AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 come and break my feelings with your violence - COLLINGTON

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Sam 22 Aoû - 22:49

COLLINGTON; Paige Trudy
50 ANS - en paraît 22
survival


WILD CHILD




I. Story left behind
      Date & Lieu de Naissance ; Vendredi, le 13 Avril, dans la très belle île de Bretagne, qu'on apelle communément, l'Angleterre.
      Date & Lieu de Décès ; Jeudi le 23 Décembre, morte dans un brumeux et mouillé Londres.


    I. I WAS BREATHING ... but i wasn't alive

    Family Penthouse
    Liverpool, UK.
    Winter 1936 -


    J'avais 10 ans à cette époque. Nous étions dans la maison de retraite à Liverpool, et il y avait une énorme tempête de neige. On voyait à peine à l'extérieur. Les flocons de neige se heurtaient aux fenêtres avec ce qui semblait cette envie irrésistible d'entrer et d'envahir la maison. J'adorais ces moments-là. Car outre le cri désespéré du vent, des fenêtres et du crépitement du feu ans le salon, il n'y avait aucun bruit. Mes parents étaient couchés, mon père dans la chambre d'amis, ma mère dans la chambre des Maîtres. Ils s'étaient encore disputés. Quant à moi, je me tenais devant la grande baie vitrée, tout près du feu, avec un bouquin entre les mains. J'ai toujours aimé lire. C'était un de ces moyens que j'avais développé pour éviter de me mêler aux disputes de mes parents. Je ne dis pas que nous étions è l'époque une famille dis-fonctionnelle, loin de là. Mais les différents entre mon père et ma mère tournaient surtout sur l'argent ... et sur moi bien évidemment.

    Je n'ai jamais vraiment compris non plus. À cette époque là, la menace allemande se faisait de plus en plus imposante, et mes parents, bizarrement, ne semblaient pas se soucier que le monde pourrait (et entrerait) en guerre bientôt. Non. Ils se demandaient si leur petite et unique fille était bel et bien normal. Il faut les comprendre. Je n'ai jamais vraiment été le type à être extravertie. J'étais plutôt du genre à rester seule, sans voir mes supposées amies qui n'étaient en fait que les filles des amies à ma mère. Je n'aimais pas ces filles. Elles me semblaient ... vides. C'est en effet le problème que j'eus tout le long de mon existence ... je n'étais pas capable de vivre avec les gens de la haute société. Parler avec eux m'était impossible puisque le sujet qui les importait plus était leur propre nombril. Moi, je voulais voir le monde. Je voulais vivre. Je ne voulais pas être enchaînée dans ce monde matérielle, dont la seule chose qui importait fut l'argent.
    Bref, tout cela pour dire, que je n'étais pas une jeune fille très loquace, et que ma mère me trouvait plutôt bizarre. Et ce sentiment qu'elle avait, que sa fille était loin d'être normale, commença ce jour de tempête.
    Assise dans le salon, je commençais légèrement à m'endormir. Il devait être 23h, si je ne m'abuse. Puis, un bruit étrange me réveilla. Je sursauta et me levai rapidement. Mes pieds nus sur le sol froid, je me dirigeai vers la véranda, qui était fermée durant l'hiver, car souvent, les fenêtre se cassaient et la neige entrait. Alors on fermait l'accès pour y entrer pour ne pas que le froid envahisse la maison. Mais, téméraire et innocente comme je l'étais, j'ouvris quand même la porte, car j,entendais des petits bruits de l'autre côté de la porte. Étrangement, il ne faisait pas trop froid ici (ou bien était-ce l'excitation ou la peur qui roulait dans mes veines qui m'empêchaient de sentir quoique ce soit). J'aperçus que la fenêtre du fond avait un petit trou dans le bas. Et mes yeux, lorsque je regardais le sol, au bas de la fenêtre, s'agrandirent de stupeur.
    Un oiseau. Un oiseau avait défoncé la fenêtre. Comment! Pourquoi! Il n'y avait pas d'oiseaux l'hiver!
    Les questions parfois me reviennent lorsque j'y repense. Je n'ai jamais encore compris pourquoi cet oiseau était entré dans ma maison.
    Ce que je compris au fils des ans, en y repensant, c'était qu'à ce moment-là, mon obsession pour la mort écrasa mon obsession pour la vie.
    Je me dirigeai vers l'oiseau. Tranquillement. Je l'entendais pleurer et vit, en m'approchant, qu'il avait une patte et une aile cassée. Armée de la lampe de poche de mon père, je me penchai vers l'oiseau en braquant sur lui ma lumière. Il n'était pas capable de reculer mais je savais que s'il aurait été en santé, sa peur l'aurait obligé à s'enfuir. Je ne me souviens pas beaucoup de ce moment là. Si j'étais dans une sorte de transe ou bien si c'est mon cerveau qui a décidé d'oublier mais je me souviens d'avoir pris l'oiseau par le cou, de ma main libre. Et je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai serré la main. L'oiseau se débattit.

    Mon père entra à ce moment-là et je pus lire le choc dans ses yeux. Lorsque l'école recommença, mon père m'envoya dans le renommé collège religieux. Ce n'était pas tant religieux, mais on avait un cours à chaque semaine sur la Bible. À mon plus grand plaisir, car j'adorais tout le temps lorsque la soeur parlait de la vie ...après la mort.


    II. SHE OPENED MY EYES ... to a new, hostile and magnificent world

    Family House
    Newcastle, UK
    Summer 1948

    Ils étaient tous là. Des amis de mon père, des amies de ma mère, mes cousins, mes cousines, mes tantes, mes oncles, des cousins éloignés dont j'ignorais l'existence, des filles avec qui j'étais allée au College, d'autres avec qui j'allais à l'Université. Ils étaient tous rassemblés pour aider mes parents à préparer ce qui serait, selon ma mère, le jour le plus important de ma vie.
    Mon mariage.

    J'avais vieillis, depuis le jour de tempête où j'avais découvert en moi un petit côté sadisme. J'avais maturé. J'avais suivis toutes les indications de mes parents sans dire un seul mot. J'avais souris lorsqu'on me l'avait demandé. Je riais lorsqu'il fallait que je ris. À l'école, on me surnommait la Poupée de Porcelaine. Je disais rarement un mot, et je ne parlais que rarement à mes parents. Ils étaient fiers, ils étaient enfin contents, alors pourquoi leur gâcher tout cela.


    III. I'M CONFUSED ... but it feels oh so good

    IV. I'M NOT SCARED ... because i know i'm all alone anyway


II. Secret words











III. Open your mind
    Quelle est votre vision d'avril 1973 ?

      V. LET'S WALTZ ... in the monsters' ball


IV. What are you hiding?
    Pseudonyme/Prénom ; MOUETTE
    Âge ; 18 printemps
    Fille ou Garçon ; J'hésite encore xD
    Célébrité ; Camilla la Belle Smile
    Code du Règlement ; code ok.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Partenariat avec Archéopolis Smile


Dernière édition par Paige T. Collington le Mar 1 Sep - 19:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Sam 22 Aoû - 22:49

+1
Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth B. O'Connor
Admin |A woman's face is her work of fiction.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2743

Age : 26
Votre Prénom/Pseudo : Margaux
Nourriture : Rhésus positif.
Humeur : A jouer à pile ou face.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 25 ans. En parait 17.
● Citation: When other little girls wanted to be ballet dancers I kind of wanted to be a vampire.
● Relations:

MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Dim 23 Aoû - 0:19

Ah, enfin quelqu'un qui prend ma Paige <3
Bienvenue par ici Smile
Joli avatar !
PS: le code n'est pas bon Wink

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-dawn.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Dim 23 Aoû - 1:10

Merci bien! Smile J'adore le personnage, je pense qu'on peut vraiment exploité son histoire et tout Smile J'espère bien la représenté aussi hihi!
C'est de Misery Angel Smile Elle fait trop des beaux vavas! Et puis, avec Camilla, c'est dur d'avoir des vavas pas beaux xD
PS: Embarassed Oh noes! Je suis pas si paresseuse que ça vous savez! xD
Revenir en haut Aller en bas
Alexander P. MacDraw

avatar

Masculin Nombre de messages : 921

Age : 29
Votre Prénom/Pseudo : Chris.
Nourriture : Si seulement ils étaient comestibles.
Humeur : Insatiable, jamais rassasié de la peau froide de son ennemie.
Date d'inscription : 06/12/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: vingt-cinq ans.
● Citation: Il y a une extase qui marque le sommet de la vie, et au-delà de laquelle la vie ne peut pas s'élever. Et le paradoxe de la vie est tel que cette extase vient lorsque l'on est le plus vivant, et elle consiste à oublier totalement que l'on est vivant.
● Relations:

MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Dim 23 Aoû - 13:43

    Bienvenue. : )
    Bon courage pour ta fiche. Very Happy

    On tombe tous dans le piège du code. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Dim 23 Aoû - 15:23

Bienvenue parmi nous.
Code bon, cette fois-ci.
Bon courage pour la fiche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Mar 1 Sep - 19:49

Je veux simplement vous dire que je finis tout cela bientôt alors faut pas s'inquiéter je suis toujours là Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lisbeth B. O'Connor
Admin |A woman's face is her work of fiction.
avatar

Féminin Nombre de messages : 2743

Age : 26
Votre Prénom/Pseudo : Margaux
Nourriture : Rhésus positif.
Humeur : A jouer à pile ou face.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 25 ans. En parait 17.
● Citation: When other little girls wanted to be ballet dancers I kind of wanted to be a vampire.
● Relations:

MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Jeu 10 Sep - 14:52

On se s'inquiète pas Smile
Mais ne tarde pas trop tout de même Wink

_______________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prelude-to-dawn.forumactif.org
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 34
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   Jeu 8 Oct - 18:57

Délai dépassé. Compte supprimé.

_______________________________



©️ collapsingnight
Living is easy with eyes closed, misunderstanding all you see. It's getting hard to be someone but it all works out. IT DOESN'T MATTER MUCH TO ME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: come and break my feelings with your violence - COLLINGTON   

Revenir en haut Aller en bas
 
come and break my feelings with your violence - COLLINGTON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: ▬ Anciens membres; présentations-
Sauter vers: