AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Run to you -PV-

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Run to you -PV-   Mar 26 Mai - 1:48

      CHAPTER ONE;
      Ma raison de vivre était partagée entre deux êtres
      L'une mon âme, l'autre mon cœur. J'ai du faire un choix.
      Je ne vous aimais qu'à deux et me voilà perdu dans les méandres de mes doutes.


***


    Kale observait les allers et venus des humains et des vampires. Cette situation durait depuis six mois et pourtant, il lui semblait qu'il la subissait depuis une éternité. Dans sa main droite reposait une photo. Un bonheur figé qui se trouvait loin de son quotidien. Andie, son Andie n'était plus. Le loup garou ferma fermement ses paupières, essayant de refréner les larmes de colère, de tristesse et de peur. Il ne devait pas craquer, il ne devait surtout pas dévier de sa route. Cela faisait trop longtemps qu'il espérait une piste. Il se souvenait encore du visage révulsé de sa grand mère quand, arrivant bride abattue, il l'avait trouvé, étendue dans le salon. Mortellement blessée, il ne lui restait que quelques instants à vivre. « S'il te plait, retrouve là, protège là.. Veilles toujours sur ta sœur mon loup » avait-elle murmuré avant de mourir. Kale serra le poing à ce souvenir. Il avait fauté, il avait échoué. Andréa n'était pas auprès de lui mais belle et bien aux prises des vampires. Et lui, restait complètement planté comme un con dans ces mines. Il se haïssait d'avoir eu cette faiblesse mais en même temps, il en connaissait les raisons. Blodwyn.

    La femme qu'il aimait par dessus tout et qu'il tenait à distance depuis cette fameuse journée. Sans son intervention, elle serait morte des mains du vampire qui avait tué Phyllis. Sans son intervention, Andréa serait auprès de lui. Ce jour là, Kale avait fait un choix lourd de conséquence et il ne le regrettait pas. Perdre Bee aurait été une trop grande douleur. Sa sœur était en vie, il le savait, il le sentait au plus profond de son être. Elle l'attendait. Il viendrait et pas plus tard qu'aujourd'hui. Le jeune homme devenait fou à faire du surplace. Aussi, après une dernière caresse sur la photo, il la rangea précautionneusement. L'heure était à l'action et non à la réflexion. Le visage fermé, il se dirigea vers Carolyn, située non loin de là. Sa meilleure amie qu'il avait sauvée in extrémis. Les deux jeunes gens ne s'étaient pas vraiment reparlé depuis l'effroyable guerre- Kale n'en avait pas la force, pas pour l'instant. « Carolyn.. Je sais que tu te poses des questions, je sais aussi que tu m'en veux de ne pas t'avoir fait confiance mais s'il te plait. Garde cette boîte jusqu'à mon retour et si je ne reviens pas.. Fais en sorte qu'Andréa l'est. » la supplia-t-il du regard avant de s'écarter précipitamment. Il ne devait pas faiblir, même face à ce regard intrigué, attristé. Kale J. Pierson avait une mission et rien ni personne ne se mettrait au travers de sa route.

    Kale jeta un dernier regard autour de lui. Dans ses yeux, on pouvait y voir une lueur déterminée, une brillance qui n'était plus depuis six mois. Le loup garou se préparait à une guerre sans merci, à une mission suicide mais que pouvait-il faire d'autre? Il s'agissait de sa sœur, de son âme. Sans Andie, il n'était plus rien. Elle était sa force, sa flamme, sa volonté. Son regard croisa celui de son ancienne petite amie. Plusieurs sentiments se bousculèrent. L'amour. Bien qu'il l’ait rejeté, éloigné de lui, le loup l'aimait tendrement mais la perte de sa cadette avait eu raison de leur relation. Il ne pouvait rester auprès d'elle sans se dire que si Blodwyn était là aujourd'hui, ce n'était que grâce à son sacrifice. Le deuxième sentiment fut l'envie impérieuse de se réfugier dans ses bras, de prendre soin d'elle. Puis la dernière mais la moins négligeable.. la colère; Le besoin de hurler sa fureur, la nécessité de l'accabler. Aussi, préféra-t-il se détourner une énième fois, de lui montrer son refus du moindre contact. Pierson ignorait s'il la reverrait ou s'il s'apprêtait à se jeter dans l'antre du diable sans retour possible. Néanmoins, la perspective de soustraire Andie à son enfer le poussait vers l'avant -le forçait à mettre un pas devant l'autre.

    Le loup expira comme pour se donner du courage, comme pour ôter la tension qui l'habitait mais rien à faire. Il restait tendu comme un arc. Attrapant sa veste en cuir, il s'enfonça dans la forêt, courant sous forme humaine, à l'affût du moindre bruit suspect. Il savait de source sûre que sa sœur sortait à chaque heure fixe le jeudi. Dans quel était la trouverait-il? Allait-elle lui en vouloir? Toutes ses questions qui restaient obstinément sans réponse. Arrivé au point de non retour, il inspira et expira. L'heure était venue de se jeter dans le tas, de combattre pour sa vie, pour son âme. Kale avait muri depuis six mois. Il n'était plus le jeune homme farceur et frondeur. Plus réfléchi, plus renfermé et taciturne, il avait gagné en maturité et en cynisme. La vie vous forçait à vous adapter en conséquence et s'était exactement ce qu'il avait fait. Il s'apprêtait donc à s'approcher de la lisière quand un bruit de branche cassée le fit se retourner. Devant lui se trouvait Bee, essoufflée. Que faisait-elle là? « Blodwyn? Que fais-tu là? C'est dangereux, retournes aux mines. On a besoin de toi là bas » murmura-t-il rapidement. Elle devait partir. Risquer sa vie passé mais la sienne, hors de question. Son sacrifice ne devait pas être vain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mar 26 Mai - 9:51

    Blodwyn était assise sur une grande pierre, sous un arbre à l'extérieur des mines, elle discutait avec une humaine, ou plutôt, elle entendait les déboires d'une humaine qui en avait légèrement trop sur le coeur. Malgré le fait qu'elle regardait l'humaine, Zoé, dans les yeux et qu'elle acquiesçait sans cesse à ses propos, elle n'écoutait pas réellement. Blodwyn, six mois plus tôt, aurait porté une attention généreuse à cette Zoé, mais les choses avaient changés. En fait, elle commençait à en avoir marre d'entendre tous ces humains se plaindre, alors qu'ils étaient libres et en vie. Ce n'était pas le cas de tous les habitants de Babylone. Plusieurs éternels geignards commençaient à taper royalement sur les nerfs de la louve blanche. Pour qui la prenait elle? Un psychologue bénévole? Elle n'avait jamais eu l'occasion de terminer ses études de médecines, elle pouvait guérir les blessures du corps, certes, mais pas celles du coeur. Elle avait déjà beaucoup de mal à panser les siennes.

    **Flashback**


    La souffrance était horrible, la patte inférieure droite de Bee venait de se plier dans un énorme craquement sonore. Blodwyn ne put que s'effondrer dans un hurlement de douleur. Elle n'arrivait plus à bouger le membre fracturé, ni même à se relever sur trois pattes. Elle rampa quelques mètres, devant son assaillant qui avait gagné la bataille. Le pelage blanc de la louve était maintenant teinté de rouge, sur son museau, ses pattes, sa nuque et ses oreilles. Elle n'avait plus rien de la gracieuse louve, agile et rapide. Elle était pittoresque, tentant de s'éloigner de son ennemis qui approchait, même si elle savait que cela ne servait à rien. Elle le savait et l'avait toujours su, elle était une erreure de la nature, elle n'était pas digne d'être une louve, elle ne possèdait aucune once de méchanceté, elle était minuscule et n'avait que sa vitesse et son agilité pour combattre. Son ennemi l'avait bien compris, il s'était donc débrouillé pour que Bee perde le seul atout qui la rendait digne d'être une louve. Maintenant, elle n'avait plus rien.

    Lorsque le vampire se pencha sur elle pour en finir, Bee ferma les yeux, durant un quart de seconde, durant lequel il ne se passa rien du tout. Elle ouvrit les yeux pour se rendre compte que son bourreau n'était plus là. Il était à quelques mètres, se battant avec férocité contre un autre loup. Phyllis. Elle avait toujours été là pour elle, et elle l'était encore, dans un moment aussi critique. Phyllis ne devait pas être là, son rôle était de protéger les humains, pas les louves indignes. Blodwyn ordonna à Phyllis de ne pas s'occuper d'elle, mais sa grande amie ne démordait pas. Après une longue bataille, devant laquelle Blodwyn se sentait totalement impuissante, Phyllis finit par s'effondrer sur le sol humide. Bee poussa un hurlement d'alarme. Phyllis était blessée, il fallait faire quelque chose, il fallait la soigner. Le vampire s'était déjà retourné vers la louve blanche, l'air sadique. La vie de Blodwyn défila devant ses yeux, ses parents, ses amis, ses réussites, ses échecs, sa vie de louve, ses études, Tenessee, Kale.... Kale?!

    Ce dernier venait de bondir et de s'interposer entre Bee et le vampire. Le rythme cardiaque de la jeune femme s'arrêta, le temps de quelques battements. Il ne fallait pas, il allait être blessé, il avait déserté sa position. Elle entendit Kale dans sa tête. Il venait de la choisir, elle, plutôt qu'Andie qu'il avait laissé se faire emmené par les vampires. Les deux femmes s'étaient trouvées en difficultés au même moment, et Kale était venue vers elle? *Tu es fou? Ils ont Andie, Kale! Ils ont Andie!* Elle répétait sans cesse la même chose, et Kale, borné, ne retourna pas vers sa soeur. Blodwyn lui en voulait, mais en même temps, elle lui était reconnaissante. Elle ne se le pardonnerait jamais si quelque chose arrivait à Andie par sa faute. Elle assista, de nouveau impuissante, à ce combat, dont l'issue fut légèrement meilleure. Le vampire batit en retraite, mais il était déjà trop tard. Les humains avaient été capturés, Bee était blessée et elle n'arrivait pas à se connecter aux pensées de Phyllis qui gisait à quelques mètres.

    Phyllis. Blodwyn rampa jusqu'à elle, tout en reprenant forme humaine. Il n'y avait aucun vampire dans les parages, ils s'étaient envolés, pour l'instant. Bee attrapa une chemise d'homme au passage, sur un cadavre et l'enfila. Elle se trainait sur le sol, sa fracture ouverte était encore plus horrible sous forme humaine, mais elle ne s'en faisait pas. Elle ne pensa même pas aux infections qui l'attendaient si elle ne s'occupait pas de cela, ni au fait qu'elle pouvait manquer de sang si elle ne pansait pas sa jambe. Elle arriva près de la grande et magnifique louve qu'était Phyllis. Si imposante, si forte, si immobile. Bee chercha un pouls, elle ne trouva rien. Elle se mit à frapper le grand animal, aveuglée par les larmes. Elle n'était pas dupe, la poitrine du loup ne bougea pas, elle ne respirait plus. Effondrée, elle criait à l'injustice. Les deux personnes qu'elle aimait le plus venaient de faire d'énormes sacrifices, pour elle, alors qu'ils auraient dut la laisser à son sort et faire ce pour quoi ils étaient au monde; sauver les humains.

    Ce jour-là, Blodwyn pleura toutes les larmes de son corps, jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche de l'intérieure. La blessure de sa jambe fut rapidement guérie, en moins de deux jours. Ses blessures intérieures n'arrivèrent pas à guérir, au fil des jours, des semaines, des mois, elles s'infectèrent, jusqu'à ce Blodwyn elle-même se sente comme un poison sur patte. Un poison qui avait mené sa meilleure amie vers la mort, et qui n'avait apporté que des regrets à son petit ami. Kale s'éloigna lentement d'elle, au fil du temps, Bee ne lui en voulut pas, elle comprenait. Par sa faute, parce qu'elle avait été faible et inutile, Andie s'était fait prendre, Phyllis était morte et Kale n'était plus que l'ombre de lui-même. Jamais elle ne se le pardonnerait.

    **End**


    Blodwyn leva la tête, une fraction de seconde et croisa le regard de Kale qui lui passa sous le nez, en lui portant à peine attention. Elle sentit, comme à chaque fois, le mépris qu'il pouvait ressentir à son égard, et baissa les yeux, honteuse. Cependant, elle n'avait pas uniquement vu du mépris dans ce regard. Elle y avait vu aussi, une grande détermination, quelque chose d'inhabituel, du moins ces derniers temps. Cela éveilla la curiosité de la jeune louve. Elle se leva lentement et Carolyn qui semblait inquiète, vint la rejoindre en courant, elle lui raconta sa rencontre avec Kale. Il n'en fallu pas plus à Blodwyn pour comprendre. Si Kale croyait qu'il allait courir vers une mort certaine, sans réfléchir, et seul, il se trompait. Elle se mit à sa poursuite, il marchait d'un pas assuré, mais en courant, elle arriva rapidement à le rattraper. Il sembla surpris de la voir et lui demanda ce qu'elle faisait. Elle ne passa pas par quatre chemins.

    "Non mais tu es idiot ou quoi? Qu'est-ce que tu crois que tu vas faire? Les vampires vont t'arreter avant que tu ne franchisses dix pas sur leur territoire. Crois-tu que tu vas rendre service à Andie en te suicidant? Je suis venue t'en empêcher. Tu ne peux pas partir en mission commando par toi-même, sans prévenir, il te faut un plan. Réfléchis un peu, merde! Tu as complètement perdu la tête, Kale Pierson!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mar 26 Mai - 18:40

    Il approchait de son but, de sa mission. Il arrivait à un point où c’était quitte ou double. Ou bien il repartait avec Andie, ou bien elle s’en sortait et lui, il périssait. Dans les deux cas, sa sœur serait libre et lui, il aurait enfin réussit à tenir la promesse faite à sa grand-mère. Il ne la décevrait pas une seconde fois. Sa sœur devait, non elle allait s’en sortir. Rien que l’idée qu’elle donne son sang à des vampires le révulsait. Non, cela ne pouvait plus durer. Il fallait qu’elle sorte de là et Kale donnerait sa vie s’il le fallait. A quoi bon continuer si votre raison de vivre se trouve l’esclave de ce que vous combattez depuis des années ?! Plus rien ne le raccrochait à la vie. Une petite voix lui souffla l’existence d’une louve blanche mais il la fit taire aussitôt. Le loup se trouvait dans l’incapacité totale de lui retourner ses sentiments. Il était trop ancré dans sa propre douleur pour imaginer ne serait-ce un instant, la serrer dans ses bras. Bien sûr, c’était du pur égoïsme, il le reconnaissait sans problème. Or, dans son monde devenu noir, Kale s’en moquait. Que pouvait-il lui apporter si ce n’est de la souffrance ? Le couple s’était séparé sur la longueur, chacun en proie avec sa culpabilité. Les gestes tendres, les mots doux, le jeune homme n’avait pu les lui transmettre. Tout son être se révulsait au moindre contact et depuis, un fossé s’était crée entre eux. Insurmontable ? Peut-être bien. Il n’en savait rien. L’un et l’autre ils gardaient leur rancœur devenue poison dans leur veine. Aussi, s’ils prenaient le temps de s’expliquer, de mettre les choses à plat, alors peut-être il résidait encore une chance pour eux. A moins que cette ultime conversation ne soit la fin définitive à leur romance. Une relation fragilisée par le temps et les épreuves. Cela ne faisait que si peu de temps qu’ils étaient ensemble quand la guerre avait éclaté. Une union trop vulnérable, trop précaire pour survivre à une telle situation.

    Un bruit de branche cassée le fit se retourner, aux aguets. Si un vampire voulait se battre, tant mieux, cela lui ferait de l’entraînement. A la place, il y découvrit Blodwyn, celle qui hantait ses pensées quelques instants plus tôt. S’il fut une nouvelle fois surpris de sa beauté, de cette nouvelle aura l’entourant, il ne montra rien que cette froideur assassine dont il s’employait à montrer aux autres. Un comportement si loin de l’ancien Kale. Ce dernier, malgré les épreuves avaient toujours gardé cette flamme de bonté, ce sourire attendrissant et cette brillance malicieuse dans le regard. Or, aujourd’hui, six mois après la guerre, il ne restait plus rien. Juste ce vide et cette froideur comme si plus rien ne le touchait, comme s’il était mort. En quelque sorte, c’était le cas. Sans Andie et Bee, ils n’étaient plus rien. Carolyn lui manquait tellement. A croire qu’il n’arrivait plus à communiquer avec personne, comme si l’enlèvement de sa sœur et la mort de sa grand-mère l’avaient amputé de la parole. A la place de l’amour et la tendresse, il s’entendit parler froidement, la renvoyant vers les mines. La réponse ne tarda pas à fuser de la part de la jeune femme « Non mais tu es idiot ou quoi? Qu'est-ce que tu crois que tu vas faire? Les vampires vont t'arrêter avant que tu ne franchisses dix pas sur leur territoire. Crois-tu que tu vas rendre service à Andie en te suicidant? Je suis venue t'en empêcher. Tu ne peux pas partir en mission commando par toi-même, sans prévenir, il te faut un plan. Réfléchis un peu, merde! Tu as complètement perdu la tête, Kale Pierson! »

    Kale balaya ces paroles d’un geste de la main, nerveux. Il connaissait les risques, il en avait même parfaitement conscience mais plus rien ne le retenait. Il lui restait plus qu’une seule chose à faire. Elle n’allait quand même pas l’en empêcher ?! Blodwyn était même la moins bien placée pour lui faire la moindre remarque. Elle vivait grâce à son sacrifice. Elle ne pouvait décemment l’arrêter, il devait sauver sa sœur. Elle devait être en mesure de le comprendre non ?! « Alors j’en tuerais le plus possible rien que pour m’assurer qu’elle va bien, qu’elle est toujours vivante ! Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? Que je reste planté comme un con en sachant qu’elle souffre ? Bordel Bee, elle est esclave des vampires les plus sanguinaires que l’on connaît ! Que crois-tu qu’elle fasse ? Elle est dans un putain d’enfer et je vais l’en sortir ! Moi vivant, aucun vampire ne la touchera. » Répliqua hargneux en s’approchant d’elle. Kale énervé, n’était jamais bon à titiller –qui plus est quand il recassait jalousie, amertume, sentiments avortés et passion débridée, à votre encontre. « Ce qui n’est pas ton cas si je ne m’abuse. Tu ne crois pas que je n’ai pas vu le manège de ce vampire ? Il te tourne autour comme une charogne et toi, tu dis amen ! » L’attaqua-t-il sous fond de jalousie dévorante. Le loup en lui, se rebellait face à ce traitement. Allégeance à un membre de sa meute, et colère face à cette trahison ; Deux émotions bien distinctes qui le perturbaient. Kale était complètement perdu. Après un dernier regard noir, il se retourna, lui montrant son dos alors qu’il fixait la lisière. Il se fichait bien des risques. Il devait la sauver, il la sauverait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mar 26 Mai - 23:34

    Blodwyn ferma les poings, bras tendus vers le sol, emplie de rage. Kale avait toujours été impulsif, mais là, c'était le comble de l'idiotie. Kale n'avait pas fait tout ça pour aller se jeter dans la gueule du loup - façon de parler - sans s'y préparer. Lui plus que quiconque devait savoir que ce n'était pas le moment de faire ce genre de connerie. Cela réduirait les effectifs, leur clan perdrait une arme redoutable si Kale se faisait tuer. Bee comprenait, et désirait de tout son coeur qu'Andie revienne, elle donnerait sa place avec joie si cela fut possible, mais le passé était le passé. Kale avait sauvé Blodwyn, pas Andie, sur un coup de tête, et ce n'était pas sur un autre coup de tête qu'il allait ramener sa soeur au camps. Elle savait qu'elle n'arriverait pas à le convaincre de rester. C'est pourquoi elle avait décidé de ne pas le laisser y aller seul. Elle le suivrait, qu'il le veuille ou non. Cela ne l'empêcherait pas la louve d'exprimer son désaccord.

    "Et que comptes-tu faire, monsieur le héro? Te balader gentiment, demander le chemin aux Black Blood, prendre ta soeur par la main et la ramener? Ils ne te laisseront même pas traverser d'un poil sur leur territoire, ils te tueront avant même que tu n'aies pu voir Andie, tu vas lui enlever toutes ses chances de survie, parce que tu auras été trop idiot pour chercher de l'aide, ou bien simplement pour réfléchir avant d'agir! Tu veux sauver Andie? D'accord, mais fais-le intelligemment, bordel!"

    Croyait-il qu'elle n'y avait jamais pensé? Elle avait souhaité le retour d'Andie, probablement encore plus chèrement que Kale lui-même. Comment pouvait-elle supporter de se savoir saine et sauve, alors qu'on lui en voulait pour cela, qu'on la méprisait pour être toujours là, alors que Phyllis était morte et qu'Andie était prisonnière, à cause de ses faiblesses? Bee n'arrivait tout simplement pas à vivre avec ces remords, sa honte, sa tristesse, et en plus de tout ça, Kale lui faisait payer amèrement, à tous les jours, par son ignorance. Les poings fermés de Bee tremblaient sous le coup de l'émotion, elle avait, comme toujours, une envie folle de s'écrouler devant lui, de le supplier de lui pardonner, mais elle ne pouvait plus se permettre d'être faible, elle devait se tenir droite, pour le bien de tous, ses sentiments devaient passer en second, plus que jamais, aujourd'hui. Elle avala sa salive difficilement alors que Kale lui cracha au visage son rapprochement avec Tennessee.

    Son coeur fit un tour sur lui même, il se tordit de douleur. Quoi, maintenant il lui faisait une crise de jalousie? Kale avait fait comprendre à Bee qu'il ne voulait plus d'elle dans sa vie et cela depuis le jour où il avait choisi de la sauver, au lieu de sa soeur. Puis maintenant, il lui faisait comprendre qu'il était dégouté que quelqu'un prenne du temps pour elle? Devait-elle rester vieille fille jusqu'à la fin de ses jours, juste au cas où Kale changerait d'avis? Elle en avait marre d'attendre que la poussière ne retombe, elle en avait marre de s'endormir en sanglotant en pensant qu'elle aurait préféré être morte à la place de Phyllis, comme ça Kale n'aurait pas eu à choisir, Andie serait en sureté, et le loup serait tout probablement heureux aujourd'hui. Pourquoi devait-elle être aussi faible?

    Mais Blodwyn Graham n'était plus faible. Elle était belle et bien morte ce jour-là sur le champs de bataille. Elle n'existait plus. À sa place, il y avait une louve froide, brisée et amère, qui avait appris à se battre, qui avait appris à ne plus rien ressentir, ou du moins à ne plus laisser paraître le contraire. Elle plissa le front, ses yeux emplis de mépris, puis elle leva le menton en signe de défi devant son ex petit ami, afin de lui montrer qu'elle en avait rien à faire de ce qu'il pensait au sujet de ses relations. Elle croisa les bras, provocante. Oui, après la grande bataille, elle avait retrouvé Tennessee, un vampire qui la fascinait depuis leur première rencontre, avec qui elle n'aurait jamais cru reprendre contact. Le fait qu'ils se soient retrouvés dans le même clan avait compliqué les choses, au début, du moins. Mais Bee avait finit par comprendre que Kale ne l'aimait plus, dès le moment où il avait compris son erreur. Alors oui, elle commençait tranquillement à laisser Tennessee prendre une place plus importante dans sa vie, mais elle le faisait parce qu'elle était certaine que Kale était passé à autre chose depuis longtemps. Maintenant, le loup devait assumer.

    "Lui au moins il ne me hait pas à cause des erreurs qu'il a lui-même commises!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mer 27 Mai - 0:54

    "Et que comptes-tu faire, monsieur le héros? Te balader gentiment, demander le chemin aux Black Blood, prendre ta sœur par la main et la ramener? Ils ne te laisseront même pas traverser d'un poil sur leur territoire, ils te tueront avant même que tu n'aies pu voir Andie, tu vas lui enlever toutes ses chances de survie, parce que tu auras été trop idiot pour chercher de l'aide, ou bien simplement pour réfléchir avant d'agir! Tu veux sauver Andie? D'accord, mais fais-le intelligemment, bordel!" s'énerva Blodwyn. Jamais au grand jamais Kale l'avait vu perdre le contrôle, voir même jurer. C'était un changement pour le moins déstabilisant surtout que la seule réplique qui lui venait était d'une nullité sans nom à savoir : tu sais que tu es très belle quand tu t'énerves?! Mais revenons à nos moutons ou plutôt à nos loups. Le jeune homme plongea son regard dans celui de son ex-petite amie. Il trouvait cela tellement surréaliste de la nommer ainsi. Pour Kale, rien n'était fini, il l'aimait toujours mais il se trouvait dans l'incapacité à lui rendre ses sentiments, à faire preuve de tendresse. Il n'était plus rien que ce loup en colère, triste et prêt à mourir pour que son âme retrouve la lumière. Pouvait-on l'en blâmer? Oui. Même énormément. Il avait juré à Bee d'être toujours près d'elle, même lorsqu'il ignorait ses sentiments. "C'est mon affaire ! Cela ne concerne en rien la meute et encore moins ces suceurs de sang ! C'est ma sœur Bee ! C'est ma sœur" répéta-t-il avec douleur, les larmes aux yeux. L'aîné Pierson était à bout de nerf. Il souffrait depuis trop longtemps, il conservait trop de rancœur et de haine au fond de lui. Trop pour un seul homme. S'il ne faisait pas quelque chose, il finirait dingue. A la place, il s'entendit lui, et sa crise de jalousie. Un sujet qu'il rêvait de jeter à la figure de la jeune femme tout en sachant que cela serait déplacé. Toutefois sa réponse lui fit l'effet d'un coup de poing dans le ventre.

    "Merde Bee, tu penses vraiment que je te hais? Que j'ai commis une erreur en te sauvant? C'est vraiment ce que tu penses?" la questionna-t-il en s'approchant d'elle, indifférent au fait qu'ils étaient un peu trop bruyant à cet instant. "Je t'aime à un point que tu n'imagines même pas ! Je t'ai sauvé parce que je t'aime Bee. Parce que je t'aime !" reprit-il avec passion avant de lui tourner, le dos, passant une main sur son visage impuissant. "Mais que tu ailles avec ce suceur de sang, que tu le laisses t'approcher, ça je ne peux pas ! Putain mais qu'est-ce qu'il vous arrive à toi, Conrad et Alex? Les vampires vont tous nous tuer quand ils auront l'occasion et vous, vous faites ami ami avec eux, pire t'es limite à coucher avec crétin !" s'emporta-t-il en lui faisant face à nouveau. "Je ne t'ai pas sauvé pour ça" termina-t-il hargneusement. Kale faisait parti des personnes qui voyaient d'un très mauvais œil cette historie d'association. La paix entre les deux clans se révélait trop fragile. Un jour où l'autre, ils s'entretueront. Alors oui, il ne comprenait pas du tout leur comportement, et ne l'acceptait que par obligation. Il ne trouvait plus sa place dans ce nouveau concept. Aussi, s'obstinait-il à rester loin d'eux, à ruminer sa vengeance tout en exprimant son mécontentement par un comportement asocial. La colère surplomba alors ses sentiments. Si elle voulait aller avec ce monstre, qu'elle y aille mais alors qu'elle ne l'approche plus.

    "Casses-toi, il s'agit de mon combat pas du tiens !" reprit-il durement à son intention. Il n'existait plus rien de Kale. Il l'avait enfoui profondément, le rendant intouchable. La flamme qui avait survécut dans son regard, malgré tout venait de s'éteindre peut-être à tout jamais. Le simple fait d'imaginer son unique amour se donner à cette créature le tuait. L'âme du loup hurlait son agonie. Face à celle qu'il considérait comme une étrangère, Kale se transforma. Il accomplirait sa mission, coûte que coûte. Toutefois, à peine avait-il fait cinquante mètre qu'une masse le fit tomber dans les feuilles mortes. Une louve blanche. "Fiche moi la paix !" hurla-t-il en pensée. Il ne fallait pas qu'elle le suive, elle devait retourner là bas. " Retourne auprès de ton suceur de sang" ajouta-t-il avec un grognement sinistre. Kale était prêt à se battre même contre elle. Il n'y avait plus que le loup et non l'homme amoureux. Elle l'avait achevé, elle l'avait tué et désormais, il ne faisait plus la différence entre amis ou ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mer 27 Mai - 2:05

    "C'est mon affaire ! Cela ne concerne en rien la meute et encore moins ces suceurs de sang ! C'est ma sœur Bee ! C'est ma sœur" Blodwyn sentit toute la détresse dans la voix de Kale. Andie lui manquait, il voulait la revoir, c'était légitime. Elle comprenait, mais elle ne pouvait pas le laisser aller vers une mort certaine, même si elle partageait la détresse de son ex petit ami. Cependant, Kale avait tord sur une chose. Elle baissa la tête. "Ça me concerne tout autant que toi, Kale." Et elle en était persuadée. Si cela n'aurait pas été d'elle, Andie serait bien en sécurité avec son grand frère, Phyllis serait probablement toujours en vie, d'ailleurs. Kale était probablement trop aveuglé par la perte de sa soeur pour voir à quel point Blodwyn n'était plus qu'une énorme boule de remords. Cela n'avait pas d'importance.

    Contre toute attente, Kale changea de disque. Il sembla outré du fait que Bee pense qu'il la détestait. Il se lança dans un discourt tout à fait différent. Il s'approcha d'elle, soutenant son regard afin de se faire comprendre. "Je t'aime à un point que tu n'imagines même pas ! Je t'ai sauvé parce que je t'aime Bee. Parce que je t'aime !" Le sol sembla se dérober sous ses pieds, mais elle resta debout, complètement paralysée devant cette révélation. Le choc était puissant, déstabilisant. Bee ne sut que penser, ni que répondre. Elle était complètement bouleversée. Comment pouvait-elle croire une telle chose? Tout ce qu'elle avait pu voir dans le regard de l'homme qu'elle aimait, depuis six mois, était de la déception, du mépris, des remords. Elle n'y comprenait rien. L'envie de s'effondrer à genoux était encore plus puissante, mais elle tint bon. Elle détourna la tête afin de contenir ses larmes. Elle ne pouvait regarder dans les yeux de Kale, au risque de s'y perdre à jamais. Lui aussi, s'était retourné, pour reprendre le contrôle sans doute.

    "Mais que tu ailles avec ce suceur de sang, que tu le laisses t'approcher, ça je ne peux pas ! Putain mais qu'est-ce qu'il vous arrive à toi, Conrad et Alex? Les vampires vont tous nous tuer quand ils auront l'occasion et vous, vous faites ami ami avec eux, pire t'es limite à coucher avec ce crétin ! Je ne t'ai pas sauvé pour ça" Si Blodwyn avait eu un moment de faiblesse, elle était maintenant prète à rugir comme un fauve. "Tu ne m'as pas sauvé pour ça?!! Mais tu m'as sauvé pour quoi, KALE!?? Pour me punir à chaque seconde par ton mépris?! Pour que je regrette à tous les jours que Dieu fait d'être encore en vie?! Que veux-tu que je fasses maintenant?! Hein?! Qu'est-ce que je dois faire!? Tu nous aurais rendu service à tous les deux en t'occupant d'Andie et en me laissant crever!" Blodwyn combattait son envie de fondre en larme devant Kale, elle n'avait pas pleuré depuis la mort de Phyllis, elle n'allait pas le faire maintenant. Ce qui était fait, était fait.

    "Casses-toi, il s'agit de mon combat pas du tiens !" Il se retourna et se transforma, puis se mit à courir en direction de la forêt. Il n'allait pas s'en sortir aussi facilement. Blodwyn se mit à courir, se débarrassant de ses vêtements avec une vitesse surprenante et prenant sa forme animale. Elle était toujours aussi petite et toujours aussi agile, mais elle était aussi beaucoup plus forte. En quelques bons, elle rattrapa Kale et le fit basculer sur le côté. *C'est aussi mon combat Kale, Andie en est arrivée là par ma faute!* pensa-t-elle avec sincérité. "Fiche moi la paix ! Retourne auprès de ton suceur de sang" Comme seule réponse, Bee fit claquer ses dents à deux centimètres du visage de Kale. Il n'allait très certainement pas la faire changer d'avis en lui envoyant des commentaires blessants. Elle se planta devant lui, les crocs bien en évidence, prète à bondir s'il le fallait. Elle se fichait bien que Kale soit plus fort. Elle était déterminée à lui bloquer le passage.

    *Je me fiche bien de tes états d'âmes Kale, je me fiche que tu me détestes. Parce que jamais je ne croirai tes conneries au sujet de tes sentiments, ton regard te trahi! Tes yeux me haissent! Mais je n'en ai rien à faire de ce que tu penses de moi, je ne te laisserai pas partir comme ça! Il te faut un plan, il te faut de la préparation, il te faut de l'aide, même si ton égo démesuré te dicte le contraire! Soit tu reprends tes sens, soit tu me passes sur le corps!* Elle savait que la seconde option était la plus probable et elle ne doutait pas que Kale n'allait pas se retenir de lui régler son compte. Au fond d'elle, elle était toujours persuadée que sa mort aurait épargné bien des misères aux gens qu'elle aime, alors elle se fichait complètement de mourir sous les crocs de son amour, même que cette mort lui convenait parfaitement, elle le méritait d'ailleurs, pour toute la souffrance qu'elle avait causé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mer 27 Mai - 19:27

    "Tu ne m'as pas sauvé pour ça?!! Mais tu m'as sauvé pour quoi, KALE!?? Pour me punir à chaque seconde par ton mépris?! Pour que je regrette à tous les jours que Dieu fait d'être encore en vie?! Que veux-tu que je fasses maintenant?! Hein?! Qu'est-ce que je dois faire!? Tu nous aurais rendu service à tous les deux en t'occupant d'Andie et en me laissant crever!" lui asséna-t-elle, sans pitié. Alors ainsi, c'est ce qu'elle pensait de lui. Qu'il n'aurait jamais du la sauver? La douleur fit sa place rouvrant la plaie béante en plein milieu de son cœur. Il la détestait pour cette pensée. Où était passée la femme qu'il aimait, celle douce et gentille? Kale mesurait l'étendu des dégâts; Perdu dans les méandre de sa souffrance, de son obsession pour Andie, il n'avait pas remarqué le drame qui se jouait en Blodwyn. Il semblait trop tard pour la faire changer d'avis, pour lui faire comprendre qu'il l'aimait toujours. Une relation tuée dans l'œuf. Le loup ne trouvait rien à ajouter, les derniers fils auxquels ils se raccrochaient inconsciemment venaient de céder, libérant le fauve en lui. Il s'obstina donc à la rejeter, que pouvait-il faire d'autre? Les deux jeunes gens ne savaient plus communiquer entre eux. Aussi, céda-t-il à la facilité, se transformant pour partir vers ce qu'il appelait sa destinée. Toutefois, il n'alla pas bien loin car une masse le percuta avec violence, les envoyant plus loin dans les feuilles mortes. Enervé, Kale grogna, tentant une nouvelle fois de mettre de la distance entre eux. Mais pourquoi insistait-elle? *C'est aussi mon combat Kale, Andie en est arrivée là par ma faute!* pensa-t-elle avec sincérité. Tout son être se brusqua à cette idée. Il aurait aimé lui dire que non, mais dans un sens oui. Il l'avait choisie elle car le loup avait évalué les risques. Bee était beaucoup plus proche, elle avait plus de chance d'être sauvée, elle faisait partie de la meute. Mais par dessus tout, l'homme avait fait un choix. Andie pouvait être encore sauvé, pas Blodwyn et son cœur avait tranché en sa faveur.

    La colère semblait habiter les deux loups, la louve claquant des dents à quelques centimètres de son museau. En retour, il grogna plus fort. Il ne souhaitait pas lui faire de mal mais s'il elle l'en forçait, il n'hésiterait aucunement. La suite de ses pensées le firent trembler d'une rage continue. Elle se fourvoyait mais ses pensées étaient tellement emmêlées qu'il n'arrivait à lui transmettre sans que cela confus, incompréhensible. Ils devaient parler mais le temps lui manquait. Plus il s'attardait dans la forêt et plus sa marge de manœuvre s'amoindrissait. Le temps s'écoulait vite, trop vite pour qu'ils tiennent cette conversation. **Cesse de penser ainsi** feula-t-il en réponse à ses pensées. Blodwyn n'arrêtait pas de dire qu'elle aurait du mourir. Songeait-elle au mal qu'elle lui faisait? Si elle ne vivait pas pour lui alors qu'elle le fasse pour son suceur de sang. La douleur engloba tout son être, anesthésiant l'homme en lui. Seul le loup avançait. Se relevant péniblement, il la toisa en grognant. ** Tu ne comprends rien ! Ce n'est pas toi que je déteste, je n'ai pas su la protéger comme je n'ai pas su le faire pour toi ! C'est de ma faute, entièrement de ma faute !!! Qu'est-ce qu'il faut que je te dise pour que tu comprennes que ta vie m'importe? Que si le choix était à refaire, je le referais. Nous avions perdu Phyllis, je ne pouvais pas te perdre toi mais maintenant, je dois sauver ma sœur, je dois tenir cette promesse et il est hors de question que tu viennes avec moi !! La meute a besoin de toi** essaya-t-il avec une diplomatie qui le surprenait avant de reprendre ** Maintenant, s'il faut te passer sur le corps, je n'hésiterai pas ! Pas si c'est pour te protéger même si c'est pour te voir ensuite dans les bras de ce monstre** acheva Kale, en grognant d'avertissement. Il n'y avait plus rien à sauver, si ce n'est que sa sœur. A quoi poursuivre, le jeune homme ne trouvait pas sa place dans le nouveau pacte. Il ne supportait pas les vampires, Carolyn l'évitait, celle qu'il aimait ne partageait plus ses sentiments. A cet instant précis, il se fichait bien que leur lien transmettait ses pensées. Il n'avait plus aucune raison de vivre à part sa cadette. Andie était le dernier rempart à sa fuite. Une fois qu'elle serait à ses côtés, ils partiraient. Le jeune homme se fichait bien de finir fou sans meute, il s'en tapait royalement. Peut-être avec de la chance, il retrouverait un clan mais il ne se faisait pas d'illusion. Avec le pacte, la confrérie avait signé leur arrêt de mort pour trahison.

    Sans lancer un dernier regard à la magnifique louve blanche, il s'élança à nouveau dans sa course, pour mieux chuter plus loin sous une nouvelle bousculade. Un hurlement sinistre s'échappa de la gorge de l'animal. La parole ne servait plus à rien. Se retournant contre elle, il l'attaqua, la repoussant aussi loin que possible. Ce simple geste déclencha une sourde douleur, comme s'il se rebellait face à cet acte de violence envers un membre de sa meute. L'acculant contre un arbre, la patte en travers de son poitrail, le loup respirait fortement, cherchant à contenir son émoi. **Ne me force pas à te faire du mal** - même si dans le fond, il ne faisait que ça, en s'éloignant mais il ne supportait pas l'idée de la côtoyer après avoir gouté à ce bonheur. Autant rester auprès d'elle quand il ignorait tout de ses sentiments avait été une torture, autant là, ce serait invivable. Kale partirait de grès ou de force.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mer 27 Mai - 22:17

    Blodwyn tentait avec difficultés de se refermer complètement, de bloquer toutes les pensées qui s'infiltraient dans son esprit, elle ne voulait plus entendre, ni ressentir ce qui se passait à l'intérieur de Kale. Elle refusait de se laisser influencer par ce qu'elle y voyait. Elle avait évité de se transformer en sa présence durant les six derniers mois. Le nombre de leurs effectifs avaient diminués, et les loups prenaient leur tour de garde séparément, se relayant sans cesse, ce qui avait facilité les choses pour Blodwyn. Elle avait eu tellement peur de faire face à ce qu'elle croyait être la vérité, c'est à dire, aux sentiments haineux de l'homme qu'elle aimait à son égard, qu'elle n'avait, pas une seule fois, prit la peine de se transformer au même moment que lui.

    Pourtant, les sentiments de Kale allaient en totale opposition avec ce qu'il lui laissait croire, normalement. Bien qu'elle refusait complètement de se laisser influencer par les pensées de Kale, elle ne pouvait passer à côté du fait qu'il l'aimait toujours, c'était flagrant. Cependant, entendre cela dans sa tête rendait la jeune louve complètement folle de rage. Comment avait-il osé la traité de la sorte alors qu'il ressentait toujours de l'amour pour elle? Comment pouvait-elle faire confiance en une personne qui lui faisait du mal, alors qu'il était amoureux d'elle? Elle s'était dit, pendant des mois, que Kale ne l'aimait plus, que c'était pour cette raison qu'il la repoussait de la sorte, et pour elle c'était normal. Mais d'apprendre, qu'au fond, il l'aimait toujours, tout en lui faisant du mal en même temps, était totalement incompréhensible. Elle hurlait à l'injustice.

    En la sauvant, Kale l'avait, sans le savoir, condamnée. Elle aurait préféré être morte, pour ne plus ressentir cette douleur vive d'avoir conduit sa meilleure amie à la mort, d'avoir empêché le sauvetage d'une innocente, d'avoir détruit le bonheur de l'homme qu'elle aimait, de savoir que ses parents pleuraient la mort de leur fille, sans connaître la vérité. Blodwyn était morte sur le champs de bataille. Kale n'en avait sauvé que l'enveloppe. Elle était maintenant une coquille vide, détruite, et entièrement coupable du malheur des autres. Kale ne pouvait pas être amoureux d'elle.. elle n'était plus Blodwyn, elle était son fantôme, pleine de rage et de regrets. Kale se trompait, sur toute la ligne. Il était toujours amoureux de l'ancienne Blodwyn. La nouvelle n'avait plus rien d'aimable. C'était en se basant sur cette façon de voir les choses qu'elle arriva à ne pas se laisser toucher par ce qu'elle entendait des pensées de Kale.

    Il ne voulait pas la blesser, physiquement, du moins, car il était trop tard pour le reste, mais Blodwyn ne lui en laisserait pas le choix. Elle devait gagner du temps, jusqu'à l'heure où les esclaves rentraient de leur sortie hebdomadaire. Elle devait retarder cette évasion, assez longtemps pour que Kale revienne à ses esprits, qu'il décide de faire un plan, de réfléchir d'avantage à ce qu'il voulait faire. Les Black Blood n'étaient pas des idiots, on ne pouvait pas les prendre de cette manière, il fallait une tactique, et Kale n'en avait aucune en tête, pour le moment. Elle se fichait bien qu'il la blesse, elle guérirait rapidement, certainement pas aussi rapidement que s'il était tué ou blessé durant sa tentative suicidaire. Blodwyn avait maintenant assez souffert, elle ne supporterait pas d'avoir la mort de Kale sur la conscience.

    Elle se voyait déjà entrer dans le territoire des Black Blood afin de les supplier de lui enlever la vie, si une telle chose se produisait. Elle caressa même l'idée, se disant que cela lui épargnerait bien des souffrances, mais elle rejeta cette pensées de la tête, elle ne pouvait pas avoir d'idées aussi égoistes, alors que Carolyn et les autres avaient besoin d'elle. Mais ils avaient aussi besoin de Kale. Il était un meilleur loup qu'elle. Le pacte ne lui plaisait pas, certes, il ne plaisait pas à beaucoup de gens. Mais Kale ne pouvait pas penser uniquement à lui, car c'était bel et bien ce qu'il était en train de faire. Il devait aussi penser aux autres, et ça, elle voulait qu'il le comprenne.

    *Cesses d'être aussi égoïste! Tu veux courir vers les Black Blood uniquement pour te soulager la conscience! Uniquement pour apaiser ton petit coeur blessé! Si tu voulais réellement sauver Andie, si tu prenais réellement son bien être à coeur, tu ne te jetterais pas dans un cul de sac sans y réfléchir d'avance! Tu ne ferais pas un geste aussi suicidaire et aussi stupide!! C'est ta soeur! Tu ne peux pas agir aussi impulsivement! Si tu meurs, qu'est-ce qu'il lui restes à elle? Tu ne pourras pas l'aider en te faisant tuer! Tu ne pourras aider personne de cette manière!*

    Et la meute avait besoin de lui, aussi. Blodwyn avait besoin de lui, mais ça, c'était le dernier des soucis de Kale. Il se fichait bien d'eux. Il ne pensait qu'à lui. Il se cachait derrière son mécontentement, derrière sa désapprobation de l'alliance. Ce qu'il ne voyait pas, c'était que le jour où cette alliance serait brisée, la meute aurait besoin de lui, plus que jamais, pour survivre. Mais cela, et Bee en était certaine, Kale s'en fichait royalement. Tout ce qu'il désirait était de partir très loin, avec Andie et de ne plus jamais la revoir. Blodwyn montra les crocs et grogna. Kale pouvait bien l'attaquer s'il le désirait. Elle n'en avait plus rien à faire. La souffrance physique n'avait rien à voir avec tous le poison qui coulait dans ses veines. Elle n'était plus que douleur et colère, avoir mal faisait partie d'elle à présent. Elle bondit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Run to you -PV-   Mer 27 Mai - 23:32

    Kale se perdait dans les tréfonds de sa peine, sombrant dans un égoïsme sans limite. Où était son guide, la présence chaude qu’il appréciait tant serrer dans ses bras. Son autre moitié, sans elle, il perdait totalement la raison. Voilà ce qu’il restait de Kale J. Pierson. Personne ne pouvait sous-estimer la force de ses sentiments envers sa sœur. Elle était sa vie, son âme. Malheureusement elle n’était plus là car il avait opéré un choix stratégique, un choix de cœur également. Le loup n’était plus certain de ce qu’il lui était arrivé. Il y pensait tous les jours mais rien n’y faisait. Il restait là, perdu dans ses sentiments, aussi positif que négatif. Malgré le fait que Bee fasse tout pour ne pas partager ses sentiments, ses pensées, elle ne pouvait lutter contre leur nature propre et leur capacité. Se prenant de plein fouet les doutes de la louve, il comprit que rien n’était pareille. Il l’avait perdu, totalement et il ne pouvait que s’en blâmer. S’il avait su trouver les mots, même les gestes pour alléger son chagrin, sa peine, alors Blodwyn serait à ses côtés, dans la lumière et non dans cette obscure forêt, à se battre contre lui. Le combat faisait rage entre les anciens amants, chacun luttant pour ses idées. Le loup se défendait sans trop attaquer, refusant toujours de céder à la violence de l’instant, de la blesser physiquement. C’était comme si, une main ferme le retenait. Il repensait aux mots de son père. On rentre dans une meute, on y sort les pieds devant. Des mots véridiques. Kale ne pouvait se détacher des derniers résistants. Ils étaient ses frères au même titre qu’Andie était sa sœur. Sa famille. Il se devait de les protéger. Voilà ce qu’essayait Bee de lui enseigner mais le jeune homme avait disparu depuis longtemps, caché derrière l’animal. Il souffrait trop. Peine d’un amant, d’un frère, d’un membre d’une meute. Il avait peur tout bonnement d’accepter cette fin, d’accepter cette réalité.

    Pouvait-il encore effacer ses erreurs ? Tenir ses promesses ? Il en doutait. Les jours suivant allaient être noirs, tristes et sans âme. Finalement, Blodwyn et lui se ressemblaient en tout point. Ils ne restaient d’eux qu’une coquille vide, sans sentiment. D’un geste brusque, il repoussa une dernière fois la louve blanche, la frappant, ce qui lui permit d’avoir une légère brèche pour s’enfuir. Courant le plus vite possible, la seule chose qu’il arriva à distinguer, ce fut sa sœur emmenée de force dans un bâtiment. Un long hurlement franchit alors sa gorge. Un hurlement de colère, de haine et de souffrance incommensurable. C’était la réalité d’un échec, la réalité d’un abandon. Kale ne pouvait la sauver aujourd’hui, ni même demain. Perdu dans ses sombres pensées, il ne remarqua pas que sa sœur avait levé la tête vers le hurlement et qu’un doux sourire éclairait son visage, qu’elle avait retrouvé un peu l’espoir. Aux antipodes des sentiments de son frère aîné. Des vampires alertés par le bruit se dirigeaient vers eux. Comme il aurait été aisé de se laisser tuer là maintenant mais Bee avait raison. Il se devait d’être là pour la meute. Andie respirait et si lui cessait, alors qui viendrait à son secours ? Son regard accrocha la louve blanche qui l’attendait plus loin. Kale se concentra, laissant une seule pensée filtrer en masse, comme un cri pour qu’elle l’entende ** Je suis désolé, je ne te demande pas de me pardonner pour mon comportement mais… Pardonne-moi de t’avoir aimé, de t’avoir apporté cette souffrance. Cela ne se reproduira plus Blodwyn. Je sais où est ma place, merci de me l’avoir fait comprendre ** Puis, il l’incita à partir, se réfugier plus loin afin d’échapper aux éclaireurs Black Blood. A un embranchement, Kale lui ordonna de prendre le chemin vers la droite, celui menant les mines. Il allait faire en sorte de semer leurs poursuivants.

    Durant de longues heures, il parcourut la forêt de long en large et en travers jusqu’à ce que les vampires se lassent de cette partie de chasse. Au moins, une bonne chose de faite. Blodwyn avait raison. Il lui fallait un plan, une idée précise avec une diversion. Pour cela, nul doute qu’il lui faudrait apprendre à connaître ses ennemis quitte à en capturer un pour le torturer. C’était de la pure folie mais cela pouvait servir à leur cause qui rejoignait la sienne. Libérez Babylon. Advienne ce que pourra.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Run to you -PV-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Run to you -PV-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: GO TO THE PAST. :: FLASHBACK :: ▬ Saison Une & Deux; RP-
Sauter vers: