AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Take your time, hurry up. [SLEVIN]

Aller en bas 
AuteurMessage
Livia S. Hagebak
SWEET ADMIN | Take these broken wings and learn to fly.
avatar

Nombre de messages : 3641

Age : 33
Votre Prénom/Pseudo : Hélène.
Nourriture : Manger du daim, c'est manger sain.
Humeur : gotta a feeling that tonight's gonna be a good night.
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 79 ans. En paraît 21, l'âge de son décès.
● Citation: Vous avez tort. J’entends les cris, je vois l’effroi, l’horreur, le sang, la mer, les fosses, les mitrailles. Je blâme. Est-ce ma faute enfin ?
● Relations:

MessageSujet: Take your time, hurry up. [SLEVIN]   Dim 3 Mai - 14:55


« The choice is yours, don’t be late. »


Le ciel était couvert, comme d’habitude sans le moindre conteste. Livia leva les yeux sur ce dernier et observa pendant un instant les nuages entre gris et blanc, ne sachant quel parti prendre dans ce manichéisme latent vers lequel glissaient lentement et sûrement les Etats-Unis. Finalement, le nouveau monde n’avait rien à envier à la vieille Europe. Il reproduirait les mêmes erreurs. Il se prendrait pour le centre du monde et pendant un temps il le serait. Et puis sa puissance diminuerait tandis que des meurtrissures béantes apparaîtraient en son sein. Il passerait par là. Par les plaies de la guerre. Par la déchirure de ses enfants en son propre sein. Par l’essoufflement de ce qui en fin de compte n’était qu’une course de fond. Baissant finalement le regard, appréciant de se retrouver en plein jour dans une ville remplie d’humain, la jeune vampire reposa son regard sur le lourd édifice qui trônait devant elle et que jusqu’à présent elle n’avait toujours pas trouvé le courage de franchir les portes.

Depuis combien de temps n’était-elle pas allée à confesse ? La dernière fois elle n’était qu’humaine. Et ce dont elle avait eu besoin de se confesser était sans commune mesure avec ce qu’elle avait sur le cœur ces derniers temps. « Pardonnez moi mon père car j’ai pêché. J’ai bu une gorgée du verre d’alcool de Ludvig. J’ai volé le mouchoir d'Anders et je le garde toujours contre mon cœur. J’ai fait tourner en bourrique mama. Je me suis disputée avec Agnes. » Aujourd’hui, cela aurait été grandement plus grave. Elle s’imaginait déjà entrer dans la paroisse et révéler qu’elle se nourrissait de sang animal, qu’elle avait péché avec un homme hors les liens du mariage, qu’elle formulait des pensées inadéquates à l’encontre d’un autre, qu’elle s’était battue avec une femme faisant frôler la mort à une cinquantaine d’innocents, qu’elle avait l’intention d’ôter la vie d’un homme et surtout qu’elle avait causé la mort d’un autre et entraîner sa transformation. Malgré elle, la suédoise émit un petit rire avant de secouer négativement la tête. Elle imaginait déjà la tête du vieux croulant qui devait faire office de prêtre. Il appellerait l’asile immédiatement. Et ne lui accorderait jamais le pardon. Comment pouvait-on le lui donner ?

C’était peut être la raison pour laquelle elle hésitait à pénétrer dans ces lieux saints. Alors qu’elle allait à la messe tous les dimanches et se rendait à confesse une fois par semaine du temps de son humanité, elle n’avait jamais plus osé pénétrer les lieux dès lors qu’elle était devenue un monstre assoiffée de sang. Elle avait sans doute peur d’être foudroyée séance tenante par le maître des lieux. Il avait beau être réputé miséricordieux, il n’accepterait pas en son sein une telle monstruosité comme elle. Et ce quand bien même les crucifix ne lui faisaient jusqu’alors ni chaud, ni froid. Si elle se trouvait devant l’édifice, c’était surtout pour rabattre le caquet de Billy. Il l’avait tellement tanné avec sa peur maladive qu’il l’avait mis au défi de pénétrer dans les lieux. Elle avait relevé le pari mais maintenant qu’elle se trouvait devant son choix, c’était globalement moins facile que ce qu’elle pensait.

Elle prit une grande inspiration, reflexe tout droit hérité de son humanité, et se dirigea d’un un pas décidé puis de plus en plus hésitant vers l’église. Elle poussa timidement la lourde porte bien que d’une pichenette elle aurait été capable de la fracasser contre le mur opposé et promena son regard sur le décor en semi-obscur des lieux. A première vue, elle semblait déserte et elle n’entendait aucun son lui parvenir. Globalement, elle était plus agréable que ces églises européennes, lourdes de pierre, chargées d’histoire. Celle-ci avait encore tout découvrir. Finalement, ce n’était pas si difficile que ça. En silence, elle referma les portes derrière elle et se rapprocha doucement de l’autel. Elle savait que c’était une église protestante mais elle se signa tout de même. Elle n’avait jamais connu que la religion catholique après tout. Non, ce n’était pas si terrible que ce à quoi elle s’était attendue. Bien au contraire, elle se sentait presque bien.

Elle s’installa sur une chaise et ferma les yeux, ressentant la sérénité des lieux. Rapidement, les vieilles habitudes refirent surface et elle se mit à prier pour l’âme de sa famille et de toutes celles qui avaient eu le malheur de croiser le chemin de cette créature de la nuit, cause de tous ses malheurs. Elle se sentait dans une bulle à part. Totalement repliée sur elle-même, elle avait toujours eu la capacité étonnante de s’enfermer dans son propre monde, un monde dont elle n’avait jamais donné la clé à quiconque. Soudain, la tirant de ses réflexions, une voix douce et masculine se fit entendre, elle rouvrit brutalement ses yeux et eut une légère inspiration de surprise. Fatale. Immédiatement, elle eut un hoquet et ses pupilles s’assombrirent d’une faim tenace et obsédante. Elle bloqua immédiatement sa respiration mais c’était trop tard. Le délicieux parfum suave de l’odeur humaine inondait son esprit, s’appesantissant sur lui et ne lui donnant qu’une seule envie, qu’une seule idée : foncer sur son propriétaire, le mordre à pleine bouche et se repaître de son sang.

Tentant de se contenir, elle se redressa et recula de quelques pas. Livia observa ensuite d’un œil critique l’être humain face à elle. Déjà elle montait des plans pour le surprendre, pour lui ôter la vie et s’en délecter. Elle cilla légèrement en découvrant son habit de prêtre. Ainsi c’était lui le locataire des lieux ? Il n’avait rien à voir avec ceux qu’elle avait l’habitude de rencontrer pendant son humanité. Il était trop jeune, trop vigoureux, trop tentant pour ne pas céder. Alors que d’habitude, elle était si bavarde, elle garda le silence, préférant ne pas ouvrir la bouche et avaler une fois encore une bouffée de son parfum enivrant et obsédant. Contractant sa mâchoire au maximum, elle semblait faire un effort surhumain pour ne pas défaillir. C’était juste une apparence humaine qu’elle se donnait, renforcée par la pâleur de sa peau. Mais elle se sentait plus forte que jamais et le monstre en elle attendait de délivrer ses crocs d’aciers et tout détruire sur son passage.

_______________________________



©️ collapsingnight
Living is easy with eyes closed, misunderstanding all you see. It's getting hard to be someone but it all works out. IT DOESN'T MATTER MUCH TO ME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://viva-vegas.forumsactifs.com/forum.htm
Declan W. Bowden
Devil Admin | Not a Monster. Just a Villain.
avatar

Féminin Nombre de messages : 3882

Age : 28
Votre Prénom/Pseudo : Maëva
Nourriture : Humains.
Humeur : Indescriptible
Date d'inscription : 08/10/2008

TELL ME EVERYTHING.
● Âge Du Perso: 247 ans
● Citation:
● Relations:

MessageSujet: Re: Take your time, hurry up. [SLEVIN]   Lun 25 Mai - 20:10

Le topic peut-il être adapté à la saison 2 ou souhaitez-vous le continuer dans le passé, ou bien l'abandonner ?
Suivant la réponse, le topic sera déplacé dans la partie adéquate et les messages effacés.

_______________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Take your time, hurry up. [SLEVIN]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRELUDE.TO.DAWN :: GO TO THE PAST. :: FLASHBACK :: ▬ Saison Une & Deux; RP-
Sauter vers: