AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Informations sur les espèces.

Aller en bas 
AuteurMessage
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Informations sur les espèces.   Jeu 9 Oct - 12:19

INFORMATIONS SUR LES ESPECES


    Pour Carl von Linné, au XVIIIe siècle, le monde comptait environ 67 000 espèces différentes. Aujourd’hui, personne ne peut définir avec précision le nombre d’espèces existant sur la planète. Alors qu’on estime entre 5 et 30 millions le nombre d’espèces vivantes sur la planète, seul un dixième (témoin des difficultés liées à la notion d’espèce, le nombre lui-même d’espèces décrites reste flou, entre 1,5 et 1,8 million) a été décrit scientifiquement.

    Nous nous pencherons uniquement sur 3 d'entre elles qui prospèrent particulièrement à Babylon et présente un quelconque intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Re: Informations sur les espèces.   Ven 10 Oct - 18:29

LES ÊTRES HUMAINS



    L'être humain ou l'Homo sapiens est une espèce remarquable par sa culture technique et artistique mais aussi par l'ampleur des transformations qu'elle a occasionnées sur son milieu et dans l'aménagement de son territoire. Depuis son apparition sur la planète Terre le paysage de la planète a été complètement modifié par sa présence et par son action.

    Les recherches en paléontologie humaine ou paléoanthropologie, ainsi que des études en génétique aboutissent à l'idée que la population originelle pour tous les humains se situait en Afrique, il y a très approximativement 200 000 ans. Du point de vue scientifique, l'apparition de l'homme résulte d'une évolution biologique à partir d'espèces ancêtres, d'abord des bactéries, puis des poissons, des reptiles et aussi des mammifères arboricoles qui ressemblaient aux singes actuels.

    Par sa capacité à maîtriser des techniques lui permettant d'affronter des conditions climatiques difficiles, l'être humain vit dans quasiment tous les milieux terrestres et sous quasiment toutes les latitudes. Seules certaines régions extrêmes, comme l'Antarctique, ne sont pas colonisées de manière permanente. Ils ont tendance à se regrouper dans des lieux différents et à vivre en une communauté fondée sur une hiérarchie volontaire ou imposée et selon des modèles différents, fonction de la culture commune des lieux.

    Mammifère terrestre, il est dressé sur deux membres inférieurs, qui constituent la base de son corps, en proportion environ de moitié, prolongés, en haut, par le tronc, le cou, puis la tête. Il dispose de deux membres supérieurs, se terminant chacun par une main, ce qui lui permet de saisir et manipuler. D'une taille à l'âge adulte pouvant aller d'environ 80 cm à environ 2,50 m dans les deux extrêmes du nanisme et du gigantisme (plus couramment de 1,40 à 2 m) ; disposant d'organes sexuels ; à la couleur de peau empruntant les degrés du noir, du marron, du beige ou du rosé, pouvant être recouvert de poils par endroits, de forme allant du frisé au lisse et dont la couleur est, indépendamment de la couleur de la peau, de teintes noire, brune, blonde, rousse ou blanche ; aux yeux aux teintes du marron, du bleu, du vert ou du gris…

    Deux éléments caractérisent l'espèce humaine. La première est sa tendance à la destruction et au nombrilisme. Convaincu d'être un être supérieur devant imposer sa loi aux espèces sous évolués, ils ne détruie pas uniquement l'environnement dans lequel il évolue ou les autres espèces vivantes qu'il est amené à rencontre pour nécessité ou plaisir mais il a également la fâcheuse manie de s'entre déchirer en des guerres intestines ininterrompues. Le second élément est son extrême fragilité. Bien qu'il dispose d'une intelligence supérieure qui lui permet d'être doué de raison, il est l'être le plus fragile que la Terre abrite. Sa peau ne résiste pas aux températures les plus extrêmes ou une quelconque morsure, déversant un flot ininterrompu de sang. Il doit combler certains besoins afin de pouvoir gagner une force bien futile. Et le seul moyen de défense dont il dispose, il est obligé de se le forger ou de se le cosntruire, que ce soit des armes blanches ou à feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Re: Informations sur les espèces.   Ven 10 Oct - 22:14

LES LOUPS-GAROUS


    Derrières les histoires racontées au coin du feu pour effrayer les enfants se cache une vérité. Elle est tellement extraordinaire que les adultes refusent d'y croire au contraire des enfants. Pourtant, ces derniers, n'ayant pas encore l'esprit fermé par les moeurs de la vie en société, entrevoient la vérité de leur regard clair et franc. Bien au delà de la légende, du fantasme du lycanthrope qui serait un vagabond malfaisant, ayant passé un pacte pour avoir le pouvoir de se transformer en loup les nuits de pleine lune, le loup garou est une version de l'humanité. Le pendant protecteur des vampires.

    Selon une vieille légende indienne quileute, le premier homme loup n'aurait pas pu regagner son corps car volé par son adversaire quant à la direction de la tribu. Il aurait alors pu intégrer le corps d'un puissant loup qui acceptait de le partager. Après avoir vaincu son ennemi, il dut demeurer dans le corps du loup. Ses descendants subirent une mutation leur permettant de se transformer comme bon leur était nécessaire ou semblait. Cependant, cette conception de l'origine des lycanthropes est bien éloignée de la réalité, fantasme gargarisant d'une tribu particulière.

    En vérité, il n'est qu'une donnée de l'évolution comme le serait les autres créatures, comme le fut à un moment les êtres humains eux même. Il n'est que la résultante de la lutte manichéenne auquel se livrait les gènes humains à l'encontre de leurs gênes animaux et bestiaux. Ainsi peu de temps après les meurtres horribles perpétrés par les premiers vampires, leurs ennemis naturels, des guerriers, révoltés de ce à quoi ils avaient pu assister sans pouvoir rien faire pour restreindre cette folie inhumaine, passèrent un pacte avec eux même. Ils laissèrent s'éveiller des gènes jusqu'alors endormis et inutilisés, réveillant ce qu'ils auraient pu être. Et ce que peut être ils avaient été un jour. Aucune lutte intestine restreinte sur une seule tribu, mais l'union inconsciente d'esprits souhaitant protéger leurs pairs.

    Pour autant, si leur première vocation était la protection des créatures les plus faibles que représentent les êtres humains, ils sont aussi dangereux que les adversaires qu'ils combattent au plus profond de la nuit. Ainsi l'histoire de l'Humanité est émaillé de meurtres imputés aux loups mais qui n'était ni de leur fait, ni de celui des vampires. A force de poursuivre et d'anéantir leurs ennemis ancêstraux, il peut arriver que certains loups garous ne sombrent dans une folie meurtrière. Comme ce fut le cas en Gévaudan en France, appelé de nos jours Lozère, de 1764 à 1767.

    Si en temps normal, il ressemble de manière général à n'importe quel humain, si ce n'est une taille et une musculature aussi imposante qu'impressionnante, il n'en est pas de même lorsqu'ils se transforme. En effet, dès lors, il se transforme en loup beaucoup plus volumineux et massif que les ordinaires de telle sorte que les êtres humains qui ont pu être amené à en croiser les ont identifié comme la bête du Diable ou pour les plus terres-à-terres comme un hybride entre chien et lion. Lorsqu'ils reprennent apparence humaine, il arrive des déviances où les humains loups-garous peuvent conserver quelques caractéristiques, telles une modification de leur voix et de leurs yeux, des sourcils se rejoignant au-dessus du nez, des ongles légèrement rougeâtres, le majeur et l'index de même longueur, les oreilles implantées un peu plus bas et en arrière de la tête, et de façon générale un peu plus de poils sur les mains, les pieds et dans le dos.

    Contrairement aux vampires qui le deviennent un peu par hasard, la transformation d'un être humain en loup-garou est inscrit dans ses gènes dès le départ. Il existe deux possibilités alors : soit il a dans sa famille des gènes lupins qui peuvent se réveiller pour une raison inconnue, soit il est en présence de vampires et son sang réagit en conséquence et ce sans qu'il s'en rende compte au départ. A l'instar de leurs ennemis naturels, la toute première transformation est la plus douloureuse qui soit, aggravée par la tendance que son esprit humain va avoir de lutter contre son évolution. Le nouveau-né est alors laissé à la merci de la folie s'il n'est pas entouré par les membres de sa meute ou s'il n'en rejoint pas une rapidement. Car à l'inverse des vampires solitaires, les loups-garous fonctionnent par meute, se protégeant les uns les autres et unis en un seul et même esprit. Lorsqu'ils sont en loups, aucun secret ne peut être conservé.

    Tant que demeurent des vampires dans leur parage, ils ne vieillissent pas mais une fois que ces derniers s'éloignent durablement, les transformations s'espacent pour cesser totalement par la suite et la vie humaine reprend alors un cours normal pour l'homme. Exceptions faites des gardiens des frontières. En effet, vampires et lycanthropes sont à armes égales et pour se détruire, seul un anéantissement total est à l'ordre du jour. Alors ils conclurent un pacte où ils se divisèrent les territoires, chacun restant en deçà de ses frontières. Cependant, un certain nombre de lycanthropes s'insurgèrent face à ce pacte et ainsi nacquit la confrérie des Aniotas. Cette dernière, secrète, rompt le traité conclu et infiltre les territoires détenus par les vampires afin de protéger dans l'ombre les êtres humains du mieux qu'il peut. Ils ont investi en nombre limité pour ne pas éveiller les soupçons, Babylon, se faisant gardiens de la vie de ses habitants.

      En bref ;
      ▬ Ils sont présents en nombre limité.
      ▬ Ils ne vieillissent pas dans que des vampires sont dans les parages.
      ▬ Cicatrisation très rapide.
      ▬ Méhode pour tuer un lycan : Sous leur forme humaine, ils sont presques aussi vulnérables que les simples humains et malgré leur cicatrisation rapide, il est alors plutôt facile de les anéantir. Sous leur forme de lycan, ils sont beaucoup plus résistants et il faut beaucoup de force pour arriver à les blesser vraiment.
      ▬ Ils sont immunisés contre le venim de vampire et ne peuvent donc pas en devenir un.
      ▬ Leur peau est plus épaisse que la normale et il faut une arme bien tranchante pour pouvoir la couper.
      ▬ Leur température corporelle est supérieure à 40°C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Re: Informations sur les espèces.   Ven 10 Oct - 22:39

LES VAMPIRES


    Indubitablement, la dernière espèce à évoquer est la plus évoluée et la plus achevée parmi celle que comptent l'immense planète Terre. Complexe et basique, raffinée et bestiale, elle est l'ultime joyau de l'évolution de la faune et son plus précieux ornement. De la manière la plus parfaite, elle combine allègrement tous les éléments positifs des êtres humains les plus intelligent et des animaux sauvages les plus féroces. Elle représente en quelque sorte l'aboutissement d'une évolution débutée il y a des milliards d'année avec l'apparition de la vie et en constituera sans le moindre doute également le déclin.

    Un légende commune à l'ensemble de l'espèce attribue le fondement de cette dernière à une famine qui aurait eut lieu dans les montagnes américaines, un temps que même la mémoire éternelle de ces êtres a dû mal se souvenir. Et plus particulièrement à Babylon. Face à une famine qui desséchait les corps putrides des êtres encore vivants, l'un d'entre eux, n'acquiesçant pas à sa fin inéluctable, sombra dans une folie sombre et dévastatrice dont ses yeux vides témoignaient le néant dans lequel il était sur le point de se noyer. Ne trouvant aucune apétance pour les cadavres de ses proches, il aurait alors commencé à s'abreuver du sang encore battant des moribonds, y trouvant une force inattendue et une vigueur comme jamais auparavant. Ses gênes se seraient alors accommodés de cette nouvelle et inédite nourriture, obtenant des caractéristiques insoupçonnées. Par la suite, il aurait dans son sillage contaminé nombres d’êtres humains, fondant par la même une nouvelle espèce, entre animal et homme, entre danger et raison.

    A l'instar de la première transformation des loups-garous, leurs ennemis naturels, celle des vampires est atrocement douloureuse. Certains, dont l'esprit n'était pas assez fort pour, en ont même succombés définitivement. On ne naît pas vampire, on le devient après avoir été mordu par l'un de ces membres. En effet, dans les dents de n'importe lequel d'entre eux existe un poison qui s'active et se déverse dès lors que la mâchoire de la créature entre en contact avec une chair vivante et encore chaude. Durant les trois jours suivant, de manière générale et non systématique, l'organisme humain s'éteint progressivement, les organes s'arrêtant lentement et douloureusement à la suite des uns des autres tandis que le sang vivant est patiemment éliminé. Une fois la métamorphose exécutée, le nouveau-né, encore ivre du goût de son propre sang est bien plus fort que les autres vampires mais totalement soumis à ses émotions sans possibilité de les contrôler.

    Bien que leur corps soit mort à l'issue de la transformation, il demeure que les vampires restent identiques à ce qu'ils étaient physiquement au moment de leur décès. Ainsi, seuls des détails permettent de démontrer qu'ils ne sont pas de simples humains malgré le fait qu'ils leur ressemble en tout point. Etant décédé, leur corps est par conséquent aussi glacial que la mort, presqu'autant que la neige. En parfaite adéquation, leur peau est d'une pâleur extrême, étincellante sous les rayons dardants du soleil, révélant par la même leur splendeur, et il émane d'eux une grâce et une beauté intemporelle presqu'iréelle qui exerce une fascination automatique de la part des êtres humains à leur égard. Leurs yeux se modifient également considérablement en ce qu'ils vont être totalement soumis à leurs émotions intérieurs. D'une clareté et d'un éclat sans commune mesure en temps normal, ils s'assombrissent lorsque la fureur ou la faim parcourt leur veine. Par ailleurs, puisque leur corp est mort, leur sang, nécrosé, est d'une couleur particulière au limite du noir enfer. Enfin, ils n'ont nul besoin de se reposer ou de respirer pour amasser des forces. Leur corps se suffit à lui même.

    Certes, mais il ne demeure pas moins qu'ils ont un besoin viscéral de se nourrir sous peine de mourir de faim, pour de bon cette fois-ci. Mais ils ne se nourrissent que de sang, rouge et vif, encore chaud et battant, sortant des veines de leurs victimes dont ils se délectent encore des particules de vie encore présente dans un organisme qui ne tarde jamais à s'éteindre après leur passage. C'est la raison pour laquelle il leur est inutile de boire du sang sorti d'un organisme depuis trop longtemps. Les banques du sang ne pourront pas faire recette grâce au régime si particulier de ces créatures de la nuit. Deux types d'alimentation ont alors été mises en place. Le premier est celui des origines à savoir l'élixir humain, le plus nourrisant et surtout celui qui revêt le plus de saveurs et d'emerveillements. Le second consiste à se nourrir du sang des animaux sauvages, moins goûtu mais tout aussi nourrissant. Ce dernier présente l'avantage de ne pas s'attaquer aux êtres humains. Toutefois, il faut mettre en lumière que l'odeur du sang, perçu par les vampires dont l'odorat est considérablement développé à l'issue de leur transformation, peut les rendre incontrôlables. Ainsi même s'il ne le souhaite pas et à défaut de siècles d'entraînement, un vampire pacifiste peut très bien s'en prendre à un humain qui saigne, la bête féroce qu'il est ne supportant pas le moindre joug.

    Outre le développement de leur odorat, la transformation offre d'autres caractéristiques des plus intéressantes pour leur survie et leur alimentation. Bénéficiant d'une agilité et d'une intelligence supérieure, ils ont une conscience des choses dans leurs moindres détails, dans leur moindre aspérité leur permettant de l'évaluer et d'anticiper. Qui plus est, ils sont extrêmement résistants et bénéficient d'une force incommensurable qui, alliée à leur mâchoire d'acier, en font des ennemis redoutables à affronter voire à abattre. Il faut rajouter qu'en plus, ils guérissent rapidement et s'il leur arrive d'être amené au bord du gouffre et de manquer de contempler le néant, ils en réchappent le plus souvent, même s'il leur faut des semaines de convalescence. C'est la raison pour laquelle pour tuer un vampire il faut l'anéantir en totalité et le brûler jusqu'à ce qu'il ne reste plus que de lui un tas de cendres que le vent se chargera de disséminer aux quatres coins de la planète.

      En bref ;
      ▬ La couleur des yeux varie en fonction du régime alimentaire, les végétariens ont les yeux plus clairs que les sanguinaires. Lorsqu'ils ont faim, ces derniers ontles yeux presque totalement noirs, contrairement aux vampires se nourrissant de sang animal. Lorsque la faim est assouvi, un éclat doré apparait dans les yeux de n'importe quel vampire et ce quelque soit sa nourriture.
      ▬ Les sentiments des vampires sont très puissants, se sont des hypers sensibles malgré tout et ils peuvent se tuer eux-même par la simple force de leurs sentiments.
      ▬ L'eau bénite les brûle légèrement, c'est surtout très irritant.
      ▬ Guérison rapide.
      ▬ Peau dure et froide comme de la pierre, température corporelle ne dépassant que rarement les 15°C.
      ▬ Les armes blanches et à feux peuvent assomer les vampires durant quelques secondes suivant leur puissance mais ne peuvent les tuer.
      ▬ Leur sang est très épais et de couleur cramoisie, rouge très foncé à la limite du noir.
      ▬ Leur cinq sens sont extrèmement dévellopés.
      ▬ Leur coeur ne bat pas.
      ▬ Méthode pour tuer un vampire : Le découper en petits morceaux, principalement en arrachant la tête d'abord, et les brûler. Seul le feu peut réellement venir à bout des créatures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Informations sur les espèces.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Informations sur les espèces.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: PREAMBULE. :: ▬ Context :: ▬ Saison Une & Deux-
Sauter vers: