AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It was nothing { PV

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: It was nothing { PV   Dim 7 Juin - 21:36


    It was nothing
    PV Kenneth


    * Quel temps ! *. Assise sur un rocher sur les falaises, Calypso était complètement trempée. Le pluie ne cessait de tomber du ciel et bien consciente qu’elle était sous la pluie, bien sûre, elle n’avait néanmoins aucune envie de s’en aller. Elle était bien sur son rocher après tout et puis la pluie n’était pas si dérangeante que ça. C’est vrai que la condition de vampire l’aidait beaucoup de ce point de vue car, il est vrai qu’il n’en aurait pas été pareil si elle était encore humaine. Elle aurait très certainement trouvée un endroit pour se protéger de la pluie et puis, surtout, elle ne serait très certainement pas dehors à cette heure tardive de la nuit avec les précédents événements. Il n’était pas conseillé de trainer trop tard la nuit, de peur de tomber malencontreusement sur un Black Blood. Même si elle avait la force des jeunes vampires, elle ne pouvait pas en dire autant de ses capacités pour se battre. Peureuse, elle n’avait même pas participée à la guerre, préférant se planquer dans une autre ville jusqu’à ce que le vent tourne. Enormément de choses avaient changés depuis son exil. Tortures, esclavages d’une grande partie des humains de Babylon par les Black Blood. Tout semblait être plongé dans le chaos le plus totale. Qu’en était-il de l’ancienne que Calypso connaissait ? Babylon, arriverait-elle à remonter à la surface ? Rien n’en était moins sûre, même si Calypso voulait garder l’espoir de pouvoir revoir cette ville qu’elle aimait tant comme elle était avant. Il fallait faire quelque chose, mais pour l’instant, la discrétion et se cacher étaient de mesure. Avec son exil, Calypso eut peur que son ancien clan ne l’accepte pas et qu’ils fassent d’elle une solitaire, mais elle espérait qu’en parlant et en s’expliquant avec Dwight qui servait en quelque sorte de chef, il voudrait bien lui faire réintégrer les rangs, même si l’atmosphère n’était plus la même, Calypso ne supporterait pas de devenir une vulgaire solitaire. La jeune vampire avait besoin du contact qu’elle avait autrefois avec les siens. Elle ne supporterait certainement pas d’en être privé et de se retrouver seule. Toujours assise sur le rocher, elle scrutait l’horizon sans but précis. Elle venait à peine de rentrer à Babylon. Un ou deux jours pas plus et elle n’avait pas encore vus les membres de son anciens clans. Et s’ils étaient tous morts dans cette terrible bataille ? Emery ? Non. Calypso secoua la tête pour se convaincre mais une expression affolée fendit son visage angélique. Même si ce dernier l’avait envoyé balader lorsqu’elle lui avait dis qu’elle l’aimait, elle ne pouvait rien changer à ses sentiments qui, pendant ses mois d’exil, se s’était pas taris. Elle l’aimait de plus en plus chaque jour, chaque mois qu’elle avait passée à réfléchir sur les évènements précédents la guerre vampirique. Décidant de bouger pour arrêter de penser à lui, elle décida de descendre de la falaise. Ça lui faisait bien trop mal de repenser à lui. Elle avait besoin de faire le vide et courir était certainement un très bon remède.

    Descendant la falaise en accrochant ses mains sur les roches et avec son habilité féline, elle ne mit pas longtemps à poser ses pieds contre le sol. Elle se mit à courir. Sa direction était la forêt. Pourquoi ? Surement pour essayer de se sécher un peu et puis, c’était un des rares endroits à Babylon qui n’était pas occupés. Arrivant enfin à son but, elle se balada pendant un petit moment entre les arbres, essayant de trouver une place sèche où elle était presque sûre d’être tranquille. Un énorme arbre trônant au milieu de la forêt semblant tout indiqué pour ça. En quelques élégantes enjambées elle y fut vite arrivée. Appuyant son dos contre le tronc de l’arbre, elle ferma les yeux et se laissa aller à ses pensées. Soudain, elle ressentit une présence non loin d’elle et une seconde après, sans qu’elle eut le temps de réagir, une main ferme s’abattit sur son bras. Apeurée, elle essaya de donner un coup de poing à la personne qui la tenait aussi fermement mais une autre arrêta son poing. Rien qu’à la pression des mains de l’inconnus sur son corps, elle sut qu’il était bien plus fort qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: It was nothing { PV   Sam 13 Juin - 17:14

    And when it rains on this side of town,
    It touches everything.


    Elle courait. Sous la pluie. L’eau dégoulinant de ses cheveux. Son parfum s’en échappait, et s’évaporait dans les airs, couvrant l’odeur du sol forestier mouillé. Elle avait peur. Elle était terrifiée. Les bruits des buissons l’effrayaient. Une fois à sa gauche. Puis à sa droite. Puis, au dessus d’elle. Comme si une meute la poursuivait. Et pourtant, il n’y avait que Kenneth. Il jouait avec elle. Il aimait la terroriser. C’était simplement un jeu, un rituel qu’il faisait pour chaque victime. Et il n’était qu’à la première phase de son festin : la poursuite. Il slalomait entre les arbres, sautait de l’un à l’autre, puis ne courait pas loin d’elle à même le sol. Et tout à coup, il s’arrêtait. Il ne faisait plus un bruit. Et elle fit pareil. Elle regardait tout autour d’elle, cherchant si son agresseur était là, à la regarder. Et c’est ce qu’il faisait. Tout en haut d’un arbre, la tête en bas, s’étant agrippé par les jambes, il la suivait du regard.

    LINE : « Qu’est-ce que vous me voulez ? » cria-t-elle, à bout de souffle.
    KENNETH : « Jouer. »


    La voix de Kenneth résonnait dans toute la forêt, créant un léger écho. La provenance du son était inidentifiable et elle continuait de s’agiter dans tous les sens pour savoir qui lui parlait. Le blondinet continuait de renifler à pleins poumons cette senteur qui se dégageait jusqu’à lui. Il s’imaginait déjà en train de la croquer et de la martyriser. Mais elle n’était pas encore assez épouvantée. Il se devait de la faire mariner encore.

    KENNETH : « Tu veux pas jouer avec moi ? »
    LINE : « Va te faire voir ! »


    Line s’appuya contre un arbre, complètement trempé à cause du déluge qu’il y avait ce jour-là. La surprendre, c’est ce qu’il devait faire. Alors, il sauta vers le grand pin où Line reposait, sans un bruit. Il ne disait plus rien, le silence était de marbre. Aucun bruit d’oiseau, ou de n’importe quel animal ne se faisait entendre. Il n’y avait que la pluie qui venait s’abattre sur la cime des plantes gigantesques de la forêt. Arrivé à destination, il commença à descendre petit à petit, pour venir s’accrocher tel une chauve souris à la branche la plus basse, sa tête arrivant juste devant celle de Line.

    KENNETH : « Comme ça ? »

    Sourire machiavélique. Cri d’effroi. Elle tenta de s’échapper, mais Kenneth l’attrapa rapidement par les cheveux. Elle criait encore plus, mais cette fois-ci, de douleur. Elle se débattait, voulait se libérer de l’emprise du vampire, mais rien à faire, elle tomba par terre. Alors, il se lâcha, arrivant sur ses pieds après une petite cabriole en l’air, comme il savait très bien les faire depuis qu’il avait travaillé dans le cirque de ses parents. Bloquant alors la jeune blondinette en tenant ses bras et ses pieds, il s’était positionné juste au dessus d’elle.

    LINE : « AU SECOURS ! »
    KENNETH : « Arrête de crier, personne t’entendra. »


    Elle continuait de crier, et il n’y avait qu’une manière de la faire taire. Reprenant l’usage d’un de ses bras, il lui asséna un énorme coup de coude dans le crâne. Elle était sonnée, mais continuait de murmurer. Pitié, qu’elle demandait.

    KENNETH : « Je n’ai plus aucune pitié. »

    Sur ces mots, il enfonça ses crocs dans le cou de la demoiselle. L’odeur du sang s’engouffrait dans ses narines, son corps se réchauffait et son appétit se satisfaisait. Puis, un bruit se fit entendre.

    KENNETH : « Et merde ! »

    Attrapant le corps inanimé sur son épaule, il entreprit de sauter vers une des plus proches branches, grimpant le plus rapidement possible jusqu’en haut pour y déposer ce qui restait de Line. Il ne voulait pas partager son festin avec quelqu’un d’autre, et ne voulait encore moins se faire voir par un humain. Alors, il finit de manger en haut, avant de redescendre pour voir qui s’était arrêté par là. Calypso. Un de ses joujoux préférés. Elle était si naïve, et elle ne voyait même pas à quel point il pouvait se moquer d’elle en jouant les gentils garçons. Un sourire aux lèvres, bien trop faux, mais semblant si vrai, il s’approchait d’elle, et vint même déposer sa main sur son bras. Très vite, il dut esquiver un coup de poing qui lui arrivait droit vers le visage et arrêtait cette dite-main.

    KENNETH : « Hey Caly’, calme, c’est que moi ! »

    Il était toujours penché en arrière, mais lâcha complètement la jeune femme.

    KENNETH : « Tu trembles. Ca va ? »

    Danforth se devait de jouer les gentils garçons au petit soin, car c’est comme ça qu’elle les aimait. Un sourire rassurant au visage, il espérait qu’elle allait se calmer. Bien sûr, il connaissait un tas de manière de détendre Calypso, mais il était d’humeur joueuse aujourd’hui, et sachant qu’elle le trouve très attirant, il allait en profiter. « Hot, and then cold, and then hot. », tel était son dicton. Il sauta jusqu’à la branche la plus accessible, et s’y assis, sans détacher son regard de son interlocutrice.

    KENNETH : « Ca fait longtemps que je t’ai pas vu, j’vais croire que tu m’évites comme la peste. »
Revenir en haut Aller en bas
 
It was nothing { PV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: GO TO THE PAST. :: FLASHBACK :: ▬ Saison Une & Deux; RP-
Sauter vers: