jeune Doles s'efforce néanmoins de toujours rester impartiale quant à ce qui l'entoure. La vie n'est pas un conte de fée, elle l'a appris à ses dépends. Les hommes n'ont pas été créées comme des êtres bons et loyaux. Ils ne sont pas non plus destinés à faire le mal comme certaines personnes sont tentées de le croire. Chacun suit son propre chemin et se démène avec son histoire et ce que la vie lui offre. Thalya ne porte jamais de jugement au premier regard. Toutes personnes ou toutes situations peut avoir le bénéfice du doute. Cependant, elle n'offre pas pour autant sa confiance. Retirée, elle reste dans ses tranchées et se contente d'observer, d'analyser. Si la vie lui sème des embûches, elle les retirera. Si elle lui offre des opportunités, elle les saisira. Thalya ne croit pas en la vie en rose ou à la dure réalités des êtres humains, elle fait avec ce qu'elle a et ne rêve pas en un monde meilleur. Clairvoyante, elle n'a pourtant confiance qu'en une seule chose : son instinct.

Impulsive ⎜⎟ Pourtant patiente, Thalya a tendance à se laisser aller un peu trop facilement à ses impulsions. Le fameux dicton « réfléchir avant d'agir » ? Thalya ne le respecte pas, voire même le renie. Le temps passe & vite. Elle ne veut pas en plus le gaspiller en raisonnements en tous genres, en approches psychologiques ou autres balivernes. Elle ne doute pas que ce système a fait ses preuves mais ce en quoi elle a une entière confiance - et ce malgré quelques accroches dans le passé - est son instinct. Une situation, une action ? Réaction. C'est aussi simple que ça. Les retombées qu'il pourrait y avoir après ? Thalya n'y pense pas plus que ça, à vrai dire. Elle ne veut pas avoir à se poser, à se mettre à réfléchir alors qu'elle pourrait déjà être en train de régler cette affaire et de passer à la suivante. De plus, ses décisions sont toujours plus efficaces lorsqu'elles sont prises dans le feu de l'action. L'adrénaline est le stimulant de la jolie brune. Et la seule personne en qui elle accepte de se fier est elle même.

Combative, Rebelle & Têtue⎜⎟ Vous l'aurez compris, Thalya possède un fort caractère. Son pire ennemi ? Les règles. Se faire dominer, elle déteste cela, sans doute à cause de son passé plus que macabre à ce sujet. Les ordres qu'elle reçoit sont acceptés et respectés seulement si ils viennent d'elle même. La jeune Doles a un gros problème avec l'autorité. Esprit libre, elle est prête à se battre pour le garder intact. Ceci lui a déjà joué des tours mais elle s'en est toujours sortie ... Jusqu'à aujourd'hui. Elle ne supporte pas d'être contrôlée, que sa conduite lui soit dictée ou que ses actes soient jugés. Elle veut garder son indépendance et refuse d'être au service de quelqu'un, vivant cette situation comme la pire des punitions qu'on puisse lui infliger. Aussi, elle n'a pas peur de se battre pour garder ce à quoi elle tient. Bornée, elle sait ce qu'elle veut ou ne veut pas et ses rebellions lui ont déjà apporté pas mal d'ennuis. Car malheureusement, ce n'est pas la peur qui l'arrêtera. La peur ? Elle la connaît. Mais elle a appris à la maintenir voire même à la soumettre. Ce n'est pas la peur qui dictera ses choix, elle se l'est promis.

Inconsciente ⎜⎟ Ce qui bien entendu n'apporte pas que des avantages. Sans peur et dictée essentiellement par ses instinct, Thalya est souvent amenée à agir de manière inconsciente et dangereuse sans même s'en rendre compte. Plonger la tête la première dans la gueule du loup ... Elle est consciente du danger, des ennuis qu'elle peut s'attirer, de sa vie qu'elle risque mais cela ne l'empêche pas pour autant d'agir comme elle le désire. Les conséquences ? Elle les réglera après, chaque chose en son temps, n'est-ce pas ? De plus, ce ne sont pas que ses gestes qui la mettent en péril. Les mots peuvent parfois être tout aussi dangereux.

Franche ⎟⎜ On ne peut pas dire qu'elle n'ait jamais menti. Mais que celui qui n'ait jamais péché lui jette la première pierre. Cependant, elle l'évite la plupart du temps. Certains considèrent que c'est une qualité mais il y a pire que la calomnie : la Vérité. Thalya n'use pas de la flatterie intéressée, ne vise pas l'indulgence non méritée. Elle dit ce qu'elle a à dire et tant pis si cela ne plaît pas. Elle est prête à prendre des coups si c'est dans l'espoir de rester fidèle à ses convictions et ses avis.

Douce & Sensible ⎟⎟ Car même une tigresse possède son côté fragile. La femme forte n'est pas une image qu'elle se donne ou une carapace derrière laquelle elle s'est caché. Elle l'est. Mais elle reste néanmoins une jeune femme de vingt cinq ans, écorchée par la vie et ayant besoin de tendresse. Les larmes ? Elle les laisse couler. Larmes de joie, larmes de rage, larmes de désespoir. Pourquoi devrait-elle les cacher ? Elle ne cherche pas à les retenir. Peut être aussi parce qu'elles ne coulent pas facilement. Elle reste sensible mais pas à fleur de peau. Un rien ne la fait pas s'effondrer. Cependant, la jolie brune ressent quelque fois le besoin d'être protéger, qu'elle puisse baisser les armes l'espace d'un instant sans se soucier de ce qu'il pourrait arriver par derrière. Elle veut se sentir aimée même si elle ne se laisse pour autant pas facilement approcher.

Amusante, Extravertie & Enjouée ⎜⎟ Thalya sait profiter de la vie. Elle sait à présent que celle ci peut s'arrêter à tout moment et ne s'apitoie pas pour autant sur son sort. Elle aime profiter des bonnes choses et vivre au jour le jour. Dès qu'elle le peut, la jeune femme retombe en enfance. Après tout, cette dernière n'a pas été toute rose pour elle et elle aimerait la rattraper. Devenant alors légère et insouciante, Thalya ne pense plus aux regards des autres et vit pour s'amuser. Le ridicule ne tue pas et elle a d'autres choses dont se soucier que de passer pour une gamine. Les blaguent fusent alors, tantôt sarcastiques tantôt infantiles, Thalya a toujours le mot pour rire et détendre les atmosphères les plus tendues. Elle sait profiter du moment présent et est prête à toutes les folies pour cela. Sa bonne humeur, ses rires et ses sourires sont clairs et communicatifs. Elle essaye de ne jamais se défaire de son sens de l'humour car le jour où elle perdra son engouement, c'est que tout sera perdu pour elle.


••• Habitudes, Secrets & Phobies

Ancienne junkie, Thalya s'est juré aujourd'hui de ne plus jamais retouché aux drogues dures. Le tabac et l'alcool font cependant partie intégrante de sa vie même si ce n'est pas une dépendance.

Se mordiller les lèvres au sang est une fâcheuse manie qu'a Thalya lorsqu'elle est contrariée ou nerveuse et qui ne joue pas en sa faveur lorsqu'elle se retrouve en présence de vampires pour le moins hostiles. Autres signes d'impatience ou de nervosité : le craquement de doigt qui peut en énerver plus d'un et se passer une main distraite dans ses longs cheveux lui donnant un air "cheveux au vent" pour le moins séduisant.

Sa peur d'être trahie et abandonnée la ronge sans cesse. Voilà pourquoi elle refuse d'accorder sa confiance à qui que ce soit et qu'elle ne jure que par elle. Lorsqu'on l'accuse d'avoir tout simplement peur de s'attacher, elle répond qu'elle n'a besoin de personne d'autre que d'elle même mais elle sait au plus profond d'elle même qu'ils n'ont pas tord.

Thalya aime jouer avec le danger, atteindre les limites et manquer de les dépasser. Elle ne l'avouera pas mais l'interdit lui plaît. Voici peut-être une explication au fait qu'une simple petite humaine ose travailler dans un bar aussi mal fréquenté. Alors ... ? Le plaisir est-il dans la souffrance ?

Autre peur plus concrète et banale ? Etre enfermée dans un petit endroit. Si la pièce est grande, Thalya arrive à gérer. Mais mettez là dans un espace très limité et sombre et Thalya perd tout contrôle sur elle même. Fini les rebellions, les regards acérés et les répliques mordantes, la tigresse - pourtant domptée par les vampires - se transforme en véritable petite fille qui ne peut pas absolument pas s'en sortir toute seule et prête à tout pour retourner à l'air libre ... Embêtant, n'est-ce pas ? Et vilain petit secret qu'elle ferait mieux de garder pour elle ...


III. Open your mind
    Quelle est votre vision d'avril 1973 ?

      Quand on lui disait , « Dépêche toi de vivre , sois heureuse. Profite, car dans ce monde, tout n'est qu'éphémère, même toi, moi, & eux . » Elle répondait , « Va t'faire foutre. » Remplie d'innocence. C'est ce qu'elle voulait être. Elle aurait du les écouter. Thalya ne vit pas dans le passé au risque de trébucher sur le futur. Cependant, elle ne s'était pas attendu à ça. Avril. L'instant qui a anéantit ses plans. Elle vivait au jour le jour car, pour elle, il y avait un lendemain. C'est paradoxal mais c'est ainsi. Pourquoi se dépêcher quand on peut faire ce dont on a envie quand on en a envie. Avril est l'instant qui a ruiné cet état d'esprit. La vie lui avait enseigné plus d'une fois que rien n'avait de sens, on pouvait se laisser ballotter de droite à gauche ou dire stop et prendre les commandes. Mais c'est à nous de décider. Personne ne prendra la décision à notre place, ni Dieu, ni le karma, ni quoique ce soit. Elle n'était pas superstitieuse ayant appris que cela portait malchance. Non, Thalya croyait en une chose : l'être humain. Celui ci a pourtant été réduit à l'état de soumission en l'espace d'un instant. Ce ne fut même pas une guerre. Il n'y eut même pas de combat. C'est arrivé, c'est tout. Ils n'avaient aucune chance et c'est ce qui la révolte.


    Quelle est votre vision de la situation actuelle ?

      On ne peut pas dire qu'elle ne l'a pas cherché. Traîner dans les rues, travailler dans un bar, se rebeller dès qu'on l'approchait de trop près. Elle aurait dû s'enfuir, elle aurait pu le faire plus d'une fois. Mais elle est pourtant restée. Au début, elle a plutôt eu tendance à vivre dans son petit monde à elle car le vrai l'inquiétait plus qu'autre chose. Elle ne pensait pas l'espèce humaine aussi faible. C'est ce que faisait Thalya lorsqu'elle voulait oublier quelque chose, s'empêcher de souffrir. Deux possibilités s'offraient alors à elle. La première était de sortir, de boire et d'ingurgiter toutes sortes d'autres substances pas claires jusqu'à ne plus avoir les idées claires pour ne plus pouvoir penser à quoique ce soit. L'alcool et la drogue étaient une preuve de lâcheté mais elle n'avait de toute façon plus la possibilité de choisir cette option. Ils la laissaient sortir mais elle n'avait de contact qu'avec les vampires et les quelques autres humains dans la même situation qu'elle. Les jours s'étaient alors succédées, tous identiques. Oubliant la première, Thalya s'était réfugiée dans la deuxième solution. Le renie. La jeune femme savait très bien, pour en avoir déjà fait l'expérience, qu'il suffisait de faire semblant d'ignorer ce qu'il se passait autour de soi pour que plus rien ne t'atteigne. Tomber dans un état complètement apathique. Cela enfouissait la douleur que l'on éprouvait, du moins le temps que ça durait. Il suffisait de faire attention de ne pas revenir trop brusquement à la réalité où toute la souffrance que l'on avait refouler risquait de la submergeait complètement ... et de la faire sombrer. Mais elle est revenue. Sa frustration, sa quiétude, sa peur, sa colère toutes ces choses étranges ont formé des noeuds. L'empéchant de faire confiance, de rester tranquille. Ces noeuds, elle ne pourra pas les enlever seule, ils sont trop serrés. Alors, elle attend ce souffle de vie, ce souffle d'espoir, ce souffle d'envie.


Dernière édition par Thalya L. Doles le Mar 16 Juin - 15:48, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 19:50

Cette journée promet d'être comme toutes les autres. Mais qui sait ? Elle attend ce rien qui arrivera sûrement un jour.

I. Story left behind
      Date & Lieu de Naissance ;
    15 Juillet 1948 à New York.


« Edena .... Stop ... Je t'en prie, tu vas le tuer ... »

Pourquoi est-ce qu'elle n'arrivait pas à parler plus fort ? Pourquoi est-ce que les mots ne voulaient-ils pas sortir de sa bouche en un cri clair et net que sa soeur aurait alors pu entendre. Mais Edena l'entendait, Thalya le savait. Elle n'avait jamais eu besoin d'hausser la voix pour que sa soeur l'entende même lorsqu'elle était à plusieurs mètres d'elle ... C'était un des avantages chez les vampires. Alors pourquoi ne s'arrêtait-elle pas ? Pourquoi obligeait-elle Thalya à assister à ce massacre ? Elle était faible ... Bien trop faible. Tout en elle hurlait de douleur, ses membres étaient désarticulés, ses organes écrabouillés, sa peau ensanglantée. Elle aurait voulu échapper à tout ça, elle aurait aimé laisser les ténèbres l'engloutir ne serait-ce qu'un instant ... Le temps qu'elle se remette. Peut-être que si elle se laissait faire, peut-être que si elle s'endormait, tout serait plus simple, elle irait mieux. Mais les évènements extérieurs l'en empêchait, ils n'en avaient pas fini avec elle. La douleur la maintenait éveillée, contre son gré. Cette souffrance inexplicable, son incapacité à bouger comme si plusieurs tonnes s'étaient déposés sur le corps de la jeune fille et le compressaient inlassablement. Elle n'aurait pas cru ça possible jusqu'à maintenant. Si elle souffrait autant, ne devrait-elle pas être morte ? Elle ne le voulait pas mais elle ne comprenait juste pas. Pour elle, personne ne pouvait endurer une telle souffrance et rester tout de même consciente. Elle avait l'impression que chaque partie de son corps se détachaient d'elle même, c'était idiot et impossible, mais son corps ne formait plus une seule et même entité. Elle avait mal à des endroits auxquels elle ne faisait même pas attention avant. Chaque partie de son corps, mêmes les plus infimes, avait été touchée. Elle ne pouvait plus bouger non plus et Thalya ferma les yeux en ré-entendant les craquement de ses os seulement quelques minutes plus tôt. Et puis il y avait cette odeur. Un mélange de rouille et de sel, une odeur désagréable. Thalya s'était demandé d'où elle venait, se rendant compte alors qu'il ne s'agissait que de son propre sang dans lequel elle baignait encore. C'était humide, suintant, collant ... C'était désagréable. Elle aurait voulu reculer, aller dans un coin où son sang n'aurait pas giclé. Car il ne fallait pas de preuves. Et comment allait-elle expliquer le fait que sa tunique de lin blanche en soit imbibée ? Ca ne partirait jamais et elle ne voulait pas avoir à se justifier, elle y avait toujours fait attention et elle continuerait à le faire même si ce soir était décidément l'apogée de toutes les tortures que lui avaient fait subir son père. Cependant, il y avait Edena. Et sa soeur semblait déterminée à ce qu'il n'y ait plus de prochaines fois. Impuissante, les yeux de Thalya restaient fixés sur elle. Elle aurait voulu les détourner, ne plus regarder son père se faire tuer sous ses yeux par la personne qu'elle aimait le plus au monde. Mais ses paupières n'avaient plus l'air mobiles ou alors Thalya n'avait plus la force de les fermer. Alors elle regardait. Ses pales tentatives d'arrêter sa soeur avait pris fin lorsqu'elle s'était rendu compte qu'elle ne pouvait même plus hurler. Dans une dernière tentative, Thalya s'appuya sur ses mains et voulut avancer en traînant tant bien que mal toutes les parties de son corps derrière elle. Cependant, un craquement douteux résonna dans toute la pièce et la jeune fille roula sur le dos, laissant échapper un gémissement sourd. Sa soeur ne se retourna même pas. Lily se recroquevilla alors contre le mur. Elle ne bougerait plus, elle ne pouvait plus. Si elle faisait ne serait-ce qu'un mouvement, elle ne ferait qu'empirer son état déjà assez critique comme ça. Thalya savait que tout ceci finirait comme ça un jour. Elle le voyait dans les yeux de son père. La haine qu'il lui portait ne pouvait l'amener qu'à ça. Chaque jour, elle s'en rapprochait un peu plus. Elle ne s'attendait juste pas à y survivre.

« Papa ! Papa ! Laisse moi jouer aussi ! Allez, c'est mon tour, Papa !! »
Une claque. La petite Thalya la reçut sans broncher. Malgré son jeune âge, elle savait que si elle cillait, si elle faisait ne serait-ce que mine de pleurer, les coups qui suivraient seraient d'autant plus violents.
« Pas de caprices dans cette maison. Je joue avec ta soeur. Et tu sais pourquoi je joue avec elle et non pas avec toi ? » Hochement de tête par la négative. « Parce qu'elle le mérite. Parce qu'elle est ma fille et qu'elle le mérite. »
« Mais papa ... »

« Arrête de m'appeler comme ça !! Je ne suis pas ton père ! Tu ... Tu n'es rien ! Rien d'autre qu'un poids que je me trimballe parce que je n'ai pas d'autres choix, parce que ta mère n'aurait pas voulu que tu finisses dans un centre ! Alors je respecte son dernier voeu, je fais de mon mieux, tu sais ? Tu es là, tu as un toit, tu es nourrie, habillée et instruite. Oh je ne dis pas que tu n'as pas de quoi te plaindre ! Mais ce que je fais est largement suffisant vu ce que tu m'as fais subir ! »

Ce qu'elle lui avait fait subir ... La mère de Thalya était décédée six années plus tôt après un long et pénible accouchement de seize heures. Thalya ne voulait pas venir au monde et son père lui disait souvent qu'elle aurait mieux fait de s'en tenir à ses plans. Enfin son père ... Son beau-père. Son tuteur. Son bourreau ? Elle ne savait pas bien quel titre lui donner. Thalya était le fruit de l'adultère de sa mère. Enceinte d'un autre homme, ils avaient voulu cependant sauver leur mariage ... ou leur honneur plus vraisemblablement. À cette époque, divorcer parce que sa femme avait été infidèle était vu d'un mauvais oeil et Clifford Doles tenait plus à sa réputation qu'à sa fierté d'homme. Du moins, c'est ce que les rares personnes au courant faisaient courir comme bruit. Cependant, après le décès de Katrina Doles, ils furent forcer d'admettre que Clifford aimait réellement sa femme. Il ne buvait pas, il ne fumait pas et ne se droguait pas non plus. Il ne pouvait pas se le permettre avec sa fille de huit ans, Edena. Edena était sa petite princesse, son ange tout droit descendu du ciel comme il le répétait souvent. Elle avait été leur petit miracle. Revenant de la guerre et gravement blessé, Clifford Doles s'était fait à l'idée de ne jamais avoir d'enfant. Mais Edena était arrivée et il la chérissait à présent comme si elle était la prunelle de ses yeux. Il n'y en avait que pour elle. « Edena, mon amour ... Edena, mon petit ange » ... Thalya n'était pas jalouse. Comment le pourrait-elle ? Edena était sans aucun doute la personne qu'elle aimait le plus au monde. Elle était son repère, son modèle, son pilier. Elle était ce qui lui donnait envie de continuer à se battre. Elle réduisait ses peines et doublait ses joies. Elle la regardait, l'écoutait fredonner et elle se sentait mieux. Edena était également son ange gardien. Les deux petites filles avaient toujours été proches, de véritables jumelles, se ressemblant point par point. Mais leur père n'était pas du même avis. Edena était sa fille. Thalya était un fardeau qu'il était obligé de porter parce qu'il l'avait promis à sa femme alors qu'elle était sur son lit de mort. Au début, les coups n'étaient pas forts. Une claque de temps en temps. Thalya ne les voyait pas toujours venir mais elle ne pleurait pas. C'est sans doute ce qui énervait Clifford mais il n'allait pas plus loin à cause de Edena. Les coups étaient fréquents, certains plus violents que d'autres mais Thalya y survivait sans mal. À vrai dire, ce n'était pas les gestes qui lui faisaient le plus mal. Son père était constamment occupé à l'humilier, la rabaisser, à lui rappeler d'où elle venait et que ni lui ni sa mère ne la désiraient. Très tôt, la petite dut se forger une carapace, apprendre à relever la tête après chaque nouveau coup porté à son âme, à chaque nouvelle entaille à son coeur ou à chaque nouveau bleu. Clifford se contrôlait. Il ne voulait pas que l'on se pose des questions. Thalya devait souffrir mais son apparence devait rester fraîche et pure. Il avait une réputation à finir et ne voulait pas être accusé de mal traiter sa cadette. Car tout se savait dans ce milieu, chacun épiait les moindres mouvements de son voisin. Clifford Doles était un homme respecté, un homme réputé, un homme fortuné et aristocratique. Toujours tiré aux quatre épingle et propriétaire d'une grosse multinationale, le moindre faux pas était attendu et chacun de ses gestes étaient analysés. Un mot de Thalya et tout s'effondrait pour lui. Elle le savait mais, même maintenant, brisée et à terre, il ne lui serait pas venu à l'idée d'aller le dénoncer. Il restait son père. Edena lui répétait maintes et maintes fois à quel point elle était stupide. L'écoutant d'ordinaire, la jolie brune n'avait cependant jamais pu raconter son histoire à quelqu'un. Il était l'homme qui avait détruit son enfance et qui avait failli la détruire à son tour. Mais il était également l'homme qui s'était occupé d'elle malgré tout. Elle n'avait jamais manqué de rien matériellement parlant. Elle avait eu un toit sur la tête et quel toit ! Leur hôtel particulier s'élevait sur cinq étages et Thalya avait le sien pour elle toute seule. Son père disait que c'était pour ne pas l'avoir dans les pattes mais c'était tout de même un étage. Elle avait reçu son éducation des meilleurs professeurs du pays et connaissait toutes les manières aristocratiques qu'il fallait avoir pour se faire respecter dans ce milieu. Ses vêtements étaient tous plus élégants les uns que les autres et les domestiques la traitaient comme une vraie petite princesse. Alors oui, il la battait. Mais elle avait tué la femme qu'il aimait. Elle avait tué sa mère et en prenait conscience chaque jour un peu plus. Alors elle pouvait comprendre que son père ne retienne pas ses coups. Elle ne l'aimait pas mais au fond d'elle, il restait une sorte de ... une sorte de respect qui l'empêchait de le nuire. À moins que cela ne soit simplement de la culpabilité. Elle l'avait privé de sa femme et avait enlevé sa mère à Edena. Ne méritait-elle pas d'être punie en retour ? C'est ce qu'elle avait toujours pensé. Mais Edena n'était pas d'accord et c'était, finalement, elle qui avait décidé de s'en charger. Elle, la petite fille adorée de son papa, venait de le tuer de sang froid. Pire, elle venait de le massacrer. Elle s'était acharné sur lui, ne se contentant pas de l'abattre. Ce soir là, Thalya était rentrée tard.

À 16 ans, la jeune fille sortait tous les soirs, soucieuse de passer le moins de temps possible dans ce grand hôtel particulier. Tout était éteint et, l'alcool lui ayant sans doute légèrement monté à la tête, Thalya trébucha contre leur commode d'époque dans le grand salon. Le bruit sourd du heurt ainsi que le cri surpris de la jeune fille ne manqua pas de réveiller Clifford. « Dix heures de travail par journée ... Réveillé en pleine nuit ... Dessouler tu vas voir » ... Premier coup. Thalya tomba par terre, sonnée. Edena était en haut. C'était elle qui, d'habitude, venait empêcher son père d'aller trop loin. La minute d'après, un flot de sang s'échappait du nez de la jeune fille recroquevillée sur elle même tentant d'échapper aux coups de pieds de son père qui lui labouraient le ventre. Elle avait du mal à respirer, elle toussait et était obligée d'avaler son sang pour ne pas s'étrangler. Le bruit de ses côtes cassées ne lui avaient pas échappé mais ce n'était pas ce dont elle se préoccupait à présent. Elle ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas où est-ce que Clifford l'emmenait. C'était ... C'était le débarras, non ? Pourquoi la traînait-il par là ? Une pression dans le dos et Thalya dévala les escaliers comme un vieux paquet de chiffons. Elle prit une grande inspiration qui lui provoqua une douleur lancinante au niveau du larynx et qui faillit lui faire tourner de l'oeil mais elle avait réussi. « EDENA !! » Son cri remonta à la vitesse de la lumière et raisonna alors dans tout le grand hall. Il fallait qu'elle l'entende ... Il le fallait ... Clifford Doles était dans un état indescriptible. Jamais elle ne l'avait vu dans un tel état de rage, jamais il ne l'avait frappé autant au même endroit. Il ne voulait pas lui faire mal. Il voulait la tuer. Elle se rappelait avoir tenté de l'arrêter. Ses mains sur son cou. Sa peau sous ses ongles. Un coup au visage, elle avait entendu l'os de sa pommette craquer sous son poing, elle avait cru gagner alors du temps mais cela n'avait fait que l'énerver plus encore. Puis, la dernière chose qu'elle aperçut fut le visage fin de sa grande soeur derrière. Étrangement, elle avait été rassurée et avait alors laissé les ténèbres la submerger.

Et à son réveil, il était mort. Thalya était vivante et lui, était mort. C'était étrange. Ce n'était pas sensé se dérouler comme ça. Thalya était collée au mur comme si elle ne désirait plus qu'une chose : disparaître à l'intérieur. Edena était accroupie devant elle, tentant de capter son regard, de comprendre si elle pouvait la bouger, si elle était consciente. Consciente oui. Mais en état de choc. Edena était une vampire. Elle le savait. Elle se rappelait encore du matin où Edena le lui avait annoncé, comme une évidence. Thalya avait été surprise, déstabilisée, en colère puis triste. Mais Edena n'avait pas l'air abattue, au contraire, elle avait eu l'air heureuse, plus forte que jamais. Alors elle l'avait accepté, oubliant presque avec le temps ce qu'elle était. Et à présent, elle était effrayée. Effrayée par cette femme qui se tenait devant elle et qui tentait de lui venir en aide après lui avoir sauvé la vie. Elle l'avait sauvé, une fois de plus. Mais lorsque Thalya avait crié son nom, ce n'était pas ça qui lui avait traversé l'esprit. D'ordinaire, il suffisait qu'elle se montre, qu'elle supplie et Clifford arrêtait. À 19 ans, elle restait tout de même l'amour de sa vie. C'était tout ce que Lily voulait. Que Edena lui ordonne d'arrêter. Elle n'avait pas voulu .. Elle n'avait pas voulu qu'elle le ... Le mot tuer n'était même pas adapté à la situation. Le corps qu'il y avait devant ses yeux ne ressemblait plus à rien. Elle ne reconnaissait pas son père et pourtant c'était lui. Elle le savait, elle entendait encore ses cris résonner dans sa tête, elle l'entendait encore supplier sa fille bien aimée de le laisser en vie. Puis elle revoyait Edena ... Edena comme elle ne l'avait jamais vu.


Dernière édition par Thalya L. Doles le Mar 16 Juin - 19:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 19:52

AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH *dead*
Bienvenue i'm in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Alexander P. MacDraw

avatar

Masculin Nombre de messages : 921

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Chris.
Nourriture : Si seulement ils étaient comestibles.
Humeur : Insatiable, jamais rassasié de la peau froide de son ennemie.
Date d'inscription : 06/12/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: vingt-cinq ans.
● Citation: Il y a une extase qui marque le sommet de la vie, et au-delà de laquelle la vie ne peut pas s'élever. Et le paradoxe de la vie est tel que cette extase vient lorsque l'on est le plus vivant, et elle consiste à oublier totalement que l'on est vivant.
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:10

    La preuve que Margaux n'a pas besoin de jouer les entremetteuses.
    Razz

    Bienvenue : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:21

Ouah quel accueil ! i'm in love with you C'est flatteur Razz
Merci à tous les deux !! ='D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:33

Non mais c'est Margaux, elle a toujours quelque chose à reprocher à mes relations Laughing

Nan mais ton avatar, il fait mal quand même quoi i'm in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth B. O'Connor
Admin |A woman's face is her work of fiction.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2743

Age : 26
Votre Prénom/Pseudo : Margaux
Nourriture : Rhésus positif.
Humeur : A jouer à pile ou face.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 25 ans. En parait 17.
● Citation: When other little girls wanted to be ballet dancers I kind of wanted to be a vampire.
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:45

tes relations sont foireuses, c'est pas de ma faute =D
tu veux que je t'en rappelle quelques petits souvenirs ?

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-dawn.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:46

Non, tais toi.
Malpolie, tu souhaites même pas la bienvenue à la jolie fille xD
Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth B. O'Connor
Admin |A woman's face is her work of fiction.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2743

Age : 26
Votre Prénom/Pseudo : Margaux
Nourriture : Rhésus positif.
Humeur : A jouer à pile ou face.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 25 ans. En parait 17.
● Citation: When other little girls wanted to be ballet dancers I kind of wanted to be a vampire.
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:47

Pardon à la jolie fille Smile
Bienvenue ^^


tu excuseras à ces deux mâles en rut leur accueil un peu intéressé, ils sont en manque Smile

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-dawn.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:50

Pauvre Chris qui se fait mêler à l'histoire or qu'il a juste souhaité la bienvenue Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Alexander P. MacDraw

avatar

Masculin Nombre de messages : 921

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Chris.
Nourriture : Si seulement ils étaient comestibles.
Humeur : Insatiable, jamais rassasié de la peau froide de son ennemie.
Date d'inscription : 06/12/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: vingt-cinq ans.
● Citation: Il y a une extase qui marque le sommet de la vie, et au-delà de laquelle la vie ne peut pas s'élever. Et le paradoxe de la vie est tel que cette extase vient lorsque l'on est le plus vivant, et elle consiste à oublier totalement que l'on est vivant.
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:55

    Je faisais simplement remarqué que tu es inutile en tant que marieuse --'
    Je n'ai absolument fait aucun commentaire sur Olivia Wilde, même si elle est très belle. Je la laisse à Tino ^^ J'ai mieux.

    Pardonne la fille pas très polie, Thalya.
    Elle aime protéger ce qui est à elle. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 20:59

Mouarf, nouvel étalage d'amour ici, j'suis dehors Laughing

*SBAFF*
Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth B. O'Connor
Admin |A woman's face is her work of fiction.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2743

Age : 26
Votre Prénom/Pseudo : Margaux
Nourriture : Rhésus positif.
Humeur : A jouer à pile ou face.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 25 ans. En parait 17.
● Citation: When other little girls wanted to be ballet dancers I kind of wanted to be a vampire.
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 21:08

Oui c'est vrai, il n'est pas coupable lui ! i'm in love with you
Toute la faute est sur toi ^^

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-dawn.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 21:14

Tino, il a toujours bon dos Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 21:51

Je pardonne à la fille pas très polie Razz C'est un réflexe normal. ^^

Merci à tous ceux qui m'ont dit bienvenue en tout cas xD
Et c'est toujours un plaisir de voir que l'avatar choisi suscite le débat What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Lun 15 Juin - 21:56

Nan mais c'est Olivia quoi <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Mar 16 Juin - 12:17

Laughing Je ferai bref et simple pas comme ceux d'avant (que j'adore soit dit en passant) : bienvenue et bon courage pour la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Mar 16 Juin - 13:52

Et c'est Kellan i'm in love with you On va bien s'entendre ! xD

Merci Windell ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Mar 16 Juin - 13:58

Hey~ya! Sister!! Comment ça va?

*Flemme de bosser ma fifiche? MOI... Ouais. Un peu study *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Mar 16 Juin - 15:45

Non, je suis pas comme toi moi ! Razz

••• Suite & Fin de la fiche.

Les semaines qui suivirent furent éprouvantes pour Thalya. Le scandale autour de cette affaire. Un homme d'affaire et sa fille, agressés chez eux. Car ce n'était que ça, n'est-ce pas ? Ils étaient trois dans la maison. L'homme était mort, l'ainée dormait en haut et la cadette était à l'hôpital. Un centre de repos. Une cure. Un asile. Il y avait plusieurs termes pour désigner ce genre d'endroits. Edena était partie. Tout ce qu'elle lui avait laissé, c'était une lettre et un collier en argent que Thalya ne quitterait plus jamais. Il était trop dangereux pour elle de rester en sa compagnie à présent. Du moins, c'est ce que lui avait expliqué sa soeur dans la lettre. Mineure, orpheline et encore en état de choc, Thalya avait donc été placée de force dans cet hôpital psychiatrique en attendant de savoir ce que l'on ferait d'elle.

« Prends ... »
« Qu'est-ce que c'est ? »
« Ca te fera du bien, tu verras ... »
« Qu'est-ce que c'est ? »
« Coke, diamant, crystal ... Il y a plusieurs noms c'est comme tu veux, au fond on s'en fiche. »


Jayden. Un infirmier du centre où elle avait été transférée. C'était ici qu'ils gardaient les jeunes rebelles dont ils ne savaient pas quoi faire. C'était ici qu'ils avaient envoyé Thalya dès qu'elle avait été remise de ses blessures. À choisir, elle ne savait pas quel endroit était le mieux. Thalya ne posa pas plus de questions. Il avait dit que ça lui fera du bien et elle le croyait. Il était bien le seul en qui elle croyait dans cet endroit. C'est ainsi qu'elle connut la drogue. C'est ainsi qu'elle y prit goût. Et c'est ainsi qu'elle ne put s'en passer durant les trois années à venir. Deux choses l'aidaient à tenir dans cet endroit : la drogue et Jayden. Il n'était pas son grand amour, l'amour avec un grand A dont on parlait dans les films. Mais il était là et c'était tout ce qui importait. Elle avait l'impression d'être une nouvelle personne avec lui, il la regardait différemment, connaissait son passé. La drogue n'était pas son ennemi, bien au contraire. Du moins c'est ce qu'elle pensait jusqu'au jour où Jayden mourut alors qu'elle était dans ses bras d'une overdose. Elle avait alors 19 ans et ce fut le déclic. Elle voulait sortir de là, elle voulait vivre sa vie, elle voulait sa liberté. La désintoxication fut la pire étape de toute son existence. Ses boyaux qui se tordaient, cet état de manque indescriptible qui envahissait tout son être. Plus rien ne comptait à part ça. Elle s'en sortit néanmoins. New York était devenu synonyme de perdition pour elle. Elle voulait de nouvelles bases, échapper à son passé afin de mieux se reconstruire. Babylon fut son choix. Une petite ville perdue où elle pourrait recommencer à zéro. Si Edena voulait la retrouver, elle y arriverait, elle lui faisait confiance.


Ce qui ne tue pas nous rend plus fort. Aucune autre phrase n'est aussi bien adapté à Thalya Doles. Elle était seule à présent. Mais elle se débrouillait. Mieux, elle se surpassait. Elle était devenue plus forte, prenait ses propres décisions, n'hésitait jamais. Celui qui hésite est perdu. On ne peut pas dire qu'on ne nous a pas prévenu. On a tous entendu les proverbes, les philosophes, nos grands-parents, nous dire de ne pas perdre de temps. Les poètes nous recommandaient de saisir l'instant présent. Pourtant, parfois, on doit voir par nous même. On doit faire nos propres erreurs, on doit en tirer nous même des leçons. On doit continuer à remettre les choses au lendemain jusqu'à qu'on ne puisse plus le faire. Jusqu'à ce qu'on comprenne enfin par nous même ce que Benjamin Francklin voulait dire : qu'il vaut mieux savoir que rester dans le doute, qu'il vaut mieux être réveillé que dormir, et que même le plus gros fiasco, même la pire, la plus grave erreur, vaut cent fois mieux que de ne jamais rien tenter. Elle avait fait des choses dont elle n'était pas fière. Mais l'important était qu'elle soit fière de ce qu'elle était maintenant. Elle ne reniait pas la femme qu'elle avait été, ni les souffrances qu'elle avait enduré, ni le ressentiment qu'elle avait éprouvé, ni la difficulté qu'elle avait eue à s'extraire de la gangue dans laquelle elle était enfermée. Elle possédait assez de lucidité désormais pour se rappeler ce qu'elle avait vécu. Mais elle avait changé, parce que les choses autour d'elle avaient changé, tout simplement. Elle n'était plus plus cette femme endommagée, cabossée, traversée par des humeurs contraires, tantôt bravache et fière, niant la douleur, tantôt écrabouillée, se faisant du mal pour oublier. Parfois bercée par la douceur de certains souvenirs, le plus souvent écorchée par les coups de boutoir d'une mauvaise mémoire. Ici apaisée momentanément, presque sereine, et là fébrile, fragile à pouvoir se briser. Acceptant la défaite, son absence, et puis, l'instant d'après, s'ingéniant à se remémorer ce qu'ils étaient. Elle avait dû en effrayer plus d'un, cette Thalya-là, tellement ballottée, paradoxale, avec ses loopings, ses orgueilleuses protestations lorsqu'ils lui disaient qu'ils l'aimaient et ses piteuses retraites. Mais elle avait changé. Et aujourd'hui, elle n'avait plus peur. Elle devrait peut-être. Babylon n'est plus un endroit à fréquenter. Le McEwan encore moins. Elle le sait. La ville grouille de vampires. Et qui dit vampires dit Edena. Mais il est trop tard pour regretter à présent ... Thalya les a vu arriver de loin. Ils ne se cachent plus, la ville est à eux alors à quoi bon ? Il ne lui servira à rien de se battre, n'est-ce pas ? Ils auront le dessus, c'est couru d'avance. Ses forces, elle devrait les garder pour plus tard. La nuit sera longue. Les jours qui suivront également. Si ils la laissent en vie, bien entendu ...


IV. What are you hiding?
    Pseudonyme/Prénom ; On m'appelle Poop's Razz
    Âge ; 19 ans
    Fille ou Garçon ; Fille
    Célébrité ; Olivia Wilde
    Code du Règlement ; code ok.
    Comment avez-vous découvert le forum ? J'sais plus ... xD Un partenariat je crois ! ='D


Dernière édition par Thalya L. Doles le Mar 16 Juin - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Mar 16 Juin - 16:22

On lit et on en discute entra admins. Wink

_______________________________



©️ collapsingnight
Living is easy with eyes closed, misunderstanding all you see. It's getting hard to be someone but it all works out. IT DOESN'T MATTER MUCH TO ME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Declan W. Bowden
Devil Admin | Not a Monster. Just a Villain.
avatar

Féminin Nombre de messages : 3882

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Maëva
Nourriture : Humains.
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 247 ans
● Citation:
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Mar 16 Juin - 19:02

Bonjour, bonjour, bienvenue ici.
Nous pensons que tu n'as pas très bien compris l'idée. Voici les petits trucs qui ne vont pas :
- Babylon est un bled paumé de 200 âmes. Moeurs très conservatrices, paysans...etc. Les riches propriétaires ne vont pas s'installer ici. Et puis pourquoi faire forcément un perso riche ? Les Babyloniens sont des gens simples.
- Pas d'hôtels particuliers ici.
- Les esclaves ne bossent pas pour un salaire, ils font ce que leur dit leur maître. Cela dit, tu peux demander à Norman Fitzpatrick, aujourd'hui propriétaire du McEvan, si tu peux être à sa merci et qu'il t'aurait donné la tâche de servir les vampires.
- Comment ta soeur peut être une vampire sans que personne ne se doute de rien ?

_______________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Mar 16 Juin - 19:50

Merci !
Désolée, pour la ville c'est une erreur de ma part, j'ai oublié de modifier. Thalya vient de New York et s'est réfugiée à Babylon pour échapper à son passé. De plus, elle n'est plus riche à présent. J'espère que ça va. Smile

Thalya ne bosse plus au bar, c'était avant Avril 1973. Depuis, elle est devenue esclave. Mais bon, je peux toujours demander à Fitzpatrick, c'est vrai. xD
Concernant ma soeur, Edena s'en charge dans sa fiche vu que moi, j'en parle très peu.
Revenir en haut Aller en bas
Declan W. Bowden
Devil Admin | Not a Monster. Just a Villain.
avatar

Féminin Nombre de messages : 3882

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Maëva
Nourriture : Humains.
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 247 ans
● Citation:
● Relations:

MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Jeu 18 Juin - 1:37

Pour l'instant, nous avons un peu de mal avec votre histoire, les deux soeurs, donc nous allons y réfléchir encore. Enfin pour l'instant, nous ne sommes pas vraiment convaincus.

_______________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   Jeu 18 Juin - 2:13

C'est un problème de logique, d'incohérence, de niveau ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thalya Lily Doles [ Done ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya Lily Doles [ Done ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: ▬ Anciens membres; présentations-
Sauter vers: